Top Gear USA, c’est fini

Vous allez finir par croire que je ne fais que parler de Top Gear. Mais entre la version française, la nouvelle version anglaise et maintenant Top Gear USA, la licence chère à beaucoup d’entre vous nous offre quantité d’actualités, pour le meilleur et pour le pire.

Aujourd’hui c’est malheureusement pour le pire. Ruthledge Wood a annoncé le week-end dernier que l’épisode diffusé ce soir (heure US bien évidemment) sur History Channel serait le dernier.

Annonce Ruthledge Wood

Top Gear USA a rencontré le même insuccès critique que la version française lors de son lancement en 2010. L’émission devait affronter la sacro-sainte version anglaise. Là où nous pouvons encore arguer de la « barrière de la langue », qui nous offre par moments des doublages à la qualité aléatoire, pour éventuellement justifier la version française, les américains n’avaient pas cette chance. Pourtant après une première saison à la qualité discutable (comme chez nous) l’équipe a tenu bon, faisant naître une version qui fleure bon les USA, complètement indépendante de sa grande sœur anglaise.

De plus, avec la grande période de flottement qui a suivi le limogeage de Jeremy Clarkson, c’était la seule émission du genre pour les américains. Et avec la nouvelle version anglaise où les présentateurs cherchent encore comment se répartir les rôles de manière adéquate, Top Gear USA restait la seule émission vraiment rodée portant la licence.

Cependant la situation économique d’History Channel les pousse à effectuer des coupes franches dans leurs émissions. Et on sait malheureusement que la licence Top Gear coûte cher, très cher à produire. Du coup, ce n’est malheureusement pas très surprenant.

Toutefois l’avenir reste incertain. Le post sur Facebook de Ruthledge Wood parle de la fin de l’aventure avec History Channel, mais laisse la porte ouverte à un éventuel repreneur. Va-t-on voir se proposer une autre chaine de TV cablée ou pourquoi pas, une chaine de streaming, dans la veine de ce qu’à fait Amazon pour The Grand Tour ? Comme on dit là-bas « wait and see ».

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire