Coupés, Cabrios et Sportives pour la vente d’été de Aguttes

Elle se prépare bien et elle approche. La vente d’été de Aguttes se déroulera ce Samedi 10 Juin dans l’ancienne gare de Brotteaux, une des bases reconnues de la maison Aguttes. Voici ce qu’il y a à retenir du catalogue qui fait la part belle aux cabriolets, aux coupés et aux sportives.

Petit catalogue de qualité

Trois Ferrari, place aux jeunes

Des trois Ferrari présentées, la plus ancienne est de… 1991 ! C’est une Ferrari 348 TS. Faiblement kilométrée et récemment révisée, elle est estimée entre 50.000 et 60.000 €.
Ensuite on trouve sa remplaçante dans la gamme Ferrari, une 355 GTB de 1997, en superbe état et prête à prendre la route. Celle-ci est estimée entre 70.000 et 90.000 €.

Dernière Ferrari, une 575 HGTE de 2004. Cette auto est également la plus chère du catalogue de la vente d’été de Aguttes. Arceau recouvert de cuir, baquets carbone et série très limitée justifient un prix entre 120.000 et 160.000 €.

Trois Alfa Romeo, du classique, de la classe

La plus ancienne est une Alfa Romeo Giulietta 2000 Spider Touring de 1960. Une belle auto avec une mécanique plus que sympathique, en superbe état et logiquement estimée entre 50.000 et 70.000 €.

Ensuite on trouvera à la vente d’été de Aguttes deux coupés Bertone 1750 GT Veloce de 1970. Le premier, le rouge est parfaitement matching number et a subi une restauration qui a duré trois ans entre 2009 et 2012. L’estimation est fixée entre 32.000 et 35.000 €.
Le bleu, à la peinture métallisée d’origine est de 1971 et c’est une Série 2. Dans un très bon état elle aussi, l’auto est équipée d’une injection et son estimation est comprise entre 26.000 et 32.000 €.

Beau catalogue de Youngtimers sportives

La première et la plus chère des youngs sportives de cette vente d’été, c’est une rare Mercedes-Benz E60 AMG de 1993. Cette belle et rare auto est un must, surtout dans cet état, et elle est estimée entre 90 et 120.000 €.
Autre allemande, une des icônes du genre, une Volkswagen Golf GTI de 1981. Une superbe auto, qui a reçu une restauration soignée ce qui justifie son estimation entre 12.000 et 18.000 €.

Une étrangère sous-cotée pour continuer. Une Mitsubishi 3000 GT VR4 de 1996. Des performances énormes pour cette auto, V6, 3L, 300 ch, un superbe état et le tout pour un prix estimé entre 15.000 et 25.000 €.

Du côté des françaises, on trouve l’avant dernière Venturi 260 LM produite. Cette auto de 1996, très performante elle aussi est en superbe état, a été révisée récemment et roule régulièrement. SOn estimation est comprise entre 50.000 et 60.000 €.

Plus petites, on trouve dans le catalogue de la vente d’été de Aguttes une Peugeot 205 GTI 1.6L, première main, de 1987 et totalement d’origine dont l’estimation se situe entre 8.000 et 14.000 €.
Plus récente, une Clio Williams de 1995. Bel exemplaire d’origine, l’auto est estimée entre 15.000 et 20.000 €.

Deux beaux combis proposés

Ces derniers temps on parle beaucoup de Combi. Ce catalogue nous en donne encore la possibilité. Deux exemplaires seront proposés par Aguttes.

Le premier est un Combi T1 Camper Split-Window de 1965. Avec sa belle robe grise claire, le combi est en parfait état. Il revient des Etats-Unis et son moteur 1500 cm³ est prêt à rouler. L’estimation est comprise entre 55.000 et 75.000 € !

Le second est également un T1 Split, mais ici une version Deluxe de 1972. Cet exemplaire comporte donc 15 fenêtres (le maximum étant de 23) et il est d’origine brésilienne, haut lieu de production des VW air-cooled. Son estimation est comprise entre 23.000 et 28.000 €.

Du sport à la française pour terminer :

Dernières autos qu’on a repéré dans le catalogue de la vente d’été de Aguttes, ce sont deux sportives françaises.

La première est une Berlinette Alpine A110 1600 S Gr IV de 1970. Avec Jean Saurel à son volant, l’auto a acquis un beau palmarès, avec Critérium des Cévennes ou Rallye du Mont Blanc notamment. Revenue dans ses mains en 2003, il a couru de nombreux rallyes historiques à son volant. L’auto est passée aux enchères lors de la vente Artcurial de Retromobile 2016, et elle a peu roulé depuis. Elle est estimée entre 100.000 et 120.000 €.

La seconde, c’est une Renault 5 Turbo de 1982. La première série, avec son intérieur et ses ouvrants spécifiques. Autant dire que l’auto est recherchée. Jamais restaurée elle est restée dans un état de conservation intéressant. Elle est estimée entre 90.000 et 120.000 €.

Comme souvent chez Aguttes, un beau catalogue d’automobilia

Sur 153 lots que comptera cette vente d’été de Aguttes, ce sont 116 lots qui concernent l’automobilia. Parmi ceux-ci quelques roues, des pièces de la doc, des mascottes, bref du classique de chez Aguttes. Ce qui interpelle plus ce sont les grosses collection d’affiches et de plaques de rallye qui seront proposées. Pour les premières, les prix prix vont de 50 à 120 € d’estimation, pour les secondes, cela s’échelonne de 60 à 120 €.

Le catalogue complet est à consulter ici.

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire