Résultats corrects pour Aguttes à Brotteaux, les youngs font le boulot !

Les résultats ont mis du temps à sortir. Et ils ont aussi été un peu éclipsés par la vente de la collection de La Gombe... Mais le catalogue de la vente Aguttes de Brotteaux méritait le coup d’œil, voici donc les résultats.

La vente se tenait donc dans l’ancienne gare de Lyon Brotteaux, pendant que les amateurs français étaient dans la capitale des gaules pour le salon Epoqu’Auto.

Les autos et motos de la vente Aguttes de Lyon

Deux sur trois pour les autos à plus de 250.000 € d’estimation

C’était une Porsche Carrera GT de 2004 qui portait la plus grosse estimation, entre 500.000 et 600.000 €. Avec 21.000 km au compteur et un parfait état, elle finit pile dans l’estimation avec un prix de vente de 564.000 €.

La deuxième estimation était pour une Alfa Romeo SZ de 1961. La voiture était vendue en l’état, c’est à dire avec une restauration à terminer. L’estimation était comprise entre 260.000 et 360.000 € et c’est pour 288.000 € qu’elle est adjugée.

Peut-être la plus belle auto de cette vente, une Maserati Ghibli 4.7 L de 1970. Estimée entre 230.000 et 280.000 € elle ne trouve malheureusement pas preneur…

Estimées à plus de 100k €, une seule dépasse ce seuil…

Au niveau des estimations hautes, à plus de 100.000 €, la vente Aguttes avait placé la barre haut. Plus haut que la vente Osenat qui se déroulait dans le salon.

On trouvait ainsi une Lamborghini Espada Serie III de 1971. Estimée entre 170.000 et 220.000 €, elle n’a pas trouvé preneur.
Une française, enfin, une magnifique Delahaye 135 MS Cabriolet de 1938. Revenue d’Argentine, elle était estimée entre 180.000 et 220.000 € mais ne se vend pas elle non plus.
La première Ferrari de la vente, une 512 TR de 1992 estimée entre 125.000 et 155.000 € ne part pas non plus.

La Mercedes-Benz 190 SL de 1961, revenue elle des USA était estimée entre 100.000 et 140.000 €. Elle est adjugée pour 106.800 €.

Enfin, la 550 Maranello de 2000 estimée entre 95.000 et 115.000 € ne part pas, contrairement à la Testarossa de 1990, partie pour 86.400 €.

La triplette de Venturi ne connaît pas le succès escompté…

La vente Aguttes de Brotteaux proposait trois superbes Venturi.
La Venturi 400 Trophy de 1992 estimée entre 130.000 et 180.000 € ne trouve pas preneur, tout comme l’Atlantique 300 de 1998, estimée entre 55.000 et 75.000 €.
La Transcup 210 de 1990 ex Gerard Godefroy lui-même part pour le minimum de son estimation à 30.000 €.

Les Youngtimers ont la cote

Non seulement les quatre sportives qu’on avait repéré cartonnent, en dépassant même certaines estimations, mais les autres n’étaient pas en reste.

  • La Volkswagen Golf GTI 1600 Mk1 estimée entre 18.000 et 26.000 €, déjà, part pour 28.800 € ! Énorme !
  • La Renault Clio Williams estimée entre 12.000 et 18.000 € monte à 14.400 €
  • La Renault 5 Turbo 2, estimée entre 60.000 et 80.000 € est vendue à 61.800 €
  • La Lancia Delta Intégrale HF Evo 1 Martini 5 estimée entre 55.000 et 70.000 € explose les compteurs en partant à 96.000 € !
  • La Renault 5 Alpine Turbo se vend 20.400 € pour une estimation entre 15.000 et 20.000 €
  • La Porsche 928 S estimée entre 20.000 et 30.000 € part à 21.000 €
  • La Mercedes 500E W124 estimée entre 25.000 et 35.000 part au milieu à 30.600 €
  • La M3 E36 3L Cabriolet part pour 16.800 € pour une estimation entre 15.000 et 25.000 €

Les motos seront aussi de la partie

Les deux roues avaient aussi leur place à la vente. L’ACMA Vespa 125 de 1956, estimée entre 3500 et 5500 € se vend 4800 €.
La Yamaha 250 DS7 estimée entre 1500 et 2500 € ne se vend que pour 1320 €. Enfin la Motoguzzi V1000, estimée entre 3000 et 4000 € ne se vend pas.

Beaucoup de lots d’automobilia étaient aussi proposés. Pour voir les prix, et celui des autres véhicules proposés, c’est en cliquant ici.

Vous aimez ? Partagez !

2 réflexions au sujet de « Résultats corrects pour Aguttes à Brotteaux, les youngs font le boulot ! »

Laisser un commentaire