Un aperçu des autos de la Vente Artcurial à Retromobile 2017

Un aperçu des autos de la Vente Artcurial à Retromobile 2017
Un aperçu des autos de la Vente Artcurial à Retromobile 2017
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Histoire de Carrossiers, ép. 19 : Vignale, vingt petites années et des beautés

Les carrossiers français ont majoritairement travaillé avant-guerre. Rares sont ceux qui se soient lancé après la seconde guerre mondiale. Du côté des italiens, il...

Ambiance British et Sport pour la vente Osenat du 25 Avril à Versailles

Ce n'est pas parce qu'il y a un confinement que le monde de l'automobile ancienne s'arrête de tourner ! Les maisons de vente aux...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...

Nos Anciennes Abandonnées : les invisibles

Antoine est un chasseur de trésors. Pas de pièces d'or ou d’œuvres d'art... quoi que. Il sillonne les routes d'occitanie à la recherche d'anciennes......

Après nos premiers articles, on continue la visite de ce Retromobile 2017. Endroit incontournable, l’exposition de la vente Artcurial 2017 que de découvre en compagnie de Matthieu Lamoure, commissaire priseur de la maison Artcurial.

Pour rentrer sur cette superbe expo, ce n’est pas facile. Les visiteurs ne le pourront pas, à moins de montrer un réel intérêt pour une des autos… et d’acheter le catalogue. Vu le prix des merveilles exposées, c’est compréhensible. Pour rappel, on vous a déjà parlé des plus lots du catalogue dans notre article visible ici.

Je retrouve du coup les stars de la vente Artcurial à Retromobile 2017, pas toujours très accessibles. L’espace est compté et le catalogue est grand ! Le prototype Dino Berlinetta Speciale est lui bien mis en valeur dés l’entrée. En face la 166 a elle aussi fière allure. La Cadillac et la Harley de Johnny sont heuresement bien visibles pour les visiteurs.

On en profite pour découvrir de nos propres yeux les Mercedes 300 SL Roadster et Porsche 959 dont on vous avait parlé dans deux articles dédiés que vous pouvez voir ici et .

Ensuite on trouve quelques groupes. Les autos de compétition, Lola T70 coupé et Spyder, Renault 5 Turbo ex-Ragnotti, 205 T16, BX 4TC sont ensemble. Plus loin on trouve une série de Porsches réunies autour d’un tracteur de la marque. Pour les Lambo c’est exactement la même chose !

En plus, on note une belle présence des grandes marques françaises. Avec des prix forts, compréhensibles vues les descriptions des autos. Delahaye, Delage, Talbot ou Peugeot 402 Darl’Mat d’avant-guerre ou même des Cabriolets DS et des Facel sont bien représentées !

Pendant que je suis sur place, j’en profite pour poser quelques questions à Matthieu Lamoure. Toutes les questions ne sont pas là le reste arrive dans un prochain article.

BP : Quelles sont les autos dont vous êtes le plus fier d’avoir dans cette vente ?

ML : Alors je suis fier de chaque voiture que nous avons dans cette vente. Elles ont toute une histoire, derrière elles il y a un collectionneur, donc je suis très fier de toutes. Que ce soit la 2CV, la Ferrari 166 ou la Dino, évidemment les voitures n’ont pas les mêmes histoires, les mêmes qualités, mais c’est toujours une belle histoire qui se réalise.

BP : Est-ce que certaines sont plus dure à avoir que d’autres ?

ML : Il y en a bien sûr. Il y a toujours des autos pour lesquelles on se bat. On se bat même pendant longtemps pour les avoir. Par exemple Hervé Oligastro nous avait déjà évoqué son désir de mettre en vente ses voitures, sa collection, il y a trois ans. C’est toujours une histoire d’amitié. Elles se créent sur le long terme, au fil des rencontres et de toutes ces ventes aux enchères.

BP : Votre auto préférée au catalogue ?

ML : Question très très difficile. J’avoue que la voiture qui m’a le plus impressionnée, ça fait 20 ans que je fais ce métier pourtant, c’est la Talbot T150 C. Une auto de compétition d’avant-guerre, de la puissance, mais une auto facile à conduire. Je ne suis pas allé très vite, je ne suis pas pilote, mais elle est impressionnante.

Un aperçu des autos de la Vente Artcurial à Retromobile 2017

Sur le même thème

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...

Histoire de Carrossiers, ép. 19 : Vignale, vingt petites années et des beautés

Les carrossiers français ont majoritairement travaillé avant-guerre. Rares sont ceux qui se soient lancé après la seconde guerre mondiale. Du côté des italiens, il...

Nos Anciennes Abandonnées : les invisibles

Antoine est un chasseur de trésors. Pas de pièces d'or ou d’œuvres d'art... quoi que. Il sillonne les routes d'occitanie à la recherche d'anciennes......

Ambiance British et Sport pour la vente Osenat du 25 Avril à Versailles

Ce n'est pas parce qu'il y a un confinement que le monde de l'automobile ancienne s'arrête de tourner ! Les maisons de vente aux...