Les résultats de la Vente Artcurial à Rétromobile 2020

Les résultats de la Vente Artcurial à Rétromobile 2020

Si les ventes aux enchères sont parfois critiquées, elles suscitent toujours une certaine curiosité chez les passionnés de voitures anciennes. La vente Artcurial à Rétromobile 2020 l’a confirmé avec une salle pleine à craquer.


La Vente Artcurial à Rétromobile 2020 en bref

Un stand très rempli, des autos superbes, quelques raretés bien senties et du sport, voici ce qu’on retrouvait pour cette vente. Vendredi après-midi la salle était donc pleine… mais pas forcément d’acheteurs. Si parmi les gros prix quelques autos ont eu du mal à se vendre, il y a eu des bonnes surprises, tant côté vendeur que côté acheteur.

Les stars de la Vente Artcurial à Rétromobile 2020

Les gros prix

C’était la grosse estimation de la vente. La Mercedes-Benz 710SS 27/140/200hp Sport Tourer de 1929 carrossée par Fernandez & Darrin était estimée entre 6 et 8 millions d’euros. La plus grosse enchère a été de 4.9 millions d’euros, pas suffisant pour conclure la vente.
Du coup le plus gros prix revient à la Ferrari 275 GTB/6C de 1965. Estimée entre 2 et 3 millions d’euros, elle termine à 2.444.000 €.

Millionnaires potentielles, mais pas forcément sous le marteau

Le catalogue de la vente Artcurial à Rétromobile 2020 comprenait de nombreux lots pouvant atteindre le million, même si pour beaucoup cela signifiait d’approcher l’estimation haute.

Concernant les deux françaises, la Delahaye 135 Spéciale ex-24h du Mans 1937. Une très belle pièce estimée entre 800.000 et 1.2 million d’euros qui part pour 893.200 €.
La Rondeau M378 se présentait avec le record du nombre de participations (10 !) à la course. Estimée entre 900.000 et 1.2 million d’euros, la plus haute enchère fut de 680.000 €, là aussi ce ne fut pas suffisant pour qu’elle change de mains.

Toujours dans le sportif, on retrouvait une Jaguar XJ220C qui a couru deux fois au Mans. Estimée entre 900.000 et 1.3 million d’euros elle part pour 904.800 €.
L’an dernier on avait retrouvé trois Serenissima (on en parlait ici), cette année la 3000SP Prototipo était seule. Estimée entre 1 et 1.4 million elle ne part pas avec une plus haute enchère à 780.000 €.
Ensuite une auto parfaite pour le Tour Auto 2020 (qui mettra les protos Porsche à l’honneur). La 906 était superbe et trouve logiquement un nouveau propriétaire contre 1.688.000 € (est. 1.4-1.8 M€).
Enfin une F1. Artcurial proposait une Ferrari 126 C3, première monoplace à coque carbone de la marque et ex-Manoir de l’Automobile. Estimée entre 600.000 et 1 million d’euros elle dépasse l’estimation à 1.402.400 €.

Pour les routières, une Cobra 289 de 1965 était proposée pour la vente Artcurial à Rétromobile 2020 avec une estimation comprise entre 650.000 et 1 million d’euros et part pour 730.800 €.
La Ferrari F40 de 1991, qui sortait de révision, et qui était estimée entre 1 et 1.2 million d’euros est la troisième millionnaire de la vente avec 1.083.200 € sous le marteau.
Enfin la Lamborghini Countach LP400 “Periscopo” que s’offrit Rod Stewart était estimée entre 800.000 et 1.2 million d’euros mais ne se vend pas malgré une enchère à 700.000 €.

Les Alfa Worblaufen déçoivent

On connaît peu le carrossier Worblaufen qui se fit connaître avec des Bugatti, Delahaye ou Isotta Fraschini dans les années 30. Les deux autos présentées sont celles qui trônaient sur son stand au salon de Genève.

La 6C 2300 B Lungo avec une belle patine et un intérieur d’origine, était estimée entre 1.25 et 1.75 million mais ne part pas malgré une enchère à 1 million d’euros.
La seconde, une 6C 2300 B Pescara Cabriolet estimée entre 650 et 750.000 € ne part pas non plus, la plus haute enchère ayant été à 550.000 €.

Les deux autos ex-collection Baillon

La Vente Artcurial à Rétromobile 2020 proposait deux autos sorties de la Collection Baillon. L’Audi Front 225 Cabriolet estimée entre 10 et 20.000 € part pour 17.400 €, la Packard Super Eight estimée entre 15 et 25.000 € n’a vu aucun acheteur s’aligner…

La collection de Monsieur M

Des françaises, avec une belle patine, voilà le point commun des autos de cette collection.

La plus ancienne la Delage DMN Cabriolet de 1929 carrossée par Autobineau, à restaurer, estimée entre 40 et 60.000 € part pour 32.480 €. Ensuite la Delahaye 135 Sport Coach de 1936 réalisée par Chapron (est. 60 – 90.000 €), la Panhard X73 CS Spécial de la même année, à restaurer et (est. 20 – 30.000 €) et la Talbot-Lago T23 Baby Coach Grand Luxe de 1939 (est. 140-200.000 €) ne voient personne enchérir. Par contre la Delage D6-75 Coach Panoramique réalisée par Letourneur et Marchand atteint 52.200 €(est. 60-90.000 €).

Les autos suivantes sont d’après-guerre. La Simca 8 Sport de 1951 Cabriolet monte à 32.480 € (est. 40-60.000 €), la Delahaye 235 par Letourneur et Marchand de 1953 accroche un beau 46.400 € (est. 40 – 60.000 €). La Delage D6 3L Berline de 1954 par Chapron signe un beau 18.560 € (est. 25-35.000 €) mais la Talbot-Lago T26 L Record Berline de 1955 ne convainc pas et reste invendue (est. 35-55.000 €).

D’autres françaises remarquables proposées lors de la Vente Artcurial à Rétromobile 2020

Même après cette première collection, on avait noté, au moment de la parution du catalogue, d’autres belles françaises.

D’abord une Bugatti Type 37 équipée à l’époque d’un moteur de 44, avec un résultat… étonnant au niveau esthétique. Estimée entre 380 et 460.000 € la meilleure enchère à 380.000 € ne lui fait pas changer de mains.
Autre Bugatti, ula Type 57 Cabriolet de 1954 carrossée par Vanvooren estimée entre 450 et 650.000 € elle est vendue pour 487.200 €.
Autre Type 57 une Torpédo baptisée Paris-Nice réalisée sur la base d’une Grand Raid, un type plus sportif. Estimée entre 420 et 540.000 € elle n’est pas vendue.
Enfin l’élégante Delahaye 135 Coupé Sport réalisée par Chapron estimée entre 250 et 350.000 € est adjugée à 261.000 €.

Autre Delahaye, une 135 M de 1948, carrossée en Coach Aérosport par Letourneur et Marchand. Estimée entre 150 et 200.000 €, elle ne se vend pas. La Delahaye 235 Chapron atteint elle 127.600 € (est. 100-150.000 €).
On retrouvait aussi deux Talbot-Lago T14. La bleue T14 LS de 1955 atteint 171.680 € (est. 140-180.000 €) la grise une LS de 1956, restaurée et estimée entre 260 et 320.000 € ne se vend pas.

On avait ensuite noté trois sportives. La première c’est la D.B HBR4 Coach Surbaissée “Le Monstre”, 2e à l’indice aux 24h du Mans 1961. Estimée entre 140 et 180.000 € elle est vendue pour 168.200 €.
On continue avec l’Alpine A110 1600 devenue 1800 16 soupapes ! Estimée entre 160 et 220.000 € elle ne part pas.
Enfin une “récente” Venturi 400 GT. Estimée entre 180 et 230.000 € elle ne part pas, malgré une enchère à 170.000 €.

Une collection “sélective”

Le catalogue de la Vente Artcurial à Rétromobile 2020 vantait cette collection qualifiée de sélective.
On commençait avec une 2CV4, en superbe état qui s’envole à 29.000 € (est. 15-25.000 €) tandis que l’Ami6 Berline atteint 6960 € (est. 10-15.000 €). L’ID20 Break de 1970 se vend contre 23.200 € (est. 25-35.000 €).
Premier cabriolet ensuite, une DS 19 usine et à restaurer, qui n’attire pas d’acheteur (est. 70 – 100.000 €) et un second, 21 Chapron de 1968 estimé lui entre 120 et 160.000 € et qui ne se vend pas malgré une offre à 110.000 €. La DS 23ie Pallas, estimée entre 30 et 40.000 € est adjugée à 40.600 €.

La seule non-Citroën, une Facel-Vega Excellence de 1960, ex-collection Baillon, estimée entre 100 et 160.000 € ne se vend pas.

Les autres immanquables de la Vente Artcurial à Rétromobile 2020

Les TOJ

Trois TOJ étaient présentées lors de la vente. La SS02 de 1974, avec un beau palmarès était estimée entre 265 et 285.000 €, la SC03 de 1975 entre 180 et 240.000 € et la SC204 de 1976 entre 180 et 240.000 €… et aucune ne se vend.

Une dernière série à surveiller

En regardant le catalogue on avait aussi noté ces autos là :

  • la Porsche 911 Turbo coupé “Slant Nose” partie à 139.200 € (est 120-180.000 €)
  • la Ferrari 250 GTE SI qui ne se vend pas (est. 280-380.000 €)
  • une 365 GT 2+2 qui fait un heureux à 139.200 € (est. 170-220.000 €)
  • une 512 BB qui réalise un bon 266.800 (est. 220-260.000 €)
  • la Fiat Dino Spider 2.4L partie à 110.200 € (est. 110-130.000 €)
  • la Ford Escort Mk I RS 1600 Gr II gagnante des 1000 Lacs 1973 avec Mäkinen-Liddon qui ne se vend pas (est. 180-220.000 €)
  • la Ford Mustang ex-Ecurie Ford France confiée en course à Johnny Hallyday en 1967 vendue 237.800 € (est. 150-300.000 €)
  • la BMW 503 Coupé à restaurer partie contre 87.000 € (est. 70-110.000 €)

Conclusion :

Une grosse vente pour Artcurial, grâce au nombre d’autos proposées. Au dessus du million d’euros, on ne peut pas dire que le succès fut au rendez-vous mais quelques autos se sont clairement bien vendu… et d’autres ont fait le bonheur des acheteurs.
On s’étonnera de la stratégie de certains vendeurs dont les autos ne partent pas (sous le marteau du moins) alors que l’enchère était à 10.000 € de l’estimation basse.

Les résultats complets sont ici.

On termine avec quelques photos supplémentaires de l’exposition :


Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !
bertrand
photographe/reporter à News d'Anciennes
rédacteur et photographe à news d'anciennes.
Passionné d'histoire et de véhicules anciens, il rejoint la rédaction de news d'anciennes en 2015. Armé de son fidèle Nikon, il écume les rasso et salons pour vous les faire découvrir.

3 commentaires sur “Les résultats de la Vente Artcurial à Rétromobile 2020”

  1. il est quand meme “etonnant” que certaines voitures affichées sans prix de reserve ne soient pas vendue,par exemple la Ds usine lot n°57 affichée sans prix de reserve et pourtant invendue
    Peut on croire que personne n’ait fait la plus petite enchère? j’en serais fortement etonné
    Et ce n’est pas le seul lot autre exemple une maserati bora soit disant restaurée,sans prix de reserve mais toutefois invendue
    On peut se poser des questions quand a l’honneteté du sans reserve

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.