Rallye des Teuf Teuf 2019, rien n’arrête les Ancêtres, surtout pas la pluie !

C’est dans des conditions dantesques, que le rallye des Ancêtres du club des Teuf-Teuf et sa cinquantaine d’équipages ont pris les routes de l’Oise ce dimanche ! Il fallait être sacrement motivé pour rouler sous des trombes d’eau ! Surtout que pour le Rallye des Teuf Teuf 2019 on avait des autos quasi jurassiques, car la benjamine datait de 1905 et l’aînée de 1895. Comme à la course de côte de Gaillon, toutes ces vieilles dames n’ont eu peur de rien et ont sillonné un superbe itinéraire entre forêts et châteaux.

Les Teuf-Teuf, un club historique !

C’est en 1935 que naît ce club et sera réservé aux autos d’avant 1906. Cette base est toujours respectée, tout en sachant que le club possède aussi deux autres sections. Ces dernières sont les Vétérans entre 1906 et 1918 et les 18-32 pour les autos d’avant-guerre. Le président fondateur n’est autre qu’Hippolyte Panhard et le club regroupe actuellement plus de 200 voitures venant de toute l’Europe. Au passage, c’est un des plus anciens clubs d’Europe.

Le Rallye des Teuf Teuf existe depuis 1990 et se déroulait à l’origine dans les Hauts de Seine. Mais avec les problèmes liés à la région parisienne, le rallye déménage pour les routes de l’Oise avec un départ sur l’esplanade du château de Compiègne. Même si cette année, les conditions météo n’étaient pas optimales, les équipages ont quand même pris du plaisir, il n’y a qu’à regarder leurs sourires sur les photos.

Le Rallye des Teuf Teuf 2019 s’élance

C’est donc à 9H tapante que tout ce petit monde s’élance de Compiègne pour une première étape d’une quinzaine de kilomètres jusqu’à Pierrefonds et son château. Avec ce rallye on plonge vraiment aux racines de l’automobile avec des marques comme DDB, Decauville, Adler ou même Darracq, même si pour cette dernière on commence à la connaitre avec nos reportages de Gaillon ou du VRM.

Avec les Panhard & Levassor, Peugeot, Renault et même une petite Cadillac on retrouvait des marques plus connues. Les autos sont magnifiques, et quasi des œuvres d’art. Ces autos étaient construites artisanalement et en très petite quantité. Certaines mêmes en un seul exemplaire. Très rapidement on s’aperçoit de la transition entre la voiture hippomobile est en train de se faire. Plusieurs modèles ressemblent à des landaus avec un moteur. Ici pas de puissance délirante, mais des monos ou bi-cylindres de moins de 5 CV.

Pause casse-croute à Pierrefonds !

Après un bon arrosage les équipages du Rallye des Teuf Teuf 2019 s’arrêtent au pied du château de Pierrefonds pour une pause bien méritée. Ces premiers kilomètres ont quelque peu mis à mal les autos. Mais l’organisation sans failles avait mis en place une assistance avec plateaux. J’ajoute que le parcours dans les bois était juste sublime et idéal pour ces petites autos. Mais à cause des trop mauvaises conditions, l’orga décide de ne repartir que pour le parcours court de 18 kilomètres autour de Pierrefonds, celui de 50 km étant abandonné. Après la petite boucle les équipages reviennent donc pour le repas de midi.

L’après midi le parcours fera 17 kilomètres pour le retour à Compiègne avec peut être enfin un peu de soleil.

Le Rallye des Teuf Teuf 2019, un bond dans le temps et un régal

Comme on avait pu le voir lors du Paris Rambouillet, conduire une ancêtre n’est pas chose aisée. Surtout dans la circulation moderne, j’avais pu m’en rendre compte lors de mon essai du Taxi de la Marne dans cet article. Ce sont des véhicules très archaïques, peu de freins, certains ne possédant pas de volant mais une sorte de guidon. A l’image des charrettes, beaucoup ne possédaient pas de toit, juste des capotes pour les plus chanceux.

Mais quel plaisir des voire ces fabuleuses voitures, de 100 ou 110 ans, rouler encore. J’admire et salue tous les propriétaires qui n’hésitent pas à les faire rouler en ce fichant du temps. Merci à eux pour faire vivre notre patrimoine et là on est en pleine histoire vivante ! Ce rallye des Teuf-Teuf est devenue un rendez-vous Européen, avec des Suisses, Belges, Irlandais et les incontournables Anglais bien-sûrs !

Merci a l’asso des Teuf-Teuf pour leur accueil et continuez comme ça surtout !

Merci à mon ami Michaël, qui après Noyon m’a encore fait vivre une remarquable journée !

Merci également à sa Triumph Spitfire pour nous avoir baladé.

bertrand
photographe/reporter
rédacteur et photographe à news d'anciennes.
Passionné d'histoire et de véhicules anciens, il rejoint la rédaction de news d'anciennes en 2015. Armé de son fidèle Nikon, il écume les rasso et salons pour vous les faire découvrir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.