La Mercedes 300 SL Roadster d’un passionné français chez Artcurial à Retromobile

Retromobile 2017 approche et avec le salon, la vente aux enchères de la maison Artcurial. C’est la vente officielle du salon et on commence à connaître quelques uns des lots en vente. Parmi ceux-ci, la superbe Mercedes 300 SL Roadster d’un passionné français.

La Mercedes-Benz 300 SL Roadster de 1961

C’est donc en 1961 que Mercedes-Benz produit ce sublime Roadster gris. Le roadster a remplacé le coupé sur les chaines de l’étoile, par contre, l’auto reste haut de gamme et sportive. Le moteur à 6 cylindres en ligne de 3 litres développe ses 215 ch.

L’auto est bien entendu une propulsion avec une boîte à quatre vitesses. Son poids est réduit, à 1.3 tonne, pour une auto de 4.5m de long, on est plutôt pas mal !
La vitesse de pointe est donnée pour 240 km/h.

La voiture que l’on a sous les yeux porte le numéro de châssis 198042-10-002734 et reçoit le moteur 198980-10-002806 et la couleur, le Gris Graphite DB190 est lui aussi d’origine.

Une auto 100 % française

L’auto est vendue neuve par le garage Elysées Ch.-F. Delecroix à un premier propriétaire habitant Neuilly. Celui-ci ne garde la voiture que 6 mois avant de la céder à un industriel parisien. Celui-ci s’en servait pour faire des aller-retours entre chez lui et son château en Bretagne. Il réalise de nombreux aller-retours avec, jusque au début des années 70, là la voiture change de main, en 1979.

Une auto magnifique chez un authentique passionné

En 1979 le propriétaire achète la voiture… et ne la vendra pas. C’est lui qui revend aujourd’hui la voiture ! Il est passionné par la marque à l’étoile, membre du Club Mercedes France, concepteur et producteur de maquettes aéronautiques, il va utiliser cette passion pour préserver sa superbe auto.

Première étape, dès 1980, le voilà qui file à Stuttgart chez Mercedes où pendant une semaine il se forme à l’entretien de sa belle 300 SL Roadster. Tout ce qui est vidange, graissage, réglage et calage de l’allumage, le réglage du jeu aux soupapes et le remplacement des différents liquides, tout cela, il apprend à le faire et lui permet par la suite de faire cet entretien “basique” qui l’est moins quand on parle d’une telle auto.

La Mercedes 300 SL Roadster va néanmoins être confiée à des spécialistes pour les opérations plus complexes. La première c’est en 1980 où l’auto reçoit un voile de peinture pour lui rendre du brillant.
En 1981 elle atterit chez Kienle, un spécialiste du modèle. Ce sont de gros travaux qui l’attendent, pistons neufs, distribution neuve… En plus elle est équipée de freins à disques Dunlop à l’avant et de culbuteur rotulés, comme sur les 300 SL qui la suivirent sur les chaînes. Les filtres sont remplacés par des plus modernes et plus facile à entretenir.

Le propriétaire continue d’utiliser très régulièrement la voiture et en 2011, 30 après on premier gros arrêt, l’auto retourne chez Kienle. Elle subit son premier “mini lifting” intérieur avec le changement des moquettes et le changement de la capote. Le pare-brise, l’embrayage, les radiateurs, les roulements et les joints de pont sont changés. Les freins arrière sont refaits à neuf et on installe un allumage électronique sur l’auto.

La Mercedes Benz 300 SL Roadster aujourd’hui

Depuis son dernier passage chez Kienle l’auto a parcouru 5000 km. Ce qui porte le total de l’actuel propriétaire à près de 100.000 km, et celui de l’auto à 160.000 km ! Pas mal pour une auto de cette valeur que l’ont voit plus souvent prendre la poussière derrière une vitrine !

Son intérieur n’a toujours pas été refait, il présente la patine d’une auto qui a dépassé les 55 ans. Tout fonctionne parfaitement, des éclairages à l’autoradio Becker.

Le moteur et la couleur sont toujours d’origine. La voiture a aussi avec elle les papiers d’origine, ainsi que la trousse à outils qui allait de paire avec son achat. En plus, les pièces retirées tels que les freins à tambours sont fournis, comme ça, aucun problème pour repasser à l’origine.

Le prix de ce rêve ? L’auto sera donc une des stars de la vente Artcurial de Retromobile 2017. Elle est estimée entre 900.000 et 1.1 million d’euros. Avec un pedigree pareil, c’est tout à fait logique.

Crédit photos : Artcurial

 

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes

Passionné d’automobile ancienne, il a créé News d’Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.

Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu’elles sont un peu plus rapides !


1 commentaire sur “La Mercedes 300 SL Roadster d’un passionné français chez Artcurial à Retromobile”

Laisser un commentaire