Les gloires du Rallye : Fiat 124 Abarth Rally

La renaissance de la Fiat 124 Spider nous fait nous intéresser à ce modèle marquant. Après vous avoir parlé de la version civile, on vous parle maintenant de la bête de rallye qu’est devenu ce petit cabriolet paisible.

Fiat 124 Abarth Rally Bonhams

Genèse Fiat 124 Abarth Rally

Au début des années 1970 la Fiat 124 Spider est engagée dans certains rallyes internationaux par des propriétaires préparant basiquement leur moteur et leurs trains roulants. La principale différence était l’emploi de hard tops en polyester pour fermer l’habitacle.

Ainsi, Alcide Paganelli est champion d’Italie des Rallyes en 1970. En 1972, dans le championnat international des marques, ancêtre du Championnat du Monde des rallyes, Håkan Lindberg gagne l’Acropole et Alpenfahrt ce qui permet à Fiat de se hisser à la troisième place du classement dominé par le cousin Lancia.
La même année, Raphaelle Pinto remporte le Championnat d’Europe de Rallyes avec 6 victoires !

Le board de Fiat va alors confier la mission à l’officine Abarth qu’ils ont absorbé en 1971 de développer une version rallye de la Fiat 124 Spider, préférée aux autres modèles du groupe en raison de son empattement et de la base de son moteur.

Niveau esthétique les changements sont nombreux, on enlève les pare chocs, le capot et le couvercle de coffre sont réalisés en fibre de verre et peints en noir, la capote laisse définitivement sa place à un hard top fixe et les jantes sont en alliage. On la reconnait aussi avec ses phares longues portée intégrés au bouclier avant.

Niveau mécanique la Fiat 124 Abarth Rally adopte des roues arrières indépendantes. Le moteur est le 1756 cm³. La version commercialisée développe 128 ch mais les versions courses sont plus près des 200 ch !

La Fiat 124 Abarth Rally dans le premier Championnat du Monde des Rallyes

La voiture va être engagée par l’usine au premier Championnat du Monde des rallyes en 1973.
Pinto et Bernacchini sont 7e du premier rallye, au Monté Carlo derrière une armada d’Alpine A110 qui leur permettent de marquer 4 points au championnat constructeur.
En Suède, Lindberg et Andreasson se classent 5e.
Au Portugal, encore de nouveaux pilotes, Netto et Coentro, des locaux se classent 4e.
Au Safari, aucune n’est classée dans les meilleurs, c’est une Fiat 125 locale qui permet à Fiat d’exister.
Au Maroc, Waldegård et Sager prennent la 6e place du classement.

A l’Acropole en Mai, Aaltonen et Turvey permettent d’offrir le premier podium avec une deuxième place, Lindberg et Hertz sont 4e ! A mi-championnat, les Alpine comptent déjà le double de points des Fiat !
Au rallye de Pologne, les abandons sont nombreux et c’est une Fiat 124 qui gagne avec l’allemand Warmbold copiloté par Jean Todt.
Aux 1000 Lacs les finlandais sont imbattables et la paire Warmbold – Todt est le premier équipage étranger, 8e.
En Autriche, l’équipage gagne, mais il est sur BMW 2002 Tii, la première Fiat 124 est 6e avec Lindberg et Eisendle.

Au San Remo, le rallye national, Fiat déploie une armada de voitures. Seulement Thérier va imposer son Alpine. Verini et Torriani se classent 2e, devant l’Alpine de Nicolas et trois autres Fiat 124 Abarth Rally confiées respectivement à Bisulli / Zanuccoli, Barbasio / Scabini et Paganelli / Russo.

Les Fiat 124 Abarth Rally sont forfaites au Rallye Press on Regardless aux Etats-Unis.
Au RAC en Angleterre, la meilleure voiture emmenée par Barbasio et Macaluso est 10e.
Enfin en Corse, deux voitures sont engagées mais ne font pas le déplacement, Fiat n’ayant aucune chance de remporter un titre.

Au Championnat du Monde des Constructeurs, Fiat est donc le premier 2e de l’histoire avec 63 points de retard sur Alpine-Renault et 6 points d’avance sur Ford.

Confirmation en 1974

Fiat 124 Abarth Rally est de nouveau engagée en 1974.

La saison commence de la plus belle des manières, au Portugal, l’armada est victorieuse. Pinto / Bernacchini l’emportent devant Paganelli / Russo et Markku Alén / Kivimäki ce qui offre le premier triplé à Fiat ! Une autre voiture conduite par les locaux Borges / Sottomayor est classée 10e.

Sur le terrain cassant du Safari Rally, seul le pilote local Robin Ulyate se classe 10e, Barbasio et Paganelli ayant abandonné.
Aux 1000 Lacs, Markku Alén / Kivimäki se classent 3e, Kinnunen / Aho 6e et Ojanen / Makela 9e, les habituels pilotes italiens sont 18e et 19e !

Au San Remo, sept Fiat 124 Abarth Rally sont engagées. Seulement les abandons vont se succéder, et pour courronner le tout, Lancia vient de sortir son arme absolue pour les rallyes, la Lancia Stratos. Elle gagne devant la 124 de Bisulli / Rossetti, seule rescapée !

A Rideau Lakes au Canada, les trois voitures engagées abandonnent.
Aux Etats-Unis au Rallye Press on Regardless Markku Alén et Atso Aho se classent 2e derrière la Renault 17 Gordini de Thérier tandis que les 4 autres équipages abandonnent ! A noter que la seconde place est sur tapis vert, après une réclamation de Renault qui a fait reculé la Fiat.

Au RAC en Grande Bretagne, la meilleur Fiat 124 Abarth Rally est 12e, les autres sont 14e et 24e, la dernière abandonne.
Pour finir la saison au Tour de Corse, la Bacchelli et Scabini se classent 6e, 3 voitures abandonnent et Markku Alén est disqualifié.

Pour sa deuxième saison en championnat du monde des rallyes, Fiat se classe une nouvelle fois second, derrière Lancia et devant Ford.

1975 Evolution pour le final

A l’orée de la saison 1975, la voiture évolue. Les améliorations successives apportées aux trains roulants sont complétées par un nouveau moteur. Le 1800 gagne une injection mécanique Kugelfisher qui lui permet de sortir 210 ch.

Pour commencer la saison au Rallye de Monté Carlo, Mikkola et Todt prennent la seconde place derrière la Stratos de Munari. Alén et Kivimäki sont troisième et Bacchelli / Scabini sont 4e. Darniche et Mahé abandonnent.

En Suède, les locaux Carlsson / Billstam sont 5e, Alén et Kivimäki sont 6e, Mikkola et Todt abandonnent.
Au Safari, qui n’a jamais réussi aux voitures, Fiat ne s’engage pas, pas plus qu’en Grèce pour le rallye de l’Acropole.
Au Maroc les trois voitures abandonnent alors que Alén avait bien commencé en menant le rallye.

Le rallye du Portugal sourit une fois de plus à la Fiat 124 Abarth Rally, Alén / Kivimäk l’emportent devant Mikkola et Todt.
Aux 1000 Lacs les Fiat ne s’engagent pas. Les réductions de budget commencent à apparaître et même Lancia ne prend pas part à toutes les épreuves.

Pour le San Remo, quatre voitures sont engagées. Verini / Rosetti se classent 2e, encore une fois derrière une Stratos mais les autres voitures abandonnent.

Fiat fait une nouvelle fois l’impasse sur le Tour de Corse et deux voitures sont engagées au RAC en fin de saison. Alén abandonnera tandis que Verini / Rosetti se classent 8e.

En ayant fait si peu de courses, Fiat se classe néanmoins 2e du classement constructeur derrière Lancia et un petit point devant Alpine-Renault.

A noter qu’en Championnat d’Europe, c’est Verini et Rosetti qui sont champions !

La Fiat 124 Abarth Rally ne sera plus engagée par l’usine, la Fiat 131 Abarth (article complet à lire ici) arrive en course pour l’année 1976.

Photos : Bonhams, Frguiott, Miroslac Rejha, Nic Redhead, Brettule, Aflvanbeem, Collector Car Ads.

Vous aimez ? Partagez !