Balade Frontonoise, petit tour dans le Bugey

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Balade Frontonoise, petit tour dans le Bugey
Fabien
Un lion et un cheval cabré m'ont fait aimer les voitures de mon enfance... Un livre, «La maîtresse d'acier» de Pierre Coutras, et des légendes, Fangio-Moss-Hawthorn, m'ont conduit à me passionner pour des bolides plus ancien. A mon tour de partager avec vous.

À la une sur News d'Anciennes

Vous vous souvenez de cette “Balade Frontonoise”, sortie entre amis, après le confinement de mai 2020 ? C’est à revivre ici. A son issue, nous avions fixé un rendez-vous en automne, mais le second confinement nous avait imposé de la reporter au 2 mai, encore sur une période de forte contrainte sanitaire. Mais loin d’être découragés, quelques passionnés n’ont pas attendu le 9 juin pour dérouiller leurs anciennes, trop longtemps restées remisées.

Agenda chamboulé

Autant la première édition de la Balade Frontonoise était une mise en bouche de 38 km en Isère, comme un clin d’oeil au numéro du département, l’édition 2021 s’est voulue quant à elle résolument plus longue, comme un vrai road-trip.

Une animation dans la commune

Initialement, le parcours devait se faire en 2 étapes avec une halte pique-nique pour renforcer la convivialité, mais compte-tenu du contexte sanitaire compliqué, le repas s’est pris dans la commune de départ, chez Alice et Lucien à Frontonas, selon les “règles du jeu gouvernemental”.

Un mal pour un bien puisque cela a créé une petite animation dans la commune, mais surtout, pour les passionnés d’automobile, certains, qui ne pouvaient se lancer sur une journée de balade complète, ont pu nous rendre visite avec leurs anciennes… Et moins anciennes.

Parmi les absent de l’après-midi, une Mustang et une Dodge Challenger R/T, que, par jeu, on a garé à côté d’une Fiat 500. Question raffinement une Jaguar XKR et une Ferrari F430 s’étaient également mêlées au groupe. Et côté italien, une Fiat Barchetta avait également décidé de venir saluer les copines.

Moins fréquent dans les rassemblements, il y avait 2 BMW éligibles en courses de côtes et en circuit : une E36 qui ne passe pas inaperçue, ni par le look, ni par le bruit, et une superbe M3 E30 aux couleurs de BMW Motorsport. Bref, de quoi attirer du monde dans la rue et aux fenêtres !

Une Balade Frontonoise de 140 km

Le but de la balade frontonoise étant essentiellement de dérouiller les mécaniques, le parcours ne présente, pour cette édition, pas de visite ou de point historique marquant. Peut-être pour une prochaine fois, mais là, l’idée était d’avoir une variété de routes suffisante pour permettre à tous de prendre du plaisir.

Une première partie roulante sur des axes larges sur les 40 premiers kilomètres, puis 60 km d’une route imposant une bonne maîtrise du volant et du levier de vitesse et enfin une route large destinée à boucler cette Balade Frontonoise.

Quelques pauses pour regrouper tout le monde et ne perdre personne, et la recette était bonne pour voir des sourires sur les visages.

Pour vous donner une idée du parcours, il a suivi le Tour de France Cycliste 2020, en passant par Morestel, puis direction le Pont de Groslée, la cascade de Glandieu, Belley, Contrevoz, Optomaz, le Col de Portes (1010 m) point culminant du Bugey, St-Sorlin en Bugey et retour sur Frontonas.

Petit point sur les autos qui ont roulé

Les habitués

Parmi le club des 15 à prendre le départ, on retrouve les “fidèles” avec la Fiat 500 “Lucietta” qui a été à l’affiche de la première édition, la 205 GTI de votre serviteur, l’Autobianchi A112 et la Simca 1000.

Peu puissantes, mais passe-partout

On retrouvait ensuite une magnifique Simca Aronde P60 Montlhéry que notre ami Igor Biétry n’aurait pas considéré comme du “mou de veau” (l’aventure de Josie, c’est par ici). D’autant que, malgré la variété du parcours, elle a fièrement assumé l’ascension du col, mais aussi sa descente !

Au départ, on pensait qu’elle était neuve… Mais cette Renault 4 GTL Clan immaculée, l’une des dernières “Quatrelle” produites, a bel et bien ses 30 ans ! Comme quoi, certaines peuvent encore échapper au 4L-Trophy, et fort heureusement quand on voit le sourire de son propriétaire et la passion avec laquelle il en parle.

Idéales pour ce type de balade

Ensuite, on fait un bond en puissance. Ces 4 autos ont fait la balade en tête, et ont fort probablement bien apprécié les lacets. Outre la MX-5 NC, récente certes, mais collector en puissance, parfaitement taillée pour la balade sportive, on avait une très belle Alpine A310 V6 qui était aussi à son aise sur les routes des contreforts sud du Jura que sur celles des Alpes !

Si les BMW préparées n’ont pas pu circuler sur route ouverte, deux autres bavaroises, des mêmes séries, ont pu faire admirer leurs lignes et le son velouté de leur 6 en ligne : une 325i E30 et une M3 E36.

Les copains de la Gordini

Pour finir, ce sont 5 Renault 12 Gordini, du Club des Copains de la Gordini, qui se sont joint au groupe. C’était comme un feu d’artifice bleu et jaune, mais aussi blanc et rouge, aux couleurs de la Monte-Carlo. On vous a déjà parlé de cette auto de la Régie qui n’a pas connu le succès de son ainée (c’était par là). Mais pour les avoir vu rouler, elles n’ont absolument pas à rougir de leurs performances et de leur agilité.

En route pour une Troisième

Beaucoup de choses restent à régler, en espérant que le contexte sanitaire nous laissera un peu respirer et laisser libre cours à nos passions automobiles, mais une prochaine Balade Frontonoise tourne déjà dans les esprits, pour l’automne, avant que le sel n’envahisse les routes, ou au printemps prochain. A suivre…

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles