Jap’n’Car Festival, les japonaises débridées par l’Autodrome

L’orientation 2018 de la sympathique équipe Utac-Ceram est cette année d’organiser des journées thématiques, pays par pays. Après les anglaises (lire : God Save The Car à Montlhéry : A Nous Les Petites Anglaises !) tour était venu d’honorer les productions du pays du Soleil Levant ce samedi 19 mai avec le Jap’n’Car Festival.

Après une belle première journée dédiée aux Anglaises, le pari de faire tout aussi bien semblait difficile à relever mais… avec plus de 400 véhicules, la mission a été plus qu’accomplie ! Les événements sont rares pour ces autos et il semblerait que les collectionneurs aient sauté sur l’aubaine !
Avec la fraicheur matinale des belles journées de mai inondées de soleil, les participants, dont une majorité de jeunes, se sont rassemblés pour participer à cette première. Qui a dit que nos jeunes Français ne se lèvent pas le matin ?


La piste n’a pas attendue d’être chauffée par le soleil, les plateaux se succédant avec une organisation millimétrée avec des arsouilles entre conducteurs dignes de vraies courses !
Assez méconnue en France, l’industrie automobile japonaise ne date pourtant pas des autos que nous croisons tous les jours. Mitsubishi Motors Co est centenaire et Toyota s’en approche. Mais en raison d’une importation officielle tardive, les modèles anciens ne sont pas très nombreux dans nos rassemblements d’anciennes… à nos grands regrets !
Heureusement, quelques très mignonnes Honda S800 (dont on parle dans notre article La Honda S800, une japonaise à l’assaut de la France), Civic, Accord et Datsun Z étaient là pour nous montrer que les modèles japonais anciens sont dignes d’être appréciés et collectionnés.

Des références comme Skyline et Mitsubishi Evo étaient présentes au travers de différentes générations, des années 80 à aujourd’hui. Notons la présence d’une  Mitsubishi Lancer 2000 Turbo du début des années 80 que les amateurs de rallye ont bien connu. Importée officiellement en France, les exemplaires encore roulants à ce jour sont bien rares !

Côté événements marquants de ce Jap’n’Car Festival, trois démonstrations de drift étaient proposés durant la journée sans oublier les 10 ans du Club MX5 France avec près de 120 modèles présents. Un plateau de roulage leur était même réservé.

Pour conclure, ce Jap’n’Car Festival proposait une journée dynamique, une super ambiance, des bagarres sur la piste, 2 parades sur 5 tours au total et des coups de soleil à gogo, le cocktail parfait pour repartir de cette journée avec la banane et se promettre de revenir encore plus nombreux à la prochaine édition !

Petite note pour nos lecteurs, n’ayant pu m’y rendre, c’est mon ami Olivier Houllier qui s’est chargé du reportage, et également le texte et les photos. Allez faire un tour sur sa page, il y a plein de bonnes choses, c’est ici. Merci à lui pour cette première participation à News d’Anciennes.


 

bertrand
photographe/reporter
rédacteur et photographe à news d'anciennes.
Passionné d'histoire et de véhicules anciens, il rejoint la rédaction de news d'anciennes en 2015. Armé de son fidèle Nikon, il écume les rasso et salons pour vous les faire découvrir.

8 commentaires sur “Jap’n’Car Festival, les japonaises débridées par l’Autodrome”

  1. Merci de votre reportage – il y a longtemps que les Japonaises étaient oublier ‘par hasard’ par la presse de collection en pensent que la quantité de voitures donc lecteurs ne mérite pas les articles. Avec les journées comme ça et dont votre article, il y a un espoir de changer leur point de vue. Il faut que plus des anciennes se manifeste pour l’année prochaine.

    Sean Dézart, Président Club Datsun-France.

  2. Je ne vois pas sur les photos une seule Toyota MR-S et dire que j’en ai une et que je ne roule pas avec et que je me demandes encore si je la vends ou pas (ça fait deux ans que ça dure ….)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.