Chez Bénureau, on a fait le plein de belles découvertes et d’anniversaires mémorables.

Pour le seizième rendez-vous du club de l’Atelier du Temps, le parc du Plessis se pare une nouvelle fois de magnifiques carrosseries, avec des habitués en masse. Un lieu convivial, un parc verdoyant à souhait, ce château aménagé en restaurant gastronomique, le décor est planté pour y passer un dimanche d’exception. Le printemps est bien là, suffit de constater rapidement le concert des grenouilles de la pièce d’eau, agrémentée d’iris, de nénuphars et autres libellules à nouveau de retour.

On y revient avec plaisir, notre reportage de l’an dernier est ici.

On accueille bien sûr les vélos, aujourd’hui la journée leur est réservée. La cohabitation ne pose aucun problème. Ici, tous les moyens sont bons, à Sainte Luce sur Loire, pour profiter des lieux.




Balades locales, stands en tout genre, bourse de pièces détachées, expos des clubs, professionnels, maquettistes, tout est prétexte à passer un très bon dimanche. Je retrouve avec plaisir le stand de nos copains de Decobolide qui actuellement nous accompagne fréquemment, dans nos sorties reportages.

Les découvrables s’imposent visiblement, d’autant que la météo leur est plutôt propice. De très belles présentations qui invitent aux balades organisées. Les anglaises ne sont pas en reste, en ce dimanche, seules les américaines se font plus rares, pour une fois.
La marque aux chevrons est magnifiquement présente avec évidemment les clubs, mais certains salons roulants, sortis des quais de Seine se découvrent aux yeux émerveillés d’un public attentionné.

Pas seulement des DS aux ID originales, mais les Tractions paradent au meilleur de leurs formes. Cette quinze se caractérise des autres, avec ce modèle qui se fait la malle Raoul. Un accessoire qui avouons le, apporte une certaine classe, vu de l’arrière.
Quand à celle-ci, elle fête un très grand anniversaire. Pensez-vous, ce petit bijou d’avant guerre, souffle ses 80 printemps, jour pour jour. Le document fait foi de sa sortie le 3/06/1938. Sans vouloir jouer sur les mots, probablement l’attraction du jour… Elle sera évidemment honorée, tout comme les dix ans de son club, celui des Tractions Avant, section Pays de Loire.




Jamais 203, et le mot n’est pas trop fort, puisqu’un nouvel Anniversaire s’annonce au rayon des Peugeot. Le modèle 203 devient septuagénaire. 70 bougies pour cette populaire toujours bien représentée dans nos contrées, sous toutes ses formes ou presque !

Aux ARNO, encore un grand club nantais, où toutes les marques sont à l’honneur. La thématique du jour n’est autre que les pays constructeurs. Sans chauvinisme, on peut admirer, entre autres, cette 301 Peugeot aux chromes sublimes, ainsi que ce superbe coupé Italien, Fiat Dino.

Le grand soleil fait le bonheur des inconditionnels des sorties campagnardes. Les tenues estivales sont de rigueur pour les cortèges qui prennent forme. Bord de Loire, La divate et ses tenues maraîchères, une entame vers le vignoble proche, les alentours ne manquent pas d’intérêts.

On retrouve les deux roues et notamment les solex avec l’asso Nantaise Solexamis et ses adeptes du galet qui animent fortement les expos régionales. Toujours au rayon du cycle, je m’attarde sur ce p’tit véhicule ultra léger. Quatre roues, certes, une Ardex type H, née juste après guerre, se croit tout permis, avec son moteur de 48 cm³ refroidi par turbine et un poids défiant toute concurrence. Mue par ses quatre roues de cycles, on ne parle pas de la tenue de route, même si ce rescapé apparaît dans un jus parfait.

 

Regroupement de quelques sportives, où une d’entre elles, attire les regards. Juste une coque posée sur l’herbe fraîche, qui pourrait s’apparenter aux lignes d’un certain Coupé CG, mais qui en s’approchant de plus près, dévoile notamment un profil avec des détails portant à l’interrogation. L’affichette nous dévoile une identité, pour ma part méconnue. Un modèle Manic GT construit au Canada, sur une base de Renault R8. On espère bien la revoir, en état de rouler, lors des prochaines éditions.

Quand à celle-ci, en tenue de cérémonie, se démarque sans contestation. Pas découvrable, malheureusement pour son propriétaire qui avoue avoir beaucoup transpiré lors de son trajet. En séance d’aération, c’était juste la période pour détailler cette berline Renault Monastella de 1932. Modèle RY4, avec une mécanique 6 cylindres de 1476 cm3. Une auto qui complète parfaitement le cadre du jour.

Autre information, personnelle, celle-ci, puisque pour l’occasion, ma Renault R8, qui malgré une finition aléatoire s’est mêlée à la fête. C’était donc sa première surprise partie, Cette sixties s’est donc confondue parmi les nombreuses populaires présentes, tout en se montrant discrète. Puisque je parle de restauration, l’endroit et la date furent prémédités pour ma récente restauration quasi complète, puisqu’ici, Chez Bénureau, la restauration, certes, gastronomique, est la spécialité des lieux.
Histoire de réparer ma coquille de mon reportage de l’année passée, je peux confirmer que le restaurant est bien ouvert et d’autant plus en cette occasion festive.

Marc
Rédacteur et Photographe à News d'Anciennes
Jeune retraité, Marc, un ancien parmi les anciennes, ça ne dépareille pas trop, d'autant que sa deuxième matière grise, métallisée celle-ci, lui accorde de bonnes virées nostalgiques, une Renault R8 ragaillardie.

Il est sous le régime News d'Anciennes depuis depuis début 2016.

6 commentaires sur “Chez Bénureau, on a fait le plein de belles découvertes et d’anniversaires mémorables.”

    1. Salut Alain, toi le vacancier en action au bord de la grande bleue. Il était temps de sortir la R8, même si des détails sont encore à effectuer. A très bientôt, autour de tes superbes maquettes. Marc NA

  1. merci à toi Marc pour tes sublimes prises de vues agrémentées d’un texte pertinent et bucolique ; tu sublimes l’événement par un regard professionnel qui nous invite à y retourner de suite ….mais nous devrons attendre un an !

    1. Merci JP, pour les compliments. D’ici l’année prochaine, on a le temps de voir plein de beaux rendez-vous, dans notre région. Il faut avouer que nous sommes gâtés, par ici avec tout ce qui se passe autour des mécaniques anciennes. Amicalement, Marc NA

  2. Amis lecteurs, que vous soyez simple curieux, amateur éclairé, promeneur du Dimanche, le reportage ci-dessus ne représente que l’entrée de celle seizième bourse-expo organisé par le club Atelier du Temps dans le superbe parc du Restaurant Bénureau.
    Si vous ne voulez pas rester sur votre faim, venez partager le menu complet de cette belle journée avec nous !
    Dans le menu vous avez le choix entre la bourse de pièces dès 8 h,le parking visiteurs en anciennes, suivi par le café/croissants et le bar, la balade en anciennes, le retour de balade…etc, afin de reposer votre vision, je vous propose de passer au plat principal qui se compose de galettes/saucisses ou frites/saucisses, buvette, crêpes en dessert !
    Un peu de détente des molets sous les barnums ne fais pas de mal !
    Afin d’agrémenter votre venue,pour l’après-midi vous avez le choix entre les concours d’élégance,la tombola bien garnie, les déambulations dans les allées du Parc pour contempler les différents stands des clubs locaux participants ou bien s’arrêter voir ou acheter dans le village des artisans présents (+ de 10 ) afin de parfaire cotre collection ou restauration.
    De retour vers le bar pour le dernier concours d’élégance sur le podium construit cette année avec l’ossature d’une caisse de transport d’un vilebrequin de moteur industriel de 16 000 cv ( caisse de 11 mètres de long…si si on est pas du sud, c’est vrai !.), vous pourrez assister à cette présentation en vous délectant d’une bonne crêpe et d’un rafraîchissement !
    Pour le digestif, on vous propose le tirage de la Tombola, qui cette année encore est garnie de beaux lots !

    Avec cette superbe carte du menu de Bénureau, vous êtes sûrs de rentrer chez vous rassasier visuellement et aurez plaisir à revenir nous voir l’an prochain !

    Amicalement,
    Hervé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.