[Acheter Une Voiture Ancienne] 5 anciennes, à moins de 5000 euros, qui valent le détour

[Acheter Une Voiture Ancienne] 5 anciennes, à moins de 5000 euros, qui valent le détour
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
[Acheter Une Voiture Ancienne] 5 anciennes, à moins de 5000 euros, qui valent le détour
Thibaut Perezhttps://retroencheres.fr/
Thibaut est un des fondateurs de Rétroenchères et contribue à News d'Anciennes depuis l'automne 2020. Acteur du monde de la vente d'anciennes, il nous propose de nous intéresser au marché du véhicule de collection dans notre rubrique Acheter une Ancienne.

À la une sur News d'Anciennes

[Acheter Une Voiture Ancienne] 5 anciennes, à moins de 5000 euros, qui valent le détour

La cote des voitures anciennes a bondi depuis une dizaine d’années. Certaines autos ont atteint des prix qui en font des objets d’investissement plus que de plaisir. Il reste cependant quelques perles rares accessibles. Leur cote a monté aussi, mais restent raisonnables. Voici cinq anciennes à moins de 5000 euros qui ont encore bien du bonheur à partager. N’hésitez pas à me faire part de votre classement ! Nous en ferons une œuvre collective.

GS Pallas : Futur grand cru ?

La GS est une belle auto. Si, je l’affirme, sa ligne est parfaitement équilibrée et son aérodynamisme est exceptionnel (avec un coefficient Cx particulièrement bas pour l’époque). Ajoutons que c’est une voiture moderne, disposant d’une série d’innovations (freinage et suspension) qui lui donnent une tenue de route remarquable. Notons d’ailleurs que la GS s’est vu dotée quelques temps d’un moteur rotatif Wankel. Ce n’est pas un hasard si elle a été élue voiture de l’année en 1971 et qu’elle s’est écoulée à près de 2.5 millions d’exemplaires.

C’est donc une voiture devenue rare du fait du désintérêt relatif des collectionneurs mais dont l’intérêt historique et le charme sont indéniables. Une GS Pallas cote aujourd’hui moins de 5000 euros. C’est pourtant une véritable citroen de la grande époque, avec son style futuriste, ses innovations mécaniques et sa suspension chaloupée. On en redemande.

Toute l’histoire de la GS, c’est par ici

CX GTi 25 : La classe à Dallas

Dans la famille Citroën, je demande maintenant la CX. Pourquoi ? Parce qu’il y a là une véritable anomalie de la cote. Certes, les CX Turbo 2 sont désormais recherchées, et cotent généralement au delà des 10.000 euros, mais la CX GTI « non turbo » reste très abordable. Au point d’ailleurs d’en être négligée.

Il est difficile d’en trouver une sans corrosion ni fuite du circuit hydropneumatique. La CX est pourtant dans la lignée de la DS, avec une motorisation (pour le haut de gamme) plus puissante et un confort supplémentaire. La première série, la CX 2400 GTI, avec ses chromes et son style seventies, est le trait d’union parfait de Citroën entre la période Flaminio Bertoni d’après guerre et les années 80. Un modèle collector à ne pas sous estimer.

Benjamin a essayé une série 2, c’est ici

Mercedes 230 CE : Coupé d’excellence

Quand on parle du chassis W124 chez Mercedes (1984-1997), on a facilement l’image de l’inusable berline un peu lourde. Pour beaucoup, c’est d’ailleurs la dernière véritable Mercedes, pas très glamour mais terriblement efficace. La solidité germanique à toute épreuve.

Mais dans la famille des W124, il y a les coupés. Alliant ces qualités mécaniques exceptionnelles à une ligne réussie, ils sont encore largement sous-estimés (en dehors de la fameuse et rarissime version AMG – AMG 300 CE 6.0 dit « Hammer »). Comptez aux alentour des 15.000 euros pour la 300CE 24 soupapes, et un peu de plus de 5000 euros pour la version 4 cylindres 230 CE. Cette dernière est certes moins puissante (136ch contre 188ch en 3.0 12 soupapes et 220ch en 3.0 24 soupapes), mais finalement plaisante, solide et chic. Un coupé Mercedes mythique à ce prix là, on signe les yeux fermés.

Pour tout savoir des W124, on a un livre pour vous

Simca 1100 : Le charme d’une marque collector

La Simca 1100 est une voiture appréciée pour son équilibre et sa rareté. Bien qu’elle ait eu un grand succès commercial (plus de deux millions de voitures vendues entre 1967 et 1981), elle a souffert d’un certain désintérêt depuis, si bien qu’un exemplaire en bon état est difficile à trouver aujourd’hui. C’est pourtant un modèle à la ligne attachante et aux performances honorables.

Première véritable compacte produite en France, au sens moderne du terme, la Simca 1100 est dotée de moteurs allant de 48cv (version LS) à 82 ch (version Ti). Les versions Spéciales (75ch) et Ti sont plaisantes à conduire, légères (moins d’une tonne) et fiables. Ce sont des voitures qui permettent des usages quotidiens et économiques, avec une touche vintage absolument charmante.

Tout savoir de la Simca 1100, par ici

Renault 4L : le pari du rétrofit

La 4l est plus sommaire et décalée qu’une Simca 1100. Avec ses 700kg et ses 34ch, de base, c’est une voiture qui n’offre pas la même polyvalence que cette dernière. En revanche, ce modèle totalement mythique (plus de 8 millions d’exemplaires vendus) a un potentiel évident pour le retrofit. Oui, on ne se ferme aucune porte. Son poids plume et sa simplicité technologique laissent envisager des transformations rapides en véhicule électrique plaisant et adapté aux usages urbains.

Evidemment une 4L retrofit coutera plus chère qu’un modèle essence ordinaire (actuellement sous les 5000 euros, hors séries spéciales), mais ce sur-coût pourrait diminuer avec le temps, alors que les acteurs du retrofit se développent en France. Dans ce contexte, acheter une bonne 4L aujourd’hui permet déjà de se faire plaisir, avant d’envisager à terme un passage à l’électrique. Car même si cela n’a rien d’obligatoire aujourd’hui, qui sait de quoi l’avenir sera fait. La 4L, une ancienne d’avenir ?

Toute l’histoire de la Renault 4 c’est par là

Mise en garde

Acheter une ancienne à moins de 5000 euros revient nécessairement à prendre un risque plus élevé que pour une voiture plus cotée. Moins une voiture cote, plus son propriétaire rechigne à investir les frais nécessaires à son entretien et à sa restauration.

Ainsi, il n’est pas surprenant de trouver beaucoup des modèles listés dans cet article à l’état de quasi-épave sur les annonces disponibles. Il faut être particulièrement vigilant lors de l’achat de ce type de voitures. Avec toujours les mêmes exigences : contrôle technique récent, carnet d’entretien garni et examen approfondi des sous-bassement.

Thibaut Perez est un économiste amoureux des belles automobiles. Lui-même collectionneur il restaure ses autos et il est à l’origine, avec deux amis, de Rétroenchères, une marketplace européenne dédiée aux véhicules de collection.

Photos complémentaires : Wheelsage

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
[Acheter Une Voiture Ancienne] 5 anciennes, à moins de 5000 euros, qui valent le détour

Sur le même thème

10 Commentaires

  1. à moins de 5000€, on trouve (encore) des BMW E30 en 4 cylindres, des serie 5 egualement; sans parler des Opel, marque totalement delaissé par les collectionneurs sauf quelques modeles qui on flambé comme la GT et la kadett gte

  2. Bonjour, une W123 (sur la photo c’est une 123) en 230C 109cv peut se trouver sous les 10 000, on a la caisse mais pas la symphonie du 2.8 double-arbre de 177 ou 185cv avec ce côté kitsch propre aux 123 et 116.

  3. J ai encore ma Xantia …acheter 400 euro il y a 4ans …..a part les 430 euro la taxe de roulage pour 1800 cc … Elle me satisfait pleinement …just changer les 4 boules pour 100 euro …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles