La Locomotion en Fête 2017, le retour tant attendu !

Après deux ans d’absence, la Locomotion en Fête 2017 était attendue. Cette grande manifestation célèbre la locomotion sous toutes ses formes. Si, sur le fond, la Loco n’a pas trop changée, elle a élu maintenant domicile sur l’aérodrome de Melun-Villaroche en Seine et Marne. Elle a conservé les plateaux de gros véhicules qui ont fait sa notoriété, on voit ça dans le détail !

Pour sa 23ème édition, la Locomotion en Fête 2017 avait donc déménagé de l’aérodrome de la Ferté Alais pour celui de Melun Villaroche. Dès l’arrivée le ton est donné, on est vraiment à même les pistes, avec le parking des visiteurs qui y est installé. Après m’être acquitté des 15 euros du droit d’entrée, je pénètre dans l’enceinte de la Loco, le site est juste énorme ! Après un rapide coup d’œil à 360, je suis rassuré les plateaux sont au rendez-vous !

Le premier après l’entrée est dédié aux autos, et petite déconvenue, il est plutôt maigrelet ! Je me dis c’est dimanche, il est tôt, ça va venir ! Mais même après plusieurs passages dans la journée, rien n’y fit, il restera tristement vide. Quelques belles étaient quand même présentes, à l’image de cette Traction dans un jus superbe ou un joli cabriolet Rosengart. Les américaines avec quelques Mustang, ainsi qu’une belle brochette de Simca. Les incontournables populaires, avaient également fait le déplacement ce dimanche, avec des Ami 8, des Juvaquatre, DS, Mehari et autres Coccinelles. On pouvait rencontrer quelques raretés comme cette Bugatti ou une René Bonnet, toutes deux en cabriolet.

Les plateaux militaires et pompiers étaient comme a l’habitude à la Loco, juste énorme !

Pour les militaires, le nombre et la qualité des véhicules n’avaient rien à envier à ce que j’ai pu voir en Normandie, la semaine dernière, le reportage est à voir ici.  De nombreuses associations comme l’UNIVEM de Versailles et le Musée de Saumur avaient déplacé de nombreux véhicules lourds. On retrouvait notamment un très rare Famo, tracteur semi chenillé Allemand de la seconde guerre mondiale. Un monstre de 18T et propulsé par un moteur Maybach de 12 cylindres en V.

Autre monstre, mais cette fois Américain avec un M26 ‘’Pacific’’ un tracteur blindé de 40T, un beau bébé. Un autre très gros jouet, mais celui-ci datant de 1915, était un Tracteur Renault et son énorme canon tracté. Là aussi, une pièce unique.

Le plateau des pompiers comptait carrément un hélicoptère, une belle Alouette 3, mais aussi des très beau camions GMC ou Laffly et surtout une rare Half-track en auto pompe. Une petite 4CV et une Mehari venaient compléter le plateau.




On continue le service public avec le plateau Police et Gendarmerie là aussi plusieurs légendes étaient présentées à la Locomotion en Fête 2017. La brigade rapide, dont la collection est située non loin d’ici, présentait une SM, une Alpine A310 ou une Matra Jet. Des véhicules plus rares comme la Renault Colorale en version fourrière côtoyaient de plus sobre Juvaquatre ou les incontournables Estafette et HY Citroën, surtout en version pie. Sous cette robe, on pouvait revoir la presque intégralité des véhicules de Police, avec les 4CV, Dauphine mais aussi les Poires R14 ou les petites Visa.

Après les militaires, le plateau le plus impressionnant est sans doute celui des camions. Avec une centaine d’unité, allant du gros porteur à la citerne pour finir avec du plus léger et plus classique. Ce plateau couvrait une bonne partie de l’histoire des camions, dont certains venaient de l’étranger, d’Angleterre et des Pays Bas notamment. On retiendra une mise en scène, avec un très bel ensemble de dépannage d’un Diamond tractant un petit Renault Goélette.

Cette dernière était très bien représentée à la Locomotion en Fête 2017 avec une cinquantaine de modèle de tout type. On trouvait aussi un beau Willeme Z8 dans un super jus. L’ensemble tracteur Berliet TR12 et sa citerne au couleur de Solexine était dans un état proche du neuf, tout comme le superbe Scania, également en citerne mais au couleur de BP. Un plateau hors du commun comme seule la Loco peut nous en offrir.

Juste un petit reproche sur le fait que vu toute la place, c’était dommage que ces gros pépères soient si serrés !

Toujours comme à son habitude, la Loco nous offrait un village marchand, avec une belle bourse et plusieurs autres stands offrants habits, merchandising ou littérature en rapport avec les véhicules. Ce village voisinait avec l’espace Agriculture ou les tracteurs et autres engins étaient exposé. Plusieurs démonstrations de battage à l’ancienne ou la fabrication de cidre, nous étaient proposé plusieurs fois par jour.

Plusieurs types de promenades étaient aussi disponible, de la plus traditionnelle calèche à cheval, celle tractée par un tracteur, pour finir avec celle tirée par une énorme machine à vapeur ! Succès garanti en tout cas !

Le bilan du retour de cette Locomotion en fête 2017 et dans l’ensemble assez bon. Les plateaux étaient vraiment tous de très bonne qualité et très fournis, sauf les autos. Celui des camions aurait gagné à être plus étalé.  Malgré tout quelques détails restent un peu à revoir, comme les commerçants et certains participants qui plient à partir de 14H00, à 15 euros l’entrée on aimerait profiter des expos un peu plus tard quand même.

Ce nouveau lieu est juste gigantesque, il faut prévoir une bonne paire de chaussures ! L’offre est tout aussi énorme et le spectacle est au rendez-vous. Je vous donne rendez-vous dans ma galerie pour une plus grande visite.

La galerie est ici.




 

 

Vous aimez ? Partagez !

bertrand
photographe/reporter
rédacteur et photographe à news d'anciennes.
Passionné d'histoire et de véhicules anciens, il rejoint la rédaction de news d'anciennes en 2015. Armé de son fidèle Nikon, il écume les rasso et salons pour vous les faire découvrir.

10 commentaires sur “La Locomotion en Fête 2017, le retour tant attendu !”

  1. Je partage la perception d’un bel événement pour ce retour ainsi que le côté tassé des poids lourds.
    Ces belles bêtes ont besoin d’espace pour s’exprimer. Et pour que nous puissions les prendre en photos.

    Pour moi, le point noir (car il y en a un) concerne la restauration que j’ai pu testée.
    45 minutes d’attente en plein cagnard pour découvrir des sandwichs préparés à l’avance et en attente, sur une table, à température ambiante … colère !

    1. Venez à Madine l’an prochain, entrée gratuite pour les véhicules de collections, et 5 euros par véhicule pour les visiteurs, cette année plus de 4000 véhicules exposés et environ 30000 visiteurs

Laisser un commentaire