La Ferrari 275P ex-Bardinon

La Ferrari 275P ex-Bardinon sera vendue, aux USA et elle a gagné deux fois les 24h du Mans

Elle devait être la star des ventes aux enchères de 2018. C’était écrit. Inscrite au catalogue d’Artcurial à Retromobile, elle se retrouve finalement dans une vente ultra privée dont l’exposition se tiendra en marge de la vente de RM Sotheby’s de Monterrey, dont on parle ici.

Rebondissement inattendu

On en avait parlé dans cet article : La Ferrari 275 P d’Artcurial sera-t-elle la star de l’année 2018 ?. Finalement l’auto n’a pas été présentée à Paris. Victime des problèmes de succession concernant la collection de Pierre Bardinon, la vente avait été empêchée quelques jours seulement avant l’ouverture de Retromobile.

Finalement, les ennuis judiciaires ont été réglés, même si on a pas plus de précision sur la nature du règlement. En tout cas la Ferrari 275P 0816 sera bien vendue, mais aux Etats-Unis, par RM Sotheby’s et plus précisément sa division “Private Sales”. Là encore on a pas de précision sur les estimations, forcément énormes. Comment est-elle arrivée là ? Nous n’en savons rien.

Pour rappel : un historique riche avec, surprise, deux victoires aux 24h du Mans !

L’historique complet, vous le retrouverez dans notre premier article. Mais on va essayer de vous le résumer ici, puisqu’il y a du nouveau. En effet cette 275P est née 250P.

En 1963 les 250P apparaissent. Des autos qui font appel au fameux V12 Colombo de 250 cm³ par cylindres pour un total de 3 litres. Les autos signent un doublé à Sebring, avant de remporter les 24h du Mans avec Bandini et Scarfiotti. Jusqu’à présent, l’auto proposée n’était pas passée par les mains de Ferrari Classiche pour obtenir une certification et une recherche approfondie. La surprise est venue récemment. En croisant des documents de l’usine, il est apparu que c’est bien le châssis 0816 qui a remporté ces 24h du Mans 1963 ! Celle qui nous intéresse aujourd’hui ! On croyait que c’était le châssis 0814 qui l’avait emporté. Sauf qu’il avait été tant endommagé au Nürburgring que c’est 0816 qui a pris sa place… et son identité ! Cela rajoute une ligne au palmarès de l’auto !

Étonnant que ni Pierre Bardinon ni Artcurial n’aient trouvé trace de ceci…


Car elle ne s’est pas arrêtée là ! La 275P apparaît en Octobre 1963 avec un moteur modifié. Les 275P font le doublé à Sebring en 1964 et une auto gagne au Nürburgring. Aux 24h du Mans 1964, c’est bien 0816 qui est engagée pour Guichet et Vaccarella. Elle gagne, devant deux 330P. Il faut noter que les problèmes des GT40, puis de la 300P de Surtees qui offrent la victoire à l’auto.

Après une carrière américaine, elle rejoint la collection Bardinon en 1970 et ne la quittera plus… pas même donc pour Retromobile.

Record en vue ?

La 275P pourrait en effet dépasser la 250 GTO qui est proposée… au même endroit. Si la seconde vise le record aux enchères, la Ferrari 275P vise elle le record de l’auto la plus chère de tous les temps. On ne connaît pas son estimation réelle, une auto avec non pas une, mais deux victoires aux 24h du Mans, c’est très rare. Avec le blason Ferrari en plus, c’est pire !

Rendez-vous dans 10 jours pour l’épilogue de ce feuilleton.

En bonus, quelques autres photos de l’auto fournies à l’époque par Artcurial.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.