Auto-Moto Classic Metz 2019, deuxième maîtrisé et succès mérité

C’était ce week-end. Dernier salon de la trilogie, après Strasbourg en avril et Toulouse en Septembre, l’Auto-Moto Classic Metz 2019 réunissait ce week-end les passionnés de l’est de la France.

Préambule : parce qu’il fallait un faire l’Auto-Moto Classic Metz 2019

Longtemps ballottée entre Allemagne et France, Metz compte aujourd’hui 392.000 habitants si l’on considère l’agglomération au sens large. Jadis ville de garnison (pour des raisons évidentes) Metz a réussi sa mutation en devenant « ville internet » et cité des technologies de l’information et de la communication. Cela se traduit par un réel dynamisme au plan économique mais aussi des loisirs qui en sont la conséquence directe.

Dans un tel contexte GL events, propriétaire d’un grand nombre de parc des expositions en France, avait confié à Bruno Illien et l’Automobile Club Association, la difficile responsabilité de créer ex-nihilo un salon Auto-Moto collection en 2018 (on l’avait visité c’est par ici). Sacré challenge et, disons-le d’emblée : pari fou mais réussi !

En effet ce n’est pas évident que d’attirer exposants et public. Pour ce faire il faut être talentueux et réunir plus que cela il faut en fait :

  1. des expositions dignes d’intérêt
  2. une ou plusieurs têtes d’affiche
  3. des exposants
  4. une communication musclée en amont

Et le public n’est que conditionné par les 4 points précédents.

Alors, bien sûr, on imagine que pour mener à bien une telle tache il y a des équipes ainsi que des moyens pléthoriques. Il ne viendrait pas à l’ esprit d’imaginer que tout ceci est un « one man show » l’ami Bruno réussissant à faire tourner toutes les assiettes sans qu’une ne tombe… Et pourtant si ! C’est exactement ce qui fut le cas, bravo Maître Illien, ce n’était pas gagné d’avance mais force est de reconnaître que le résultat est là pour cet Auto-Moto Classic Metz 2019.

Le salon Auto-Moto Classic Metz 2019 : des plateaux superbes

Maintenant cher lecteur commençons la visite : le salon s’étendait sur 22.000 m² et accueillait pas moins de 500 véhicules célébrant plusieurs anniversaires : Jacques Lafitte la star du Salon et née un 21 novembre, et du coup les 50 ans de Ligier étaient liés. On fêtait aussi à l’Auto-Moto Classic Metz 2019 les 60 ans de la Mini et les centenaires Bentley et Citroën.

Coup de chapeau aux clubs

Tous ces anniversaires étaient prétextes à de belles expositions et le public appréciait en connaisseur. Les Clubs venus 2 fois plus nombreux que l’an dernier étaient un baromètre montrant que la mayonnaise « prend » alors que nous n’en sommes qu’à la seconde édition. Ils étaient exactement 21 et saluons tout particulièrement les efforts de présentation des clubs locaux Autos Mythiques 57, l’Écurie Lorraine Historique et du Moto Club Lorrain.

Mais on saluera aussi le travail de clubs nationaux, le Mercedes-Benz Club de France, NSU France, Panhard et Levassor France, le Rotatif Club, La Traction Universelle, et le Volvo Club de France. Tout cela faisait déjà un beau plateau.

Des motos belges bien en vue

Autre exposition de grande qualité : les motos Belges ! Les expositions FN, Sarolea, Gillet, Herstal étaient de grande qualité et méritent d’autant plus le respect que ce même week-end se tenait le Salon Moto Légende à Vincennes. Puisque nous sommes dans le domaine moto saluons la présence des concessionnaires locaux Harley Davidson, Indian et Yamaha. Voilà des professionnels qui sont intelligents et ont compris que dans le domaine de la passion auto-moto il y a longtemps que sont tombés les murs de Berlin séparant 2 et 4 roues.

Les Ligier à l’honneur

L’exposition Ligier était très réussie notamment grâce au partenariat TOTAL-ELF (la Ligier JS 33B trônait en vedette sur le stand TOTAL) et surtout à la présence de Jacques Laffite ainsi qu’au soutien de Jacques Nicolet et Joël Rivière, et encore… il faut savoir qu’à cette période de l’année Jacques Nicolet et les hommes de Ligier sont en pleine construction des autos 2020 et que chaque heure compte. Du coup la performance d’avoir réussi à rassembler et offrir aux regards du public comblé une quinzaine de Ligier des origines à aujourd’hui n’en est que plus méritante…

Petite anecdote (que vous connaissez si vous avez lu notre article sur la JS1) : savez-vous pourquoi Guy Ligier avait baptisé ses autos JS ? Il s’agissait des initiales de Jo Schlesser son ami et pilote qui s’était tué en course. Il était par ailleurs à l’honneur d’une exposition à part.

Les pros au rendez-vous de l’Auto-Moto Classic Metz 2019

Les pros ayant répondu présent avaient fait les choses très sérieusement : le Garage Bonne Route fêtant dignement son titre de 3ème meilleur artisan de France entouré de 18 autos allant de la Mercedes 600 à la 230 SL entièrement nue pour montrer ses talents de restaurateur. On retrouvait aussi des Bentley à gogo, et un camping car Mercedes 1958, entre autres.

Hess Automobiles, groupe de l’est de la France, exposait notamment une Iso Grifo ainsi qu’une Lamborghini Miura toutes deux magnifiquement restaurées.
JL Classic Cars lui faisait la part belle aux anglaises avec une splendide Aston Martin ainsi qu’une rarissime MG. Terminons avec l’enseigne CAR Avenue, réseau de concessions ultra puissant qui avance à pas de géants et avec les stands d’Arnold Kuntz Classic et Franco Lembo.

On retrouvait enfin les vendeurs de pièces, de décoration, de documentation, les inévitables miniatures et autres pros du services tel Classic Expert.

Conclusion :

Auto-Moto Classic Metz 2019 c’était un beau salon où le visiteur en avait pour son argent. L’amateur comme le néophyte pouvait prendre son temps et consacrer une journée complète à la visite. Les expositions étaient dignes d’un salon national ce qui est un vrai compliment. Rappelons qu’il ne s’agissait que de la seconde édition ! Dorénavant jamais deux sans… À l’an prochain !

Jacques Laffite en apparté

J’avais eu l’occasion de croiser ce grand champion sur divers salons mais sans véritablement faire sa connaissance. Nous devions rentrer ensemble par le TGV. Sans cesse sollicité par le public lui demandant autographes, photo avec le petit dernier, photo avec la gamine qui fait un bisou, photo avec X, dédicace avec Y, l’heure du train s’approchait dangereusement et là le grand champion eut un commentaire démontrant sa valeur.

«Écoute si on doit rater le train on le rate mais je ne peux pas partir en laissant en plan des gens qui me demandent autographes et photos, je leur dois ».

Respect Champion ! Le retour en train fut un pur plaisir en dégustant ses anecdotes et surtout sa philosophie de la vie. Humilité et intelligence. Un grand Champion, un grand Monsieur !

Patrick Hornstein
Observateur éclairé du monde automobile, Patrick parcourt le monde et assiste aux plus grands événements du monde de l'ancienne.
Cédric on FacebookCédric on FlickrCédric on Instagram
Cédric
Rédacteur & Photographe à News D'anciennes
Passionné par la course automobile et par son histoire depuis son plus jeune âge, c'est au début de l'année 2016 qu'il a rejoint l'équipe News d'Anciennes.
Amoureux des voitures italiennes et plus particulièrement des Ferrari, c'est pourtant au volant d'une Porsche 944S2 Cabriolet qu'il parcourt les routes du Grand Est le week end.

4 commentaires sur “Auto-Moto Classic Metz 2019, deuxième maîtrisé et succès mérité”

  1. Ah ah, ma photo en train de regarder les bouquins n’était pas indispensable ! C’était donc le dimanche après-midi … oui un beau salon. Encore quelques efforts dans la mise en valeur des stands, comme celui de JS.

  2. Effectivement une belle expo à Metz, mais dommage que vous n’ayez pas daigné répondre à notre invitation et nous rendre une petite visite à Créhange début septembre. Certes plus modeste et avec des moyens au combien plus limités. Vous auriez pu voir une exposition de 9 modèles Rosengart, grand homme de l’automobile française, associé à une très belle expo Citroên, y compris la Type A devant une tour Eiffel géante illuminée. C’était une occasion unique de rendre hommage à Lucien Rosengart dont beaucoup ignorent que Citroën n’existe que grâce à lui. Vous auriez pu aussi admirer un plateau exceptionnel de motos uniques parfois prêtées à des musées. Sans parler du plateau des visiteurs qui nous réservent depuis des dizaines d’années de bien belles surprises. Sans rancune. Peut-être à l’année prochaine……..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.