Tous les résultats du Grand Prix de l’Age d’Or

Vous le savez, ce week-end on était à Dijon Prenois pour le Grand Prix de l’Age d’Or, notre reportage est visible en cliquant ici, mais on était surtout à Dijon pour voir les courses. On vous propose maintenant de découvrir les résultats du Grand Prix de l’Age d’Or, avec des courses disputées et des résultats surprise.

On vous l’a dit, la pluie s’est concentrée sur le vendredi matin. Du coup, pas de perturbation pour les essais libres des différents plateaux. Le reste du temps, les courses se sont faites sur piste sèche.

Résultat du plateau Formule Junior

Avec l’absence de l’Historic Racing Grand Prix Car Association, pas de F1 cette année, et même absence de monoplaces en dehors de ces Formule Junior qui font les premiers résultats du Grand Prix de l’Age d’Or, première course le samedi midi, pour finir de manger son pique-nique.

En pole on retrouve Chistian Traber sur sa Lola MkII de 1960 devant Robin Longdon, lui aussi sur Lola MkII et Andrew Tart sur Bond FJ, elle aussi de 1960.

Pas de chance pour le polemen, c’est le seul à abandonner ! Longdon gagne donc la course, 16 secondes devant Tart qui devance d’une seule seconde Mark Woodhouse, sur une Elva 100 de 1959.

Seconde course le Dimanche matin, Traber et Tart ne prennent pas le départ. C’est Mike Walker qui va approcher le plus de Longdon, de nouveau vainqueur, en terminant à 1.3 seconde sur sa Bond FJ qui a 1.7 seconde d’avance sur Mark Woodhouse, encore troisième.

Résultat des Classic Endurance Racing 1

On retombe dans l’ambiance 24h du Mans avec le Classic Endurance Racing 1 qui regroupe des GT de 1966 à 1974 et des prototypes de 1966 à 1971. Un beau plateau, coloré… et dominé par deux marques : Lola et Chevron.

Dès les qualification, cela se confirme, les Chevron de Bruewhiler et O’Connell (n°42 et 6) dans cet ordre signe les deux meilleurs temps devant les Lola T70 Mk III B de Meaden – Tromans et Hart (n°85 et 36).

Une seule course est au programme, mais c’est une grosse course, une heure au total, et pas un drapeau rouge (jusque là, la journée de Samedi n’avait pas vu beaucoup de séances complètes). Martin O’Connell domine la course de la tête et des épaules. La Lola de Meaden – Tromans est deuxième à distance… mais tout change en fin de course. La Lola se fait doubler par le Chevron de Bruewhiler, puis par la Lola T212 FVC de Tomlin, et O’Connell abandonne !

Du coup, Bruewhiler gagne devant Tomlin et Meaden – Tromans. En GT1, Roddaro sur sa Porsche rouge l’emporte devant la jaune du duo Lecourt-Nayrac.

Les résultats des Italiennes du Trofeo Nastro Rosso

Plateau d’italiennes pour le Trofeo Nastro Rosso, avec deux Porsche 356, mais des Carrera Abarth pour un peu de diversité.

L’an dernier Vincent Gaye avait été battu par une Cooper-Maserati, cette année, il fait parler sa pointe de vitesse au volant de sa Ferrari 275 et signe la pole devant la Ferrari 250 GT Breadvan de Halusa et la Maserati Birdcage de Fierro.

Dans la première course, Gaye s’envole, la Birdcage double le Breadvan et dans cet ordre les trois voitures vont poursuivre leur progression. Il y a plus de bataille dans le milieu de tableau.

Dans la course deux, le classement est le même si ce n’est que seul quatre petits centièmes de seconde séparent la Maserati et la Ferrari aux deuxièmes et troisièmes places.

Résultat des Groupe C

Les Groupe C étaient LA nouveauté attendue pour ce meeting. Première apparition en France et derniers essais avant Le Mans Classic, on scrutera particulièrement leurs résultats du Grand Prix de l’Age d’Or. Toutes les voitures n’ont pas roulé, dommage pour les fans de la Lancia LC2 par exemple.

Pas d’essais libres, mais deux séances qualificatives pour les voitures. Mauvaise idée, la deuxième séance n’a pas montré beaucoup de voitures en piste… Au final, la pole revient à Kinch sur Lola T92/10 une 1.7 seconde devant la Gebhardt C91 de Lyons, lui-même devançant la Nissan R90 CK de Kubota.

En course, Kinch et sa Lola immaculée ne seront pas inquiétés. La Gebhardt recule et c’est Kubota et sa Nissan qui prennent la seconde place devant la Spice SE90 de Tandy. La course n’a pas vue de grosses batailles, les écarts s’étant rapidement creusés.

La seconde course démarre sans Kinch ! Du coup, Kubota gagne 3.4 secondes devant Lyons et la troisième place, sur huit voitures à l’arrivée seulement, revient à la paire Pierre-Alain et Erwin France sur une Porsche 962.
Heureusement Le Mans Classic devrait proposer plus de spectacle avec plus de voitures en piste.

Les résultats du Grand Prix de l’Age d’Or pour le Sixties Endurance Racing

Plus grosse course du week-end, celle du Sixties Endurance Racing, la catégorie regroupant les concurrents du Tour Auto. Il manquait quelques stars, peut-être que les résultats du Grand Prix de l’Age d’Or ne sont pas aussi importante qu’une bonne mise au point et du repos, toujours en vue de Le Mans Classic.

La pole position revenait à Van Riet, d’habitude en Porsche 911 et en classe G au Tour Auto, mais courant ici sur une Shelby Cobra 289 (n°20), il devance Nolte et Stippler sur une Bizzarrini A3/C Grifo Competizione et De Beaumont –  Bussell sur une Jaguar Type E (n°4).

La course est partie en retard et a connu plusieurs périodes sous safety car, et je ne parle pas de l’Aston Martin ni de la Lotus Elite, clairement hors du coup. Au menu, pannes, sorties de pistes… et grosse bagarre. David et Oliver Hart s’est placé en tête assez vite, et s’est progressivement fait rejoindre par Van Riet. Ce dernier a fini par passer, tout comme la Bizzarrini. Les moteurs américains monopolisent le podium !

Résultats des mamies du Trophée Légende

Le Trophée Légende réunissait les plus vieilles autos de ce GPAO. De 1925 à 1939, les Alfa Romeo 8C combattaient les Bugatti et les Talbot Lago.

Christian Traber sur sa Talbot Lago monoplace décalée signe la pole devant l’impressionnante, visuellement, Bugatti Type 35C de Halusa et la Maserati 8CM au mains de Bessade.

Bessade abandonne a mi course, Traber gagne facilement, 1min17s devant Halusa qui devance d’une dizaine de seconde une autre Bugatti Type 35, une B, conduite par Laffont.

La course 2 de Traber est toujours dominatrice, il gagne avec 20 secondes d’avance sur Halusa qui devance l’auto qui ressemble le plus à une voiture, une BMW 328 pilotée par Mulder.

Résultats des petites autos de Tourisme de l’U2TC

L’U2TC présente toujours des courses sympathiques avec des « petites » voitures. Les Ford Lotus Cortina sont en nombre, les Alfa Giulia Sprint aussi et des BMW et Mini complètent le tableau.

La pole est réalisée par Furiani (le gars qui arrive de temps en temps à battre les Jaguar et les Cobra avec son Alfa au Tour Auto !) et Stippler sur une Alfa Romeo Giulia Sprint GTA devant Tomlin et Meaden sur Ford Lotus Cortina et Shaw sur BMW 1800 TiSA.

En course, c’est finalement la paire Soper – Cuff sur Ford Lotus Cortina qui remporte la course, 7.7 secondes devant Shaw et sa BMW et Furiani – Stippler.

Finalement la paire Furiani – Stippler remporte la deuxième course du Grand Prix de l’Age d’Or. Ils devancent de 3.9 secondes la Cortina de Dutton et celle de la paire Tomlin – Meaden.

Résultats de l’Heritage Touring Cup

L’Heritage Touring Cup ce sont aussi des autos de tourisme, mais ici des « plus grosses ». Les Ford sont très en vue, Mustang, Capri, Escort défient une armada de BMW 635.

La pole position est signée par la Ford Mustang GT Pinepac de 1984 de l’équipage Huxley – Greenshall, ils devancent d’une seconde Tromans – Meaden, encore eux, sur une Ford Capri 3100 RS et Boissy – Bourguignon sur une Escort 1600 RS.

La course dure une heure et les changements de position sont nombreux. C’est finalement Scemama qui l’emporte devant une Ford Capri 2600 RS, il devance Boissy et Bourguignon et Huxley – Greenshall.

Résultat du Classic Endurance Racing 2

Derniers résultats du Grand Prix de l’Age d’Or, ceux de la catégorie Classic Endurance Racing, des GT de 1975 à 1981 et des prototypes de 1972 à 1981. Là encore, Lola et Chevron cherchent la victoire.

La pole est réalisée par Guenat sur Lola T286, il devance de 1.2 seconde Scemama sur Toj SC 304, et Sinclair sur Lola T292 BDG de 1.5 seconde.

En course, après une heure et 44 tours, O’Connell sur sa Chevron B23 DFV l’emporte. Il devance Guenat de 10 secondes et Scemama de 46 secondes. En GT, la victoire revient à la (brulante) BMW M1 Procar de Muelder – Traber, devant Meiner et sa Lancia Beta Gr IV et Hübner sur sa Porsche 934-5.

On attend maintenant de revoir ces autos au Mans Classic, on fera bientôt un point sur les engagés.

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire