Des lots chers mais et des surprises pour la vente Gooding and Co à Amelia Island 2018

Gooding & Co se présentait avec de grosses ambitions pour sa vente d’Amelia Island 2018. Et au final les résultats peuvent décevoir pour certains lots, même s’ils sont globalement bons.

La vente Gooding and Co à Amelia Island 2018

35 millions de dollars et pas moins de 14 autos vendues à plus d’un million de dollars. C’est le résultat assez fou qu’a obtenu la vente Gooding and Co à Amelia Island 2018. En même temps le catalogue était à la hauteur de ces ambitions !

Les stars de la vente

LA grosse estimation n’est pas la plus grosse vente

Dans le catalogue de la vente Gooding and Co à Amelia Island 2018 une Porsche 911 RSR 2.1 Turbo de 1974 estimée entre 6 et 8 millions de dollars était la plus grosse estimation justement. Mais finalement… et bien ce n’est pas la voiture la plus chère de la vente… puisqu’elle ne se vend pas.


La voiture la plus chère de la vente a finalement été la Ferrari 275 GTB à long nez et carrosserie alu de 1966 qui faisait partie d’une belle sortie de grange. Estimée entre 2.5 et 3.25 million de dollars, elle part à 2.530.000 $.

La Cobra 427 de 1967 qui dormait à ses côtés est vendue à 1.045.000 $ pour une estimation entre 1 et 1.3 million de dollars.

Les 356 sorties de grange assurent

En plus des deux précédentes autos sorties de grange, on trouvait deux Porsche 356. La première, de 1953, avec un moteur 1500 Super était estimée entre 70.000 et 90.000 $ et part pour 88.000 $. La seconde est une 1500 GS Carrera de 1957, elle aussi restée à l’arrêt depuis les années 70 après plusieurs tentatives de la ramener sur les routes. Plus recherché, elle était estimée entre 600 et 700.000 $, elle n’atteint pas l’estimation et se vend pour 506.000 $.

Les insolites vont vite et se vendent bien

On avait noté trois autos insolites dans cette vente, et ce sont trois autos de course prestigieuses. La première c’était le tout dernier châssis de Ford GT40 produit, une MkIV de 1967 construite à partir de pièces détachées. Elle n’a jamais couru, mais elle était estimée entre 2 et 2.5 millions de dollars. Finalement elle s’arrête à 1.925.000 $.

Ensuite, une Porsche 962 de 1990. Engagée par le Brun Motorsport, elle a participé à beaucoup de courses sans jamais accrocher le podium. Idéale pour les plateaux de Groupe C, estimée entre 1.5 et 2 millions de dollars et elle est adjugée à 1.595.000 $.

Enfin une Porsche 934 de 1976, qui a sillonné les circuits pendant 10 ans, dont les 12h de Sebring et les 24h de Daytona. Avec quelques victoires de classe à la clé, estimée entre 1.2 et 1.6 million de dollars elle part à 1.320.000 $.


Les valeurs (pas si) sures

Nos valeurs sures habituelles sont des Ferrari 250, 275 ou 365. On retrouvait cette fois une 410 Superamerica Coupé Série 1 par Pininfarina de 1956. Estimée entre 5 et 6 millions de dollars, elle n’était pas si sûre que ça puisqu’un peu haute en prix. Résultat : elle ne se vend pas.

La Mercedes 300 SL de 1958 quand à elle était estimé entre 1 et 1.25 million de dollars et c’est à 1.072.500 $ qu’elle se vend.

Les françaises

Trois françaises étaient inscrites au catalogue de la vente Gooding and Co à Amelia Island 2018. La plus ancienne était une Peugeot V2Y2 de 1910, seul exemplaire restant de ce modèle et estimée entre 140 et 180.000 $. Elle se vend pour 220.000 $ ! Les vieilles Peugeot ont la cote aux USA, ce n’est pas une nouveauté !

La Bugatti Type 57 Stelvio, le cabriolet 2, carrossée par Gangloff passait pour la première fois dans une vente aux enchères. Estimée entre 450.000 et 600.000 $, un acheteur a fait une trèèès bonne affaire, elle part à 198.000 $ !
Enfin, une Alpine A110 de 1963 avec moteur Gordini 1100. Cette auto a notamment pris le départ des 12h de Sebring et à pas mal de courses outre atlantique dont la Bahamas Speed Week et zlle était estimée entre 120.000 et 140.000 $. Là encore, il y avait une affaire à faire puisqu’elle part à 82.000 € !


Une affaire ?

On avait noté l’Alpine A110 comme une affaire… on ne s’est pas trompé, alors qu’on la voyait autour des 100.000 € (une fois converti). Bref les meilleurs affaires étaient à trouver du côté des françaises. Certes, il reste à les ramener mais à ces prix là ce serait dommage de se priver.

Les résultats complets sont ici

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

1 commentaire sur “Des lots chers mais et des surprises pour la vente Gooding and Co à Amelia Island 2018”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.