La vente Osenat au Salon Moto Légende portée par les collections dispersées

La maison de vente de Fontainebleau proposait sa première vente 100 % ce week-end au salon parisien, dont Bertrand vous parle en détail ici. La vente Osenat au Salon Moto Légende présentait plusieurs belles collection et au final réussit plutôt bien sa première. Voici les principaux résultats (frais inclus).

Les résultats de la collection Dechambre

Première collection dispersée lors de la vente Osenat au Salon Moto Légende, c’est la collection Dechambre. Les premiers lots étaient composés de moteurs anciens, des années 1920 à 1920. Un vrai magasin de pièces pour moto ! Ils partent entre 496 € (un Zürcher) et 3120 € (un Sevitame 350 cm³).


Ensuite les motos. Elles étaient nombreuses, 18 lots, et on trouvait des motos allant de 1901 aux années 30 ! De vrais pièces de musée. Toutes se vendent.
On notera le Tricar Bruneau de 1904 vendu 31.000 € pour une estimation entre 10 et 15.000 €, le Sidecar Indian vendu 31.200 € pour une estimation entre 15 et 20.000 ou la Clément Autocyclette de 1901 partie à 8400 € pour une estimation entre 2 et 3.000 €.
Seule moto vendue en dessous de son estimation, la Magnat Debon type CSSB de 1937 estimée entre 8 et 12.000 € et partie pour 4800 €.

Les gros prix de la collection Crescia

Deuxième collection proposée lors de la vente Osenat au Salon Moto Légende, la collection Crescia. Des motos bien plus chères, les plus basses estimations démarraient à 9000 €. Hormis deux Moto Guzzi, toutes se vendent.

On notera en particulier la Vincent Type 1000 Black Shadow Série C de 1951. Estimée entre 100 et 150.000 €, cette moto en état concours part pour 132.000 € ! Le plus gros prix de la vente.
Autour, on remarquera les 32.400 € d’une Bianchi Type 500 Super Sport (estimée entre 28 et 30.000 €) ou les 31.200 € atteints par la Moto Guzzi Sport 500 de 1927 (estimée entre 28 et 32).


La belle collection Meznarie

Quatre motos seulement dans cette collection, mais quatre NSU. La Type Fox 101 de 1952 se vend 5040 pour une estimation entre 2 et 4.000 €, la Type Fox 125 part à 3000 €, son estimation basse. Ensuite la Type Quickly de 1953 part à 2520 €, l’estimation haute et la Type Quick à 2760 € pour une estimation entre 3 et 4000 €.

Et encore du beau dans la vente Osenat au Salon Moto Légende

Une dernière collection était proposée anonymement. Elle aussi comprenait une Vincent Type 1000 Black Shadow à grosse estimation (80-100.000 €) mais ne se vend pas. La Velocette Type 500 non plus, seule la BMW Type R69 part pour 22.800 €, estimée entre 15 et 20.000 €.

Parmi les autres lots, on notera la BMW R75/5 proposée par Vintage Mecanic, partie pour 14.400 € avec une estimation entre 12 et 15.000 €. On note beaucoup d’invendus (les résultats sont à voir ici), dont les magnifiques Indian Chief de 1940, Indian 841 de 1943 ou Suzuki Type TR750.


Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes

Passionné d’automobile ancienne, il a créé News d’Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.

Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu’elles sont un peu plus rapides !


2 commentaires sur “La vente Osenat au Salon Moto Légende portée par les collections dispersées”

  1. Bravo au rédacteur Benjamin qui en parle de cette belle vente du Salon Moto Légende dont les NSU de MEZNARIE la VINCENT et d’autres ……. dont devrez parler Moto Revue Classic , LA VIE DE LA MOTO , Moto Légende , CLASSIC BIKE , moto heroes , GAZOLINE , retroviseur , Classic & Sports Car , Rétro Passion , Speedster , LA VIE DE L’AUTO , AutoDiva

Laisser un commentaire