Grand Format : News d’Anciennes aux Coupes de Printemps

Hier avaient lieu les Coupes de Printemps 2015 sur l’Autodrome de Montlhéry. Superbe événement que nous avons découvert grâce à l’invitation de la maison de maroquinerie Chapal.

Petite appréhension pour nous en arrivant : un mélange de pluie et de bruine règne sur le circuit. On va passer la journée dehors et en plus, la luminosité et la visibilité sont faibles.
Heureusement le temps va probablement se lever. Bonne nouvelle pour une belle journée. Le programme est entièrement centré sur les roulages qui seront au nombre de 10 au total. Les voitures sont réparties en quatre plateaux. Le Plateau A mêle Bugatti, Allard, Jaguar XK. Le Plateau B compte deux énormes contingents : 6 Austin Healey 100, 6 Porsche 356 et une Carrera Abarth. Le Plateau C est le plus rempli et les voitures vont de la Mini Cooper S à la Ford GT 40 en passant par quelques MG B.
Enfin le plateau D comprend trois voitures d’exception : deux Alpines A441 et une A440.

Des paddocks ouverts et de superbes voitures

On commence par les paddocks. Un peu vides à notre arrivée, ils se sont vite remplis. La moitié des véhicules arrive par plateau, mais chapeau aux quelques fondus qui font la route avec leur bête de course. Les paddocks sont ouverts au public et les voitures sont réparties selon le plateau avec lequel ils vont rouler. Les stars Alpine sont sous leur tente (l’A441 C a eu du mal à descendre de sa remorque, quelques raclements de capot avant à noter).

Peu de mécanique sera réalisée dans la journée, quelques voitures laisseront des flaques d’huile, mais vu leur provenance, on comprend vite.
Dans les paddocks on trouve aussi un espace dédié aux partenaires, Motul et donc Chapal. Si la tente Motul accueille les Alpine, la moquette Chapal accueille plusieurs voitures (Allard J2, Wolesley Hornet et Jaguar Type E) destinées à emmener des tours de circuit aux différents blogueurs invités.

On peut aussi approcher des autos lors de leur mise en pré-grille dans les stands, c’est peut-être là qu’on est le plus plongé dans l’ambiance mythique du circuit de Montlhéry.

Le midi, tout le monde désertera les paddocks pour un grand repas dans le superbe bâtiment appelé 1924 et inauguré l’an dernier. Repas convivial qui nous permet de rencontrer quelques blogueurs. Enfin, remise de prix pour l’AC Aceca de Isabelle Matthew, pour l’Alpine A440 et enfin pour la belle Porsche Carrera Abarth.

Enfin, avant de passer à la piste, on peut aussi visiter le parking réservé aux voitures anciennes et aux voitures d’exception, assez peu rempli, mais avec de belles voitures.

Le spectacle est sur la piste

Les Coupes de Printemps sont quand même articulées autour des roulages. Et on en a vu, et entendu. Si la plupart des voitures roulaient sur des œufs lors de la mâtinée (piste humide oblige), l’après-midi, la piste séchant les pilotes s’en donnaient à cœur joie. Quelques petites pannes vont être à noter toute la journée. Pour le malheur de tous, les Alpine, qui auraient dû tourner seules pendant 15 minutes n’ont respectivement couvert qu’un et deux tours…

Dans le plateau A, la petite monoplace Stanguellini et ses roues branlantes est assez impressionnante. Les Bugatti, malgré leur age, sont vraiment à l’attaque. Les plus rapides du plateau le matin, et pas ridicules l’après-midi : les Jaguar XK sont étonnamment rapides vu leur gabarit. Tout aussi étonnante, une Alfa Roméo Giulietta Ti dont les suspensions pourraient être plus dures ! La HBR Panhard se réveillera elle aussi l’après-midi, dans son bruit caractéristique.

Enfin c’est sur plateau que roule l’Allard J2 de Jean François Bardinon. La voiture n’est pas courante et j’ai pu en faire un tour en tant que passager. Moment inoubliable, tout en dérive, mais très très rapide malgré tout. On en reparlera dans nos colonnes.

Dans le plateau B, c’est de la grosse attaque pour tout le monde. Les Austin Healey luttent avec les Porsche 356,  la Carrera Abarth attendra la motricité de l’après-midi pour se réveiller. Le bruit est plutôt impressionnant, la maîtrise de la glisse par les pilotes aussi. Le plateau est plutôt homogène et le spectacle est là.

Le plateau C ne rigole pas non plus. Ce sont les Jaguar Type E qui se montrent les plus impressionnantes, celle de Jean Pierre Lajournade en particulier. En même temps, il était là pour s’entraîner : objectif Tour Auto ! Quelques voitures manquent au rendez-vous, le temps matinal les aura effrayé ?

Enfin le plateau D, dommage les voitures ne tournent pas souvent et la fiabilité ne sera pas au rendez-vous. L’Alpine A440 (bleue clair) ne tournera pas du tout, mais sera visible et tout le monde pourra l’approcher. Les deux A441 ne tourneront pas longtemps pendant leur roulage dédié mais elles seront incorporées au plateau C lors du dernier roulage. Dans tous les cas, le simple fait de les approcher d’aussi près reste exceptionnel. Sans parler du bruit…

Pour conclure : une journée superbe. On se demande si c’est le temps qui a fait venir si peu de spectateurs, en tout cas les présents n’ont certainement pas à se plaindre. Le spectacle était là, les voitures superbes, bref une journée inoubliable, on reviendra l’an prochain et on vous invite à en faire autant.

Les photos de Benjamin sont visibles ici, celles de Julien, du matin sont visible là, et celles de l’après-midi sont visibles ici.

Un grand merci à la maison Chapal, en particulier Aude et Jean François Bardinon.

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes

Passionné d’automobile ancienne, il a créé News d’Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.

Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu’elles sont un peu plus rapides !


11 commentaires sur “Grand Format : News d’Anciennes aux Coupes de Printemps”

  1. Ping : Vintage Revival 2015 - Mascotte Assurances vous propose sa revue de presse retro !

Laisser un commentaire