Carton logique et presque plein pour RM Sotheby’s à Milan

Carton logique et presque plein pour RM Sotheby's à Milan
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Carton logique et presque plein pour RM Sotheby's à Milan
Benjaminhttp://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

En début de semaine, la maison canadienne proposait un sacré catalogue du côté de Milan. Même s’il était réduit, il leur a permis un beau carton.

La vente RM Sotheby’s à Milan

La vente avait lieu ce lundi 15 Juin au Palazzo Serbelloni pour l’événement. La vente était petite avec “seulement” 19 autos au programme. Par contre, ces autos, c’était du lourd avec des reines potentielles de concours d’élégance mais aussi des pistardes ou des sportives mythiques.

Au total la vente a rapporté 11.635.000 €… et le pire c’est que tout n’est pas vendu !

Les stars de la vente

Quatre des 19 lots pouvaient viser des prix de vente au dessus du million d’euro… et les quatre l’ont fait.

La plus grosse estimation, c’était une Ferrari 275 GTB de 1966, ex-Roger Vadim puis Jane Fonda.Avec long nez et triple carbus, estimée entre 2 et 2.5 millions d’euros, elle termine à 2.255.000 €.

Suivaient deux Ferrari, la plus ancienne, la 250 GT Lusso de 1963, estimée entre 1.4 et 1.8 million, termine à 1.478.750 €. La plus récente, la 550 GT1 de 2000, a couru en FIA GT en 2001 puis dans le championnat italien. Estimée entre 1.8 et 2.2 millions, elle atteint 1.805.000 €.

Enfin, la Mercedes-Benz 300 SL Roadster de 1957 ayant appartenu à Luigi Innocenti puis au comte de Milan, était estimée entre 900.000 et 1.1 million et se vend contre 1.051.250 €.

Les pistardes

On retrouvait trois pistardes italiennes lors de cette vente RM Sotheby’s. D’abord la Alfa Romeo 155 TS de 1994 qui a couru en BTCC… et l’a gagné. Estimée entre 300 et 400.000 €, c’est une des rares invendues sous le marteau… mais elle est toujours à vendre par ailleurs.
Autre 155, une V6 TI, ex-usine qui a couru en ITC en 1996 avec des victoires au Mugello et à Interlagos. Eligible aux courses de DTM Classiques, elle était estimée entre 700 et 800.000 € et part contre 792.500 €.

Enfin la Ferrrai 348 GT Michelotto Competizione qui a couru dans divers championnat monotypes et prête à repartir en historique. Estimée entre 260 et 360.000 €, elle part sous son estimation à 241.250 €.

Les reines de concours

Plusieurs autos étaient destinées à des concours d’élégance. D’abord avec la française de la vente, la Bugatti Type 46 Superprofilée, restaurée et estimée entre 500 et 700.000 € et qui déçoit presque à 545.000 €.

Les autres sont italiennes avec notamment une Ferrari 365 GTB/4 Daytona de 1973, restaurée, certifiée et estimée entre 550 et 650.000 €, elle ne se vend pas… encore.

La Cisitalia 202 SC Cabriolet de 1950 estimée entre 250 et 350.000 € termine à 303.125 € et l’Alfa Romeo 6C 2500 Super Sport Villa d’Este carrossée par Touring, estimée entre 575 et 675.000 € grimpe à 640.625 €.

Les deux dernières pourront briller en concours, dans les catégories des années 80. La première, le prototype de la Lancia 037, estimée entre 700 et 900.000 € ne se vend pourtant pas.
Plus massive, la Lamborghini LM002. explose son estimation (entre 225 et 275.000 €) et signe le record du modèle à 393.125 €.

Pour voir les résultats complets, c’est par ici.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Carton logique et presque plein pour RM Sotheby's à Milan

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles