Historic Auto 2018 : Notre coup de coeur pour une Volvo P1800 S

Comme on vous l’avait annoncé, nous avons, Marc, Thibaut et moi, sillonné les allées du salon Historic Auto le samedi en quête d’un coup de cœur. Et force a été de très vite constater que la mission allait être difficile tant les coups de cœurs se multiplient !

Le salon Historic Auto recelait de beautés qui auraient pu prétende à ce trophée et nous n’avons que 7 heures ! Si vous souhaitez un aperçu de ce qu’on a vu, notre reportage est visible en cliquant ici. 7 petites heures pour mettre au vote nos véhicules préférés et en choisir un, à l’unanimité.

L’art du choix!

Surtout ne pas se disperser et coller aux critères ! C’est vrai, que des critères, il y en avait peu, le principal étant l’émotion suscitée par la voiture. Cette émotion est bien liée à la beauté de l’auto, à son histoire et sa mise en valeur, mais aussi à son âme. Une auto ancienne entièrement restaurée c’est beau, mais une voiture qui met en avant les affres du temps et présente ses cicatrices pour mettre en valeur sa résistance au temps, c’est peut-être encore plus fort !

Mais comme ce coup de cœur devait faire l’objet d’un article ici, la liberté de photographier la belle et d’en apprendre plus sur elle et son propriétaire, était un paramètre important. Au même titre que l’accueil qui nous était réservé, mais au final, ce point était sans substance car je dois avouer que tous les exposants ont été ouverts et sympathiques envers nous.

Cette mise au point faîte et le voile étant levé sur les critères, nous avons enfin repéré l’élue : la Volvo P1800S d’Atlantic Import.


And the winner is…

Un club vs. un professionnel. Le choix a été cornélien, mais au final, quelques détails ont donné l’avantage à la Volvo.

Du premier coup d’œil, on repère les marques du temps, mais en même temps le soin que lui ont prodigué ses propriétaires. Pas d’accroc, pas de choc, mais une peinture beige patinée, comme un coquille d’œuf qui commence à craqueler. Des cuirs intérieurs là aussi vieillis mais en bon état. Seuls quelques revêtements et cuir tendus aux places arrières montrent des signes de fatigue. Mais rien que de très normal sur une voiture de 1969 !

Une auto, une histoire…

Cette voiture, nous explique Yann, directeur d’Atlantic Import, est d’origine américaine et a été acquise par un père qui l’a ensuite léguée à son fils. Une histoire de famille. Cependant, elle a été mise en vente sur un réseau sur lequel Yann l’a immédiatement repérée. Un coup de fil à son agent en Californie à une heure à laquelle on ne souhaiterait pas se faire réveiller, et l’ordre de partir immédiatement à la rencontre du vendeur pour lui acheter l’auto. Pas de négociation, Yann la veut, coûte que coûte ! Il l’a eue et manifestement très fier de cela.

La remise de trophée

C’est donc vers 16h00 qu’Igor Bietry, le truculent et excellent maître de cérémonie de l’Historic Auto, informe les visiteurs de la remise du trophée qui récompense le Coup de Cœur News d’ Anciennes. C’est avec beaucoup de fierté que le trophée a été remis, et avec beaucoup d’émotion qu’il a été accepté en présence notamment de Charles Hervouët, l’un des trois organisateurs du Salon.


Clap de fin ? Pas si sûr !

Non seulement nous avons eu la chance de voir de près cette voiture, mais nous allons tâcher de vous la faire découvrir plus en détail encore très prochainement, puisque rendez-vous est pris à Saint-Brévin-les-Pins, avec Yann, pour un essai.

Remerciements

Pour finir, je voudrais vous confier une anecdote sur les coulisses de la réalisation du trophée… La bielle est issue d’un piston complet aimablement donné par Martin Gazzo responsable de la formation Maintenance des Véhicules Automobiles à Eurespace Formation à Cholet. Cloé Perez-Antomarchi, bijoutière, a réalisé la plaque gravée à la main. Enfin, David et Pascal ont démonté, sablé, percé, et assemblé à la perfection ces différents éléments pour obtenir le trophée qui a été remis. Un grand merci à toutes ces personnes pour leur contribution !

Fabien
Un lion et un cheval cabré m'ont fait aimer les voitures de mon enfance... Un livre, «La maîtresse d'acier» de Pierre Coutras, et des légendes, Fangio-Moss-Hawthorn, m'ont conduit à me passionner pour des bolides plus ancien.
A mon tour de partager avec vous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.