Mon best-of 2016, frisson sur les Esses de la Forêt, par Benjamin

Les fêtes de fin d’année approchent, c’est l’occasion de regarder dans le rétro ce qui a fait 2016. Tous les contributeurs de News d’Anciennes qui le souhaite vont vous (re)parler du moment qui les a le plus marqué en 2016. Salons, expos, rallyes, circuit, chacun aura son moment.

Du coup, et pour fêter mon 1900e article sur le site, voici mon Best-Of 2016.

Samedi 9 Juillet 2016, aux environs de 18h30, Esses de la Forêt au Mans

LE moment qui m’a le plus marqué sur l’année 2016 reste une scène que j’ai pu voir à Le Mans Classic. Tous nos articles sur l’événement sont ici, mais ce moment en particulier mérite à lui seul un article complet. Dont acte.

La journée a bien commencé. Après une mâtinée “cool”, l’après-midi sera plus sportive. Les départs Type Le Mans vont marquer les trois premiers plateaux. Ce sont les plateaux les plus anciens. Après avoir réalisé ce spectacle particulier, le vrai départ de la course, parce qu’on ne vient pas au Mans Classic pour la ballade, se fera lancé.
Le plateau 1 part, j’assiste au départ et je remonte petit à petit la piste.

Pour le départ du plateau 2 je me poste dans les Esses de la Forêt. Je photographie les autos qui passent. Osca, Maserati, Austin Healey, Ferrari des premières heures, Aston Martin, le plateau des sportives est beau.
Côté français, on note dans ce plateau plusieurs DB HBR. Malgré leur petit moteur ces autos ne sont pas ridicules, loin de là.

Le plateau est presque fini, je me met à l’ombre. J’ai bien mitraillé, je met l’appareil photo en off, erreur, et je discute avec un autre photographe qui lui continue à mitrailler. A ce moment là je suis à l’intérieur du gauche des S, juste après la descente suivant la passerelle Dunlop.
C’est à ce moment que Pierre Henri Mahul a un problème avec son auto, une barquette DB HBR. La voiture sort, avance et commence à se retourner !

A ce moment là j’ai juste le temps de me dire “Il est mal”. La barquette HBR n’a pas d’arceau. Si la voiture se retourne, le pauvre pilote risque tout simplement d’y passer. La seconde pendant laquelle l’auto avance en équilibre paraît longue.

Finalement, l’auto retourne sur ses roues, et s’arrête même juste avant le mur de pneus. Ce n’est qu’à ce moment que je remet l’appareil photo en route. Heureusement, Marc qui était au dessus a pu prendre des photos de la scène.

Une scène qui aurait pu être dramatique pour un pilote passionné, pour un événement renommé et pour la fête que constitue Le Mans Classic.
Il est sûr que cela reste mon souvenir le plus fort de l’année 2016.

Mais aussi :

Les Groupes C au Grand Prix de l’Age d’Or :

Avant Le Mans Classic, mon premier contact avec les Groupe C s’est fait en Bourgogne, sur le circuit de Dijon. Beaucoup y étaient à l’échauffement, mais elles envoyaient fort tout de même ! Le reportage sur le GPAO est visible en cliquant ici.

Mon essai d’une Alpine A110 :

Cette année j’ai essayé bien des autos. Parmi celles-ci j’ai pu m’essayer à la conduite d’une Alpine A110 1300. Un moment fort sympathique. L’essai en lui-même est visible ici.

Mon essai du Roadster Georges Irat :

Encore un essai. Presque tous pourraient figurer ici, mais l’essai de la Georges Irat est particulier. Première avant-guerre et première boîte non synchro pour beaucoup de plaisir ! L’article est à voir ici.

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

6 commentaires sur “Mon best-of 2016, frisson sur les Esses de la Forêt, par Benjamin”

Laisser un commentaire