Salon Auto Moto Classic Strasbourg 2019 : Une édition sous le signe des anniversaires

Après avoir conquis plus de 21.000 visiteurs en 2018 dès sa 1ère édition, le salon Salon Auto Moto Classic Strasbourg 2019 se tenait fin avril au Parc des Expositions de la ville. Répartis sur 3 halls et 25 000 m² d’exposition, ce sont près de 500 véhicules qui  étaient exposés.

Cette année, deux anniversaires étaient mis à l’honneur. Les 110 ans de Bugatti ainsi que le centenaire de la marque aux chevrons. Comme vous pouvez l’imaginer, à seulement quelques kilomètres du fief de Bugatti à Molsheim, la marque Alsacienne était bien représentée.

Ajoutez à cela, des clubs, des artistes, des négociants et des boutiques, et vous obtenez un salon complet. Salon dont le parrain était cette année le nonuple champion du monde des rallyes, l’enfant du pays, Sébastien Loeb.

Plus de 40 Bugatti sur 1 500 m². Du jamais vu au Salon Auto Moto Classic Strasbourg 2019 !

Parmi les stands plébiscités par les visiteurs, le stand Bugatti a remporté un vif succès. Avec l’aide de nombreux propriétaires locaux, le club a pu rassembler un grand nombre de modèle. Des modèles allant des emblématiques Type 13 Brescia et Type 35 et leurs 2000 courses gagnées dans les années 20, jusqu’aux véhicules de tourisme Type 57 ou 64. La maison de Molsheim Bugatti SAS a également joué le jeu en exposant ses trois derniers modèles. Les Veyron, Divo et Chiron.

Concernant les Bugatti qui méritaient une attention particulière au Salon Auto Moto Classic Strasbourg 2019, voilà la Type 59/50B. Une voiture pour le moins surprenante avec des roues jumelées à l’arrière. Une auto qui a permis à Jean-Pierre Wimille de terminer second du 12e Grand Prix du Comminges en 1939. Un circuit automobile situé dans la Haute-Garonne. En 1952, Alberto Ascari remporte la course de Formule 2 sur une Ferrari. Ce sera la dernière grande course à Comminges.

En 1956, Bugatti décide de faire son come-back en compétition. Sous l’impulsion de l’ingénieur Colombo, il développe la Type 251 afin de participer au championnat du monde de Formule 1. Première apparition au GP de France 1956 à Reims avec Maurice Trintignant. Une course qui s’avérera être un immense échec. 18ème en qualification à 18,6s de la Lancia-Ferrari D50 de Fangio et abandon en course. Ce sera sa seule apparition en Grand Prix et ça coïncidera avec la fin de Bugatti. En effet, en 1963, la marque et l’usine Bugatti sont finalement vendues au constructeur Hispano-Suiza. 

Place maintenant à la Bugatti Type 45. Une voiture propulsée par un moteur assez atypique, puisqu’il s’agit d’un 16 cylindres. Pour les plus curieux d’entres vous, c’est un 16 cylindres de 3801 cm³, avec 3 soupapes par cylindre, et 2 compresseurs Roots. Une voiture mal équilibrée, et difficile à fiabiliser, qui sera un échec.

Bugatti, c’est aussi synonyme d’élégance et de beauté. La Type 57 en est surement le meilleur exemple. Une véritable oeuvre d’art, qui fait sans aucun doute partie des plus belles voitures de tous les temps. Au Salon Auto Moto Rétro Strasbourg, on retrouvait cette année un cabriolet Stelvio, une berline Galibier, une SC Atlantic, un Coupé Fontana, et enfin une 57S roadster caréné. Ci dessous, vous retrouverez les trois dernières. La 57S roadster étant, avec son carénage suivant le mouvement des roues, une voiture inexploitable sur route. Il s’agissait en faite d’un concept car pour le salon de Paris 1936.

Le centenaire de Citroën

Même si je dois avouer ne pas être un grand fan de Citroën, force est de constater que leur stand du Salon Auto Moto Classic Strasbourg 2019 était complet et réussi. Il était d’ailleurs beaucoup plus lumineux que celui de Bugatti. Sur le stand on pouvait noter la présence d’une étonnante CX 25RD Tissier Bagagère 4 portes, un véhicule de 10 m de long avec 4 roues à l’arrière. Mais également le bus Belphégor, une Visa Chrono sortie en 1985 avec son look de véhicule de course. Mais aussi une traction familiale de 8 places, ou encore les plus anciennes DS break et CX prestiges recensées en France !

Le Salon Auto Moto Classic Strasbourg 2019 faisait un clin d’œil à Sébastien Loeb

Sébastien Loeb, nonuple champion du monde de rallye en WRC, présent pour l’occasion avait également droit à son stand. Outre les voitures faisant partie du Sébastien Loeb Racing, les visiteurs ont pu découvrir sur le stand, quatre voitures qui ont marqué la carrière de Sébastien Loeb. Notamment la 208 T16 Pikes Peak, avec laquelle il a remporté la célèbre course américaine. Mais également la Saxo avec laquelle il a démarré sa carrière avec Daniel Elena.

Les marques françaises disparues

Autre thème mis à l’honneur durant cette seconde édition du Salon Auto Moto Classic Strasbourg 2019, les marques françaises disparues. Des voitures s’adressant à un public averti et connaisseur, tant ces marques ont disparu depuis longtemps.

Des marques comme Mathis, Rosengart, Hotchkiss, Matford ( association entre Mathis et Ford ), Delage, Panhard & Levassor, Corre La Licorne, Talbot-Lago, Avions Voisin ou encore Unic. L’entre deux guerres fut une époque dorée pour l’industrie automobile française. Epoque, où comme vous pouvez le voir, il y avait une multitude de marques. Malheureusement au cours des années cinquante, on assiste à la disparition de grandes marques de voitures de luxe, qui avaient essayé de repartir après la guerre, mais qui disposaient de faibles moyens industriels.

D’autres très belles choses

Il y avait également des très belles choses à voir comme ce magnifique car Lancia 3Ro-P ou cette magnifique Ford GT40 aux couleurs GULF. Le Vosges Rallye Festival faisait également sa promotion avec cette impressionnante Lancia Stratos aux couleurs Alitalia. Pour rappel l’édition 2019 aura lieu du 22 au 24 août 2019.

Mais si il y a bien un stand qui valait le détour, c’est celui de Hess Classic. Outre une très jolie Fiat 500, on pouvait y voir une 512BB dans un état remarquable mais aussi et surtout une Ferrari 250 GT Lusso dans une teinte Pino Verde qui lui allait à ravir. Une collection que nous serions ravis de visiter, afin de vous la présenter plus en détail.

En conclusion : un plateau de qualité dans un cadre suranné

Près de 19.000 visiteurs sur trois jours, c’est certes 2000 de moins que pour l’édition précédente, mais ça reste un chiffre satisfaisant. D’une part, parce que c’est jamais facile de confirmer. D’autre part, parce qu’un rassemblement d’envergure des gilets jaunes avait lieu à une centaine de mètres seulement du Parc des Expositions. Aucun doute que ça a dû en rebuter plus d’un.

La seconde bonne nouvelle, c’est que c’est confirmé, il y aura bien une 3eme édition du Salon Auto Moto Rétro Strasbourg. Rendez-vous est donc déjà pris en 2020.

Et enfin troisième bonne nouvelle, il s’agissait de la dernière édition au Parc des Expositions du Wacken, avant le déménagement rue Fritz Kieffer. Il était temps, tant cette salle paraissait en décalage avec la qualité des voitures qui y étaient exposées.

Cédric on FacebookCédric on FlickrCédric on Instagram
Cédric
Rédacteur & Photographe à News D'anciennes
Passionné par la course automobile et par son histoire depuis son plus jeune âge, c'est au début de l'année 2016 qu'il a rejoint l'équipe News d'Anciennes.
Amoureux des voitures italiennes et plus particulièrement des Ferrari, c'est pourtant au volant d'une Porsche 944S2 Cabriolet qu'il parcourt les routes du Grand Est le week end.

2 commentaires sur “Salon Auto Moto Classic Strasbourg 2019 : Une édition sous le signe des anniversaires”

  1. Très belle expo de Bugatti.
    A noter pour les 57 que l’Atlantic est une reconstruction et vous avez oublié le cabriolet 57 van Vooren.
    Merci pour ces reportages.
    Hubert

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.