Résultats corrects pour la vente Lyonnaise d’Aguttes

Avant la vente du salon Epoqu’Auto qui avait lieu le dimanche, notre reportage sur le salon est ici, Aguttes organisait une autre vente aux enchères en terre Lyonnaise. En plein centre dans l’ancienne gare de Brotteaux.

Nous sommes allé voir les autos le Jeudi soir, pour découvrir ces autos dans leur bel écrin. Petit écrin cependant, on comprend la taille des catalogues ! Ça explique aussi qu’on ait pas de photos de toutes les autos. Niveau résultats ? Et bien beaucoup d’autos ne se vendent pas mais globalement on atteint les estimations.

Fortune diverse pour les autos de luxe

Avant les sportives on trouve quelques belles autos plus luxueuses. On trouvait deux Mercedes. La première était la 300 Adenauer déjà présente au Grandes Heures Automobiles, estimée entre 45.000 et 65.000 €. L’auto est finalement vendue mais elle part seulement à 32.152 €. La superbe 220 SE Cabriolet de 1964 était quand à elle estimée entre 75.000 et 95.000 €. Superbe, mais pas elle ne se vend pas. Ensuite une Rolls, une Silver Shadow de 1977. Une Rolls pour rouler avec un budget estimé entre 8 et 12.000 €. Un acheteur a senti le coup venir, elle part à 8700 €.

Enfin une magnifique française, une Peugeot 402 Eclipse, estimée entre 125.000 et 155.000 € ne part pas.


Les GT partent, plutôt dans l’estimation basse

On trouvait ensuite plusieurs belles GT dans ce catalogue Lyonnais d’Aguttes. On commence avec la belle Alfa Romeo 2600 Sprint de 1967, estimée entre 35.000 et 55.000 € et partie à 37.872 €. La Ferrari 412, l’évolution de la 365 GT4 2+2 dont on vous parlait ici. Estimée à un prix relativement pas, entre 45.000 et 65.000 €, elle ne part pas. Ces autos ne sont plus en odeur de sainteté, il va y avoir des affaires à faire !
Enfin, Georges Irat OCL3. Estimée entre 45.000 et 65.000 € elle atteint 48.740 €.

Beaucoup de sportives au catalogue de la vente d’Automne Aguttes

Les plus anciennes ne font pas recette

Avant d’attaquer le gros contingent de sportives du catalogue d’Aguttes à Lyon, une italienne, une Alfa Romeo Giulia Sprint GT de 1965. Estimée entre 30.000 et 40.000 €, cette auto prête pour le sport ne part pas.

Suivent trois autos “cousines” par leur moteur Renault. On commence avec une belle A110 1600 S de 1970. En bon état et préparée, elle était estimée entre 85.000 et 115.000 € et part à l’estimation basse pour 87.064 €. La René Bonnet (et non une Matra) Djet de 1964 est la 99e produite. Estimée entre 38.000 et 48.000 €, le fait qu’elle nécessite une grosse remise en route a semble-t-il fait qu’elle ne se vend pas.

Enfin celle qui prête son moteur à ces autos la Renault 8 Gordini. Ce modèle équipé du premier 1100 cm³, totalement restaurée et dans un très bel état. Etait estimée entre 38.000 et 48.000 €, mais elle non plus ne se vend pas…

Les Youngs énervées réalisent de beaux scores

Plusieurs youngs étaient au catalogue. La BMW M3 E36 sont au catalogue peinte en violet Daytona estimée entre 25 et 30.000 € ne part pas… La M3 GT, série limitée à 356 exemplaires, peinte en British Racing Green et estimée entre 38.000 et 48.000 € monte elle à 42.448 €. Cette version a la cote !
La Lancia Beta 2000IE de 1983 estimée entre 8 et 12.000 € ne part pas.


La 104 ZS était annoncée belle, elle était superbe ! Estimée 12 et 18.000 € elle part pour 14.420 €. Toujours chez Peugeot, la 309 GTI 16 estimée entre 12 et 16.000 € est vendue à 12.704 €.

Chez Renault, on avait notéune Alpine GTA de 1990 Le Mans. Une série très limitée puisque 325 exemplaires seulement ont existé. Estimée entre 30 et 50.000 € elle part à 43.592 €. Dès l’entrée de l’expo, une Renault Super 5 GT Turbo de 1988. Estimée entre 10 et 15.000 € elle est vendue 12.704 €.
Sa descendante, la Clio Williams de phase 2, estimée entre 12 et 16.000 € part plus près de l’estimation haute à 15.564 €.

Les résultats complets sont visibles ici.

 

On termine avec ces quelques autres photos de l’expo. Un beau lieu, qui sera magnifique une fois tous les travaux terminés.


Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes

Passionné d’automobile ancienne, il a créé News d’Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.

Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu’elles sont un peu plus rapides !


Laisser un commentaire