Thomas de Saulieu, un photographe-influenceur au milieu des anciennes

Coupes de Printemps 2015. News d’Anciennes existe depuis deux ans déjà mais nous n’en sommes alors qu’au début. Pour la seconde fois de notre histoire, nous sommes accrédités sur un événement automobile, et pour la première fois, nous avons accès au bord de la piste de l’autodrome de Montlhéry pour photographier les magnifiques autos qui roulent.

C’est aussi pour nous l’occasion de rencontrer les nombreux blogueurs invités à nos côtés. Certains ont, comme nous, bien évolué. A midi, à notre table une place reste souvent vide pendant le repas. C’est celle de Thomas de Saulieu. Il court dans le Pavillon 1924 avec son appareil photo Olympus pour immortaliser la journée et les stars qui sont là à l’invitation d’un célèbre maroquinier français très impliqué dans l’automobile.

Pourquoi je vous raconte ça ? Parce que c’est ma première rencontre avec Thomas, devenu un ami, et parce qu’aujourd’hui je veux vous parler de ce personnage à part du monde de l’automobile ancienne. Il en est un des nombreux photographes, mais il est aussi le seul “influenceur” du milieu. Autant je n’aime pas le terme… autant je ne vois pas comment le qualifier autrement !

Artiste et communiquant piquousé au sport auto

Les première images de Sport Automobile qu’il voit… ce ne sont pas vraiment des autos ! Ce sont plutôt des camions ! Thierry de Saulieu, son père, est lui-même fils du créateur du journal “Les Routiers” et de la chaîne de relais qui va avec.
Il commence sa carrière comme photographe de guerre mais sa vie s’oriente vite vers les automobiles.

De 1970 à 1983 il dirigera les essais routiers de l’Argus, puis sera responsable des dossiers transports industriels dans le Figaro ou encore responsable de la rubrique Camion dans l’Equipe et Le Parisien. Car oui, il est devenu rédacteur en chef du magazine Les Routiers. Mais pour la partie Sport, c’est surtout parce que c’est un des pionniers de l’aventure des Camions au Dakar. En 18 participations il va en remporter 5.
Vous connaissez la photo du camion roulant à côté de la 405 T16 de Vatanen ? Et bien il est dans ce camion !

Tout ça pour dire que le petit Thomas de Saulieu est vite dans le bain des véhicules qui sont maintenant anciens. Ce n’est pas rare qu’il me présente tel ou tel ancien pilote, de Bruno Saby à Henry Pescarolo en passant par Ari Vatanen. Point commun ? Enfant il sautait sur leurs genoux… et ça lui arrive encore !

Il grandit dans ce milieu qui sent bon l’essence et le diesel mais aussi dans le milieu artistique. Parce que son père est photographe, mais il gagne aussi son sens “propre à lui” du style auprès de sa mère.

Après un petit passage au service communication de Lalique, puis un autre, il enchaîne beaucoup plus long, toujours dans la communication, mais cette fois dans l’hôtellerie.

Thomas de Saulieu le photographe

En 2010, il découvre la photo et change totalement d’itinéraire pour s’orienter vers ce qu’on connaît de lui aujourd’hui. Comme son père presque 50 auparavant, c’est vers la photo qu’il s’oriente. Celui-ci tient quand même à préciser :
Je n’ai jamais levé le petit doigt pour l’aider. Non pas que je ne sois pas fier, mais je suis encore plus fier qu’il l’ait fait tout seul !”

Son arme ? Pas un classique appareil japonais (qui rejoindront néanmoins ses outils par la suite) mais un Olympus EM1 un peu spécial. Les photos de Thomas ne sont pas retravaillées pour donner cet effet qui lui est propre, elles sortent comme ça de l’appareil !

Thomas les publie alors sur différents supports. Il participe au lancement blog Boitier Rouge avant de rejoindre Jack Fait Un Blog Auto. Sur papier, il collabore au magazine Rétro Passion Automobile (où ses photos sont quand même moins marquées stylistiquement).
De fil en aiguille, ses photos se voient de plus en plus. Lors du lancement du Concours d’Elegance Suisse, c’est l’un des artistes qui s’expose. Sa première grande expo dans le monde automobile.

Mais surtout, sous le nom Toma de Saulieu, on les retrouve en masse sur LE média du XXIe siècle : les réseaux sociaux.

Thomas de Saulieu l’influenceur

Les réseaux sociaux sont une des clés pour une marque pour se faire connaître. Thomas en bon communiquant et photographe va les exploiter à merveille ! Ses posts sont vus et partagés des milliers de fois. Les marques s’intéressent à lui, même dans le milieu parfois âgé et poussiéreux des véhicules de collection. Il ne travaille pas qu’avec ce milieu, par exemple il fut ambassadeur de la marque de téléphone de luxe Vertu.

On s’adresse à lui autant pour ses photos que pour la portée qu’il leur donnera ! J’ai beau chercher, c’est le seul du genre dans le milieu de l’automobile ancienne.

Thomas le vidéaste

La photo c’est bien. La vidéo c’est mieux. En fait c’est en partie grâce aux drones que l’ami Thomas de Saulieu se met à la vidéo. Ce n’est pas qu’un jouet pour lui puisqu’il devient vite un outil pour créer d’autres images. Plus animées celles-ci.

Lors de la première émission de Top Gear France, Thomas rencontre alors Samuel. Ce dernier a une idée de programme court en tête et Thomas va le suivre là dedans. Leurs talents se complètent, leur amitié est réelle, ils s’associent alors pour réaliser leurs vidéos.

C’est ainsi par exemple que sur le Tour Auto 2018, Thomas et Samuel sont chargés de réaliser les vidéos de présentation de l’épreuve avec Nathalie Vincent en guest star. Ce n’est pas la première fois que Thomas travaille alors avec Optic 2000, principal partenaire de l’épreuve, mais c’est la première fois qu’il le fait en tant que vidéaste.

En tout cas c’est un copain difficile à suivre mais qu’on pourrait retrouver de plus en plus sur News d’Anciennes. Quelques beaux projets se préparent et on en sera !

Pour le découvrir un peu plus, sa page Facebook est là, son Instagram est ici.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

4 commentaires sur “Thomas de Saulieu, un photographe-influenceur au milieu des anciennes”

    1. C’est quelque chose d’on je serai ravi de parler en têtes à tête, mes coordonnées sont disponibles viaon fb ou mon Instagram ……
      mais je peux vous assurer que mes photos voient très rarement un Ordinateur …….
      Après on ne parle pas de toutes mes photos …..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.