Rassemblement de Pignerolle : était-ce le dernier ?

Rassemblement de Pignerolle : était-ce le dernier ?

Au début du mois de Juillet les anciennes étaient présentes au rassemblement mensuel de Pignerolle. Un beau déconfinement effectué avec un joli nombre de participants. Mais l’heure n’était pas tellement à la fête après une très mauvaise reçue par les organisateurs.


On vous a déjà emmené plusieurs fois au rassemblement mensuel de Pignerolle. Et les 88 autos présentes en ce mois de Juillet constituent un beau score, loin des records atteints durant l’automne.

Une auto n’est pas passée inaperçue lors de son arrivée. Une deuche jamais vue en ces lieux était venue avec un vélo à l’arrière. Et c’est ce vélo qui attirait les regards. Belge de fabrication il a la particularité de se passer de chaîne, remplacée par un cardan !

Évidemment cette deuche n’était pas la seule populaire française à être de sortie. Les Renault 4 étaient là sous diverses formes, et les R6, R5, R16 et R12 complétaient le tableau. On retrouvait également d’autres deuches et Méhari, et peu de Peugeot mis à part ce break 304. Côté Simca c’étaient des 1000 Rallye 2 et Rallye 3 et une 8 1200 qui étaient présentes.

Signalons aussi la présence de mécaniques Panhard. Version populaire d’abord avec deux Dyna Z et une PL17, et version cabriolet avec une D.B Le Mans, la dernière auto de l’association Deutsch-Bonnet.

Et puis on complétait avec des coupés : une Alpine A310, une Citroën SM et trois Renault Fuego.

Côté étrangères, beaucoup de diversité. Une BMW 1800 complétait une E30 Cabriolet, les VW à moteur refroidi par air étaient aussi de sortie. On notait quelques coupé, un petit avec une Manta, et un gros avec une Mercedes et un cabriolet 190 SL.

Quelques anglaises étaient présentes. Forcément des roadster, plus ou moins anciens et décapotés, mais aussi une grosse Bentley et une Mini. Les italiennes n’étaient pas si nombreuses et les Alfa côtoyaient une (pas si courante que ça) Fiat 850 Cabriolet.

On ne pouvait pas non plus passer à côté des américaines, de gros coups bien voyants et bien sportifs, tandis que le pays du soleil levant était représenté par une petite Honda S800.

Du côté des sportives récentes, le rouge était de mise. Sur une Ferrari, c’est on ne peut plus logique. Sur une anglaise, comme cette Jaguar, c’est beaucoup plus original !

Mais au rassemblement de Pignerolle de Juillet ce ne sont pas que les autos qui animaient les discussions. En effet les Espaces Verts de la ville, qui gèrent le parc ont retiré l’autorisation du rassemblement à l’organisation actuelle. Des dégâts sur les pelouses et un problème d’assurance sont en cause.

Si on peut craindre que ce rassemblement ait été le dernier, rien n’est acté. Une nouvelle organisation bien connue sur Angers et déjà organisatrice de plusieurs événements se propose de reprendre le flambeau. Partie remise ? On l’espère car nombreux sont les visiteurs à se tenir prêt à fêter les 21 ans du rassemblement en Octobre prochain.


Henri Auriacombe
Henri Auriacombe a rejoint l'équipe de News d'Anciennes à l'été 2019. Belle occupation de retraite pour un photographe de presse dont la carrière a commencé en 1966 !
Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.