Dossier : Réforme du contrôle technique 2018, trions le bon grain de l’ivraie !

La bombe de la circulation des véhicules à Paris n’a pas encore fini de nous offrir ses retombées qu’un autre sujet insuffle un vent de panique chez les propriétaires de véhicules anciens, le contrôle technique va changer !

Certains de nos collègues ont déjà présenté le sujet, ce qui n’a pas manqué de déchaîner les passions, bien souvent, sans aucun fondement. Vous commencez à me connaître, je déteste ces grandes diatribes dignes du « complot judéo-maçonnique », si cher à Laurent Gerra dans ses imitations de Jean-Marie Le Pen. Mais comme je suis un gueulard qui essaie d’être juste, je suis allé chercher les sources législatives brutes, sans interprétation, rébarbatives comme il se doit pour vous retranscrire, ce qu’il en est, à ce jour.

Ce que l’on sait aujourd’hui sur la législation du contrôle technique

CR Contrôle techniquePour remettre les choses dans leur contexte, cette loi sera effectivement française (quand elle sera votée), mais elle découle de la directive 2014/45/UE du Parlement Européen et du Conseil, qui vise à harmoniser le contrôle technique au niveau de l’Union Européenne. Bref, pour le coup, le gouvernement est certes responsable, mais pas coupable, pour reprendre la formule consacrée.

Ce décret s’insère dans une démarche visant à atteindre le « zéro décès » sur les routes de l’UE à l’horizon 2050, ce qui est objectivement louable. Cette réforme du contrôle technique s’inscrit d’ailleurs dans un plan axé sur « sept objectifs stratégiques » visant à faire diminuer de moitié le nombre de tués sur les routes à l’horizon 2020. Et il faut reconnaître que la formule choisie par nos représentants est percutante :

« Les véhicules dont les systèmes techniques fonctionnent mal ont un impact sur la sécurité routière et peuvent contribuer à causer des accidents de la route entraînant des blessures ou des décès. Cet impact pourrait être réduit par la mise en place d’améliorations adéquates du dispositif de contrôle technique. Le fait de révéler de façon précoce une défaillance d’un véhicule contribuerait à remédier à cette défaillance et, par conséquent, à éviter un accident. »

Sur le fond, je pense qu’il n’y a clairement rien à ajouter, et cela vise autant les véhicules anciens que les véhicules modernes, du coup, l’incitation à la vente de véhicules neufs, je la cherche. Ou alors, c’est simplement que si tout le monde est logé à la même enseigne, les véhicules anciens sont pénalisés, par nature. Il n’en est rien :

« Les véhicules présentant un intérêt historique sont réputés préserver le patrimoine de l’époque à laquelle ils ont été construits et être rarement utilisés sur la voie publique. Il convient dès lors de permettre aux États membres de déterminer la périodicité du contrôle technique pour ces véhicules. »

Ce qui est appelé à changer pour le contrôle technique

En revanche, les points de contrôle ne sont plus binaires (soumis à contre-visite, et non soumis à contre-visite), mais étagés suivant trois niveaux d’impact : mineur (non soumis à contre-visite), majeur (soumis à contre-visite) et critique « constituant un danger direct et immédiat pour la sécurité routière ou ayant une incidence sur l’environnement, justifiant qu’un État membre ou ses autorités compétentes puisse interdire l’utilisation du véhicule sur la voie publique. »

Déjà, contrairement à ce qui a été dit, rien n’est défini à ce jour quant à l’immobilisation des véhicules en cas de défaut critique constaté, vous n’allez pas repartir à pied. Du calme donc, rien n’est encore défini au niveau national, surtout pour nous, amateurs d’anciennes. En effet, selon un échange avec Alain Guillaume, président de la FFVE, le Ministère des transports serait favorable à un allègement du contrôle technique pour les véhicules en carte grise collection, et ne remet pas en cause la périodicité de 5 ans. Il serait même envisagé de supprimer purement et simplement le contrôle technique pour les véhicules mis en circulation avant le 1er janvier 1960 (Benjamin en avait déjà parlé l’année dernière), même si, à titre personnel, j’ai peur que ce soit la porte ouvertes à toutes les dérives sur ces véhicules (qui j’en conviens roulent peu, mais empruntent les mêmes routes que les autres).

Les voitures d'avnt 1960 devraient à terme être exemptées de contrôle technique !

Les voitures d’avant 1960 devraient à terme être exemptées de contrôle technique !

D’autre part, ces points de contrôle n’ont pas d’effet rétroactif, on ne vous demandera pas d’installer un rétroviseur droit, un troisième feu stop, un feu de recul ou encore un caoutchouc sur votre pédale de frein si votre voiture n’en était pas équipée à l’origine ! La voiture se doit d’être conforme par rapport à sa date de mise en circulation, pas aux normes du jour du contrôle.

Au final, les véhicules potentiellement impactés sont donc les anciennes sans CGC, et les Youngtimers, trop jeunes pour y avoir accès. Prenons le temps de réfléchir posément sans se braquer, sur les points ajoutés/modifiés, afin de voir si c’est une décision « liberticide », ou juste faire preuve d’un peu de bon sens.

Les Youngtimers et futurs collectors sont potentiellement les plus désavantagées par cette nouvelle loi.

Les Youngtimers et futures collectors sont potentiellement les plus désavantagées par cette nouvelle loi.

Les points du contrôle technique modifiés

Commençons par les sujets qui vont devenir soumis à contre-visite :

  • Fuite de freins : franchement, vous rouleriez avec vos freins qui fuient ?
  • Fuite de boîte : les joints de sortie de boîte, car bien souvent ce sont eux les coupables, ça se change, ça coûte pas super cher (si vous le faites vous-mêmes entendons-nous bien) et ça allonge la durée de vie de la boîte, donc plutôt tout bénéfice si vous songez à garder votre belle longtemps
  • Fuite moteur : comme sur la boîte les joints de carter, ça coûte rien, ça se change facilement et ça préserve le moteur car qui dit fuite, dit perte de pression, donc pareil tout bénef !
  • Refroidissement : les durits, là en effet, ça coûte un peu plus cher, mais les trois quarts du temps s’il y a fuite, c’est plus une question de resserrage, ou de mauvais montage, et toujours pareil, c’est mieux pour votre moteur
  • Pas de caoutchouc sur la pédale de frein : soyons honnêtes, ça surprend, mais une pédale métallique, lorsqu’elle est gainée de caoutchouc est lisse, essayez de freiner avec des semelles humides, la pédale ne restera pas forcément sous votre semelle surtout dans le cas des escarpins de madame ou des souliers de monsieur (n’oublions pas que cela concerne aussi monsieur et madame tout le monde, et qu’il peut pleuvoir quand nous sommes sur notre trente-et-un)
  • Course du frein à main : Je ne vois pas vraiment l’intérêt de me déboîter l’épaule, juste pour que mon frein à main soit serré, donc rien à ajouter, sauf peut-être pour les possesseurs de boites auto à convertisseur de couple, qui offrent un verrouillage de pont, sur ce point je reconnais qu’on est à deux doigts de l’aberration, mais vu qu’en-dessous d’un degré de fonctionnement, il fallait déjà repasser par la contre-visite, et que l’un va rarement sans l’autre….
  • Feu de recul inopérant : franchement, un mec qui recule sans feux allumés, c’est quand même un tantinet dangereux non ?
  • Mauvaise fixation du câblage électrique : un faisceau qui se balade, c’est un faisceau qui est appelé à se retrouver dénudé/brûlé/cassé, dois-je vous faire un dessin ?
  • Bruit excessif : il s’agit surtout des modifications (suppression d’un silencieux, silencieux modifiés) cependant, il n’y a pas de tolérances clairement explicitées pour le moment.
  • Corrosion sur le sous-bassement : il s’agit de corrosion importante au niveau des points d’ancrage sur les carrosseries autoporteuses, clairement, même si on est très consciencieux sur l’entretien de sa voiture, ce n’est clairement pas un des points qu’on vérifie le plus souvent, car nous n’avons pas tous une fosse ou un pont pour aller regarder ce qui se passe dessous.
  • Défauts remontés par l’OBD : là ce ne sont que les modernes qui sont concernées, mais n’oublions pas que d’ici quelques années, elles seront aussi éligibles collection.

Maintenant, enchaînons sur le sujet qui fâche, et surtout qui fait peur, les défauts critiques, qui pourraient (et je tiens au conditionnel, car aucune loi ou projet de loi n’est apparu(e) en ce sens) amener à une immobilisation du véhicule :

  • Présence de vapeurs et/ou de fumées toxiques dans l’habitacle
  • Corrosion perforante dans le châssis, les points d’ancrage de suspension ou le plancher
  • Au niveau du freinage, les défauts critiques le sont réellement : non fonctionnement, maitre-cylindre vide ou non fixé, système fuyard ou au bord de la rupture, câble de frein à main détérioré, plaquettes/garnitures de frein absentes ou usées au-delà de leur limite, disques ou tambours rayés/fissurés/mal fixés/cassés, course des pistons trop faible pour assurer un bon fonctionnement, roue ne freinant pas, ou encore plus de 50% de déséquilibre de puissance sur le train directeur.
  • Pour la direction : mauvaise fixation du boîtier/de la crémaillère, déformation d’un élément affectant la direction, boulons mal serrés, ou encore assistance défaillante impactant l’utilisation, mauvaise fixation du volant, jeu excessif dans la colonne de direction
  • Essuie-glace : visibilité fortement entravée dans le champ de fonctionnement
  • Feux stop : absence totale de fonctionnement, défaut de commutation
  • Faisceau électrique : risque d’incendie ou d’étincelles
  • Essieux : stabilité perturbée par défaut de fixation, jeux excessifs, ruptures, au niveau de l’essieu, des fusées, des roulements, des moyeux
  • Pneus : indice de charge inférieur aux spécifications, frottement du pneu sur la carrosserie, usure excessive (au-delà du témoin d’usure ou corde visible)
  • Suspensions : jeu excessif des ressorts, ressort manquant, ressorts inopérants, éléments fissurés ou cassés, stabilité affectée par le jeu d’un élément, suspension pneumatique inutilisable.
  • Châssis : longerons ou traverses fissurés, soudures rompues, corrosion mettant en péril la rigidité de la structure
  • Echappement : fuites mettant en danger la santé des passagers
  • Réservoir : mauvaise fixation du réservoir ou des conduites d’essence pouvant générer un début d’incendie, système GPL/GNC/GNL non conforme
  • Pare-chocs, risque de décrochage
  • Roue de secours : risque de chute, dans le cas de paniers externes
  • Moteur : fixations desserrées ou fissurées, modifications mettant en danger le fonctionnement et/ou l’environnement
  • Carrosserie, pièces présentant un risque de chute, distance insuffisante par rapport aux pièces en mouvement ou par rapport à la route, mauvaise fixation sur le châssis, portière risquant de s’ouvrir en circulation, sièges défectueux ou mal fixés, nombre de places dépassant la valeur autorisée
  • Autres matériels : ceintures de sécurité mal fixées, verrouillage ou blocage inopiné des serrures
  • Risque de chute des équipements de surpression de bruit
  • Pertes de liquides majeures (formation de gouttelettes)

Avant de crier à la catastrophe, sur ces points, il faut être honnêtes un instant, Je connais peu de conducteurs qui oseraient prendre la route avec ne serait-ce qu’un seul de ces défauts ! On les retrouve globalement dans deux cas : soit l’achat d’un véhicule à restaurer lourdement, auquel cas les points critiques seront traités lors de la restauration, soit il s’agit de véhicules que beaucoup d’entre nous n’hésitent pas à appeler « poubelles », et nous sommes tous d’accord pour dire qu’il est dangereux de les croiser sur la route !

Pour être recalé pour défaut critique, votre voiture doit presque ressembler à ça !

Pour être recalé pour défaut critique, votre voiture doit presque ressembler à ça !

Ce contrôle technique sonne-t-il la fin des véhicules anciens sur les routes ?

Pour résumer un peu tous ces éléments, le système devient effectivement moins permissif qu’auparavant, mais la circulation quotidienne est bien moins permissive qu’elle ne l’était elle aussi, en dehors de toute considération policière. Il y a de plus en plus de voitures sur nos routes, y compris anciennes. Là où on finissait simplement dans le fossé il y a une trentaine d’années, on finit bien souvent par générer un petit carambolage, car nous roulons toujours plus près les uns des autres. Très sincèrement, j’y vois plus de points positifs que négatifs car les nouveaux points soumis à contre-visite ne sont pas nombreux et axés prévention. Certes on vous demande de corriger un point qui passait auparavant, mais son impact sur l’intégrité de la voiture est encore bénin, ce qui permet de le traiter avant qu’il ne soit trop tard. Quant aux points critiques, le terme est très bien choisi, il s’agit de sujets demandant une intervention urgente, car tout le monde est potentiellement en danger. Dernier rappel qui a son importance, il n’est fait mention nulle part qu’en cas de défaut critique le contrôleur est en droit d’immobiliser votre véhicule administrativement, contrairement à ce qu’on a pu lire. Et n’oubliez pas, pour le moment, rien n’est acté du point de vue légal.

Controle Technique 6

L’impact sur l’automobile ancienne se fera peut-être sentir, il est impossible de le quantifier réellement aujourd’hui, mais s’il est appelé à impacter la circulation des autos anciennes, c’est peut-être parce que les belles voitures de loin sont loin de l’être en réalité…
Au risque de m’attirer quelques détracteurs véhéments, j’irai même jusqu’à dire que cela permettra peut-être d’assainir le parc des véhicules « bricolés » sans aucune connaissance ni maîtrise du sujet, que l’on voit pulluler sur les sites d’annonces à des prix proches des modèles « état concours » d’il y a quelques années, amenant de la même occasion à un ralentissement sur la hausse des prix, (oui je suis utopiste) ou à tout le moins, à une réelle démarcation entre les modèles en parfait état et les modèles vétustes.

Merci à Jean expert chez Aestime pour les photos !

Vous aimez ? Partagez !

40 réflexions au sujet de « Dossier : Réforme du contrôle technique 2018, trions le bon grain de l’ivraie ! »

  1. C’est vrai qu’entre les voitures actuelles et les ancêtres, il y a les Youngtimers qui semblent être un peu oubliées! En ce qui concerne le CT, ça ne me dérange pas, mes youg passent sans soucis! Je comprends cependant qu’être recalé pour un suintement d’huile moteur/boite/pont serait probablement ennuyeux surtout pour les anglaise juste pas ancêtre (1986-1995).
    et que dire des élucubrations concernant la circulation dans Paris… les neuves et les ancêtres ok et les young???

  2. Bon, en gros, il s’agit de se débarasser des poubelles, ce qui n’est pas forcément un mal.

    Y’a qu’un truc où je tique : les fuites d’huile moteurs. Il y a des moteurs qui semblent fuire « naturellement » au bout d’un certain kilométrage (Oui, Renault Cléon, c’est à toi que je pense. Et oui, Opel CIH, je pense aussi à toi).

    Faudrait voir ce qu’on entend par fuite d’huile : quelques gouttes, pellicule accumulée de graisse ancienne, ou fuite « fuite » qui en met partout à l’arrêt.

    Cela étant, pour les fuites légères, la soluce peut être simple : utiliser de l’huile moins fluide, par exemple de la 20W50. C’est ce que préconise la plupart des proprios d’Opel CIH. J’ai roulé comme ça pendant 5 ans et 40.000 km et je n’ai eu aucun soucis. En revanche, dès que je mettais de la 15W40, j’en retrouvais un peu sur le sol…

  3. je roule avec une renault 21 phase 1 de 1989 en moteur diesel 2.1 GTD, moteur J8S qui totalise 400 000 kilomètres.
    La voiture passe toujours au CT sans contre-visite, tout fonctionne parfaitement à part au niveau carrosserie qui laisse apparaitre quelques grosses traces de rouilles et morceaux des bas de caisses en moins. Mais ce n’est la qu’un point de vue visuel, alors pour ceux qui caractérisent les voitures de poubelle en ne voyant que l’état de la carrosserie et bien je trouve que ces personnes sont des « rigolos » qui ne s’y connaissent pas grand chose en mécanique !
    Pour ma part, ma 21 à aujourd’hui 27 ans et le moteur tourne comme une horloge alors je serais peut être de mettre ma belle de côté pour satisfaire cette soif de vision de voiture récentes qui ne représentent que l’effet de la mondialisation ??? je ne trouve pas cela normal …

    • La corrosion sur la carrosserie (tant qu’elle n’impacte pas les points d’ancrage de la caisse ou son maintien en place) n’est pas source de contre-visite. Et notre conclusion souligne bien que l’esthétique ne fait pas tout dans une voiture.

    • La rouille n’est sujette à contre-visite que si elle impacte la structure du véhicule. La rouille de surface, éventuellement perforante, ne paraît pas en cause.

  4. je possède une Renault 12 TL de 1974 et j en ai marre des attaques perpétuel contre les voitures ancienne . des fuites oui , déjà le joint à lèvre du vilebrequin est récurent , trois mois après le remplacement , il fuit de nouveau , ces voitures ont des fuites et alors !!! fuite minime qui gêne en rien de rouler . voiture récente , rien qu un fap qui doit éliminer les particules de diesel et plus dangereux que ma voiture , car l humain ingère les micros particules et auront des problèmes respiratoire par ce que la loi dit ça pollue moins laissez moi rigoler . la preuve en est Volkswagen a triché à la pollution et surement d autres et se sont les voitures ancienne montré du doigt . le CT est un moyen de récolter du pognon , mais aussi a fait des emplois , ont ferai mieux de faire la chasse aux connards sans permis , de démanteler la racaille dans les zones de non droit qui polluent la vie des honnêtes gens se serait plus intelligent que de faire des lois pour éliminer des voitures anciennes qui dérangent les politiques qui eux ont des voitures récente de location payer par le contribuable

  5. Je suis entierement d’accord avec votre principe qui consiste non pas à recopier en reformulant mais à prendre les textes d’origine pour les commenter.

    Néanmoins je ne partage pas votre enthousiasme, trop de controleur assimilant un suintement à une fuite.

    Et il ne faut pas oublier que les voitures des années 70/80 ( Et probablement avant mais je ne les connais pas) avaient dans leur vie normale deja des fuites en permanence. Pour preuve, sur les suspensions hydrauliques Citroen, ce que l’on appelle classiquement des « cafetiere » sont dans la nomenclature du constructeur des recuperateur de fuite.

    Pour avoir une voiture entièrement étanche, cela va nécessiter de gros frais, et même des modifications par rapport à l’origine, que peu de gens voudrons bien mettre dans un véhicule qui roule si peu, le risque est tout bonnement que le controle devenant trop dur, les gens préférerons s’en passer, une amende étant bien plus rentable…

    • Je me voulais surtout rassurant, plus qu’enthousiaste, par rapport à certaines « informations » qui avaient été communiquées ailleurs.
      D’autre part, il n’est nullement question de remettre en cause le contrôle technique pour les véhicules en carte grise collection, qui est beaucoup plus léger que le contrôle classique.

      Et dernier point, qui n’est pas abordé dans l’article, mais qui je pense, coule de source, il ne faut pas oublier que toutes ces informations sont juste les éléments légaux à notre disposition. Le contrôleur reste une variable non négligeable qu’il nous est impossible d’évaluer, et c’est lui qui décide si un véhicule est, à ses yeux, recevable ou non.

  6. Désolé de ne pas partager l’enthousiasme de « comment s’ accommoder et accepter l’injustifiable au nom de la loi Européenne  »
    Ces décisions n’ont d’autres raisons que la loi de l’argent, il y a peu de temps il a été constaté qu’il y avait eu trop de centre de controle technique de créé et que certains ne faisait plus recette ( certain propose même des CT à 1 € !! ) , aussi il avait été proposé de réduire le temps entre deux contrôles obligatoires mais cela semble repoussé (ils mettront cela en oeuvre plus tard) alors pour remplir les caisses des centres de contrôle, on va durcir les controles !
    Aujourd’hui quel autos de plus de 10 ans (on est loin de la collection) qui effectue 20 000km par an peut se prévaloir de n’avoir aucune fuite ou suintement moteur , boîte de vitesse , durite de turbo.
    Quant à effectuer certaines réparations soit même, de nombreux véhicules âgés de 10 ans et moins ne redémarre pas sans un passage à la « valise » ou encore demande un passage à la « valise » seulement après un changement d’un kit courroie accessoires !
    Si l’on continu à accepter sans jamais réagir nous serons bientôt limité à 70km/h sur les routes à 110km/h sur l’autoroute et à 30km/h dans toutes les agglomérations au nom de la sécurité mais surtout pas au nom de la recette des radars.
    Demain un véhicule pourvu d’une caméra de recul ou d’une assistance au stationnement se verra refuser au CT pour non fonctionnement étant un équipement d’origine! !
    Ce n’est pas grave laissons faire les technocrates Européens .
    Nous roulons en anciennes oui mais pas que …. a méditer.

    • Contrairement à ce que vous pouvez penser, il ne s’agit nullement d’enthousiasme, juste de relater ce qui est actuellement visible dans les textes, et surtout de couper court à certaines rumeurs autrement plus alarmistes que ce qui est actuellement disponible comme information.

      En ce qui concerne les véhicules plus modernes, la plupart des manipulations de reset se résument à une manipulation spécifique au redémarrage (qui n’est pas sans rappeler le code Konami, cher aux joueurs de jeux vidéo), sans nécessité de la valise. Toutefois je ne me prononcerai pas pour des véhicules de moins de 5 ans, n’ayant pas été confronté au sujet à titre personnel.

      Je vous rassure, je roule en ancienne, mais pas seulement (la moderne présentée dans ces lignes fait partie de mes véhicules) et je suis conscient de ces soucis, même si elle roule plus de 20000 km par an et sans fuite

      Dernier point, comme déjà évoqué au cours de l’article, rien n’est figé au niveau national à ce jour. Différentes négociations sont en cours, et seul l’avenir pourra nous dire exactement ce qui sera acté pour la France. Plutôt que de céder à la panique comme c’était le cas depuis quelques temps, il est justement temps de réfléchir aux actions à mener, tant qu’il est encore temps, afin de pouvoir influencer nos législateurs.

    • Arrêtez de tirer sur les centres de contrôle ! Pour notre part, nous sommes aussi dubitatifs sur les nouveaux points qui pourront être mis en place prochainement. Nous ne faisons qu’appliquer une réglementation qui parfois nous dépasse. Quant aux différentes fuites, c’est aussi problématique pour nous : où se trouvera la limite ? La responsabilité du contrôleur est engagée. Les réglementations sont votées en haut lieu et c’est nous qui avons le contact avec le client et sommes chargés d’expliquer au client qu’un défaut qui passait depuis des années ne passe plus.
      Quant à la rentabilité des centres, nous sommes les premiers à réclamer un numerus clausus. Je ne suis pas sûre que les différents réseaux nous soutiennent dans cette demande. De plus le manque de rentabilité est surtout dû aux investissements toujours plus importants que l’on nous demande, la plupart du temps à cause des établissements « verreux » qui pourrissent notre profession.
      Les contre-visites ne nous apportent pas beaucoup : peu de chiffre d’affaire, temps passé supérieur au temps facturé, rapport avec le client quelques fois dégradé … Je pense plus que les entreprises favorisées sont les vendeurs de pièces, et les constructeurs !
      Un conseil pour votre contrôle technique : choisissez un professionnel sérieux qui prendra le temps de faire un contrôle sérieux et qui pourra vous expliquer (ou vous montrer) les points litigieux.

    • bonjour ,bien dit je voie régulièrement des véhicules de Roumanie ,des gents qui travail en France qui roulent avec des épaves et pas de CT en France car plaques Roumaine et ce depuis des années que font les forces de l’ordre rien mais nous pauvre Français on nous massacre de plus en plus taxes en tout genre au nom de l’écologie ,l’armée passe la pollution sur ses camions ? les tracteurs agricoles ,les engins de chantier ? les bateaux de peches ,les paquebots ? les tanquers ? des milliards de fioul ,à oui la pollution s’arrète à nos frontières elle ne paye pas de droits de douane ,ne nous prenez plus pour des nazes le fric pour les entreprises de CT et TVA pour l’état ,c’est qui la vache à lait le pauvre petit Co!!!! de Français .En plus nos veilles voitures partent en Afrique ou à l’est à croire que c’est pour les faire mourir plus vite c’est sa l’écologie ? .En plus une certaine maire de Paris interdit les vieux véhicules dans la ville et se permet de rouler en excès de vitesse et sans CT depuis 2 ans Chapeau les écolos vous me sortez par les yeux et je suis polis . Cordialement

  7. Merci ! Personnellement j’avais été hermétiques à ces rumeurs de bas étages mais votre article a su piquer mon intérêt au vif. Je salue donc la démarche : enfin des informations sérieuses !

    En revanche, à trop vouloir s’ériger contre les inepties qui circulent sur le net il faudrait veiller à ne pas aller trop loin dans l’excès inverse. Beaucoup des situations énoncées dans les textes sont soumises à interprétation et c’est bien là un problème.

    Pour répondre à votre question : personnellement, si : je roule régulièrement en enfreignant potentiellement (selon interprétation donc) une ou plusieurs règles amenant à une immobilisation du véhicule.

    Et sans être dangereux (là aussi on parle de mon interprétation).

    Après, je précise quand même que je suis plutôt d’accord avec vous dans l’ensemble.

    Il y a un point qui me souci beaucoup plus pourtant… C’est un peu la pire nouvelle de cet article : l’objectif de 0 morts sur les routes !
    Tout d’abord, je trouve pas ça raisonnable du tout ! Se fixer des objectifs absolument inatteignables c’est le meilleur moyen d’échouer. Mais passons sur les incompétences des politiciens qui ont pondu ça.
    La seule solution pour se rapprocher de cet objectif c’est bien sûr d’imposer des voitures robotisées. En d’autres terme, on interdit la route aux humains. Bref cet objectif sonne comme le glas de la liberté. On entre dans le débat classique opposant sécurité et liberté. Et clairement avec un objectif aussi absurde, rien à f**** de la liberté. Je suis choqué. J’ai honte de l’Europe et j’ai peur de l’avenir.

    Qu’en pensez-vous ?

    • Les règles européennes aiment bien sortir des versions différentes. Sur les pesticides dont on parle actuellement, la norme qui va être adoptée recule de 10 ans l’application des objectifs de la première.
      Et bon, des objectifs comme ça, ça ressemble à une promesse électorale… dont on sait qu’elle ne s’appliquera pas !

    • On est d’accord que l’objectif « zéro morts » est impossible dans la circulation automobile telle qu’on l’entend aujourd’hui. Bien que louable, c’est absolument irréaliste, sauf à passer à la voiture autonome comme vous le soulignez.

      Glas de la liberté ? Je ne sais pas si le terme est juste. C’est effectivement comme ça que nous le ressentons, nous les passionnés. Cependant la route est majoritairement utilisée par le conducteur « lambda » qui cherche juste à rallier le point A au point B, et vous comme moi utilisons majoritairement notre auto (ancienne ou non) de cette façon. Dans ce contexte, une circulation automatisée supprimerait les risques, de même que la fatigue et soulagerait notre portefeuille vis à vis des contrôles routiers. La seule « liberté » supprimée serait celle d’utiliser une voiture telle qu’on l’entend, pas de se déplacer.

      Reste le cas de la balade plaisir sur nos belles routes de campagne, et là j’en conviens, la suppression de ce petit plaisir solitaire (ou à plusieurs, ne soyons pas égoïstes) est une grosse entrave. Cependant, ne serait-il pas par conséquent intéressant d’aménager un réseau routier « ballade touristique manuelle » de la même façon que les chemins de Grande Randonnée ?

      J’en conviens cette vision est largement utopique, mais au même titre que je me fais une séance circuit ou une petite virée sur Autobahn quand je veux rouler au-delà des vitesses autorisées en France, cela ne me dérange pas, personnellement, de délaisser certaines latitudes au quotidien, pour pouvoir profiter pleinement de mon plaisir quand j’en ai réellement envie.

      Enfin dernier point, comme l’a souligné Benjamin, l’Europe est également capable de reporter ses objectifs « de bonne volonté » une fois confrontées aux réalités économiques et industrielles, donc pour reprendre la formule consacrée : wait and see… nul ne sait de quoi demain sera fait.

  8. « Fuite de boîte : les joints de sortie de boîte, car bien souvent ce sont eux les coupables, ça se change, ça coûte pas super cher (si vous le faites vous-mêmes entendons-nous bien) et ça allonge la durée de vie de la boîte, donc plutôt tout bénéfice si vous songez à garder votre belle longtemps
    Fuite moteur : comme sur la boîte les joints de carter, ça coûte rien, ça se change facilement et ça préserve le moteur car qui dit fuite, dit perte de pression, donc pareil tout bénef ! »

    Connaissez vous quelque chose à la voiture ancienne ou à la mécanique pour écrire de telles âneries?

    Une perte de pression d’huile parce qu’un joint de carter fuit? Elle est bonne celle-ci. Une boite de vitesse qui durera plus longtemps parce quelle ne suinte pas? Elle est pas mal aussi celle-là.
    En effet un joint spi ne coute pas cher, mais savez vous qu’il faut parfois sortir l’ensemble de la mécanique pour le remplacer? Un joint de carter ça se change facilement?? Et bien j’aimerais bien que vous me montriez ça.
    SVP, documentez vous un peu avant d’écrire des articles. Vous passez ceci comme des bons points alors que si ça passe plus beaucoup d’anciennes n’auront de CT car beaucoup, beaucoup, ont des fuites.

    Sans rancunes, mais des fois il y a des choses qui me hérissent le poil.

    Cordialement

    • Bien évidemment, je n’y connais rien, et j’en parle sur un site dédié, toutes mes excuses… Je reconnais avoir pris certains raccourcis, pour un texte déjà bien long, j’en suis sincèrement désolé si cela vous chagrine.

      Un carter perdant de l’huile, si mal suivi fait qu’on se retrouve avec une pompe mal immergée, les conséquences sont juste de la logique de base, mais il semble que je sois dans l’erreur (à moins que je n’aie volontairement poussé le trait). Quant au changement du joint, j’ai déjà réalisé l’opération, deux fois, ayant effectivement raté ma première tentative, mais c’est également cela apprendre, car malheureusement je n’ai pas la science infuse.
      Concernant la boite de vitesse, je n’ai dit en aucun cas que la manœuvre était facile (j’ai même précisé que si on voulait s’en sortir à peu de frais, il fallait le faire soi-même, bien conscient que le temps à y passer peut exploser), quant à l’intérêt de la lubrification (excusez-moi mais nous ne passons pas tous notre temps à aller vérifier le niveau d’huile de boîte, si tant est que la dite boite soit équipée d’une jauge) sur la durée de vie d’un système mécanique, je pense que nous le connaissons tous, sinon, il n’y aurait pas besoin de vérifier le niveau d’huile moteur…

      Pour ce qui est de la documentation, les textes nous ayant servi de référence sont en lien dans l’article, c’est un excellent livre de chevet, il sont suffisamment assommants pour s’endormir en moins de 5 minutes.

      Contrairement à ce que vous pensez, je ne dis pas que ce sont des bons points, j’ai juste dressé une liste aussi exhaustive que possible des points appelés à être modifiés. Le seul point où, en effet, je pense que l’idée est bonne (sans pour autant garder un jugement arrêté, car nous n’avons à l’heure actuelle aucune information quant à sa réelle application, ni quant aux contraintes qui pourraient en découler) concerne les défauts définis comme critiques.

      Enfin, je me permets de vous rappeler qu’absolument rien n’est arrêté à ce jour, comme dit dans la conclusion, et qu’en effet, il peut y avoir un impact important sur les anciennes, c’est donc le moment de suivre les négociations qui démarreront prochainement sur le sujet.

      Sans rancune aucune,

      Bien cordialement

  9. Bonjour et merci pour votre article,

    Je voudrais réagir sur : « Feu de recul inopérant : franchement, un mec qui recule sans feux allumés, c’est quand même un tantinet dangereux non ? »

    Les miens sont inopérants (ancienne de 1980), je fais moins de 1000 bornes dans une année et je ne roule que de jour. Franchement, je ne vois vraiment pas ce qu’il peut y avoir de dangereux. Par ailleurs, toutes les voitures anciennes n’étaient pas équipées de feux de recul, sans pour autant poser de problèmes.

    Nos technocrates qui ni connaissent rien vont trouver encore une bonne manière de nous piquer du fric et d’envoyer à la casse bon nombre de véhicules en parfait état de fonctionnement. On ne veut pas trop polluer l’atmosphère mais on veut bien balancer de nombreux véhicules. Par contre un bateau qui consomme 300 tonnes de fioul par jour, c’est pas grave ! Ces gens nous coutent cher et pour pas grand chose. Du coup, on risque tout simplement de se retrouver avec des tas de véhicules qui rouleront sans CT, une belle avancée.

    Cordialement

    • Soyons francs un instant, les feux de recul HS, c’est problématique en ville principalement, vu les distances qui séparent les véhicules, je reconnais qu’en zone rurale, l’impact est bien moindre. Malheureusement, il est difficile d’avoir deux poids deux mesures du point de vue législatif.

      Pour votre avis sur les technocrates, je le comprends, mais je ne le partage pas, le départ à la casse de voitures en parfait état est surtout à mettre au crédit des propriétaires… Les différentes primes de reprise (jupettes, baladuretttes et autres depuis 1995) offertes par l’état ou les constructeurs (et eux, ce ne sont pas des technocrates) ont, certes, incité, mais rien n’oblige les gens à le faire. Il ne faut pas oublier qu’une voiture est un poste de dépenses à pertes, sauf quelques exceptions qui ne concernent clairement pas la majorité des amateurs. Il ne faut pas oublier également que pas mal d’automobilistes roulent en youngtimer faute de moyens, et préfèrent changer de voiture à peu de frais, quitte à envoyer la précédente à la casse, plutôt que de s’engager dans une maintenance lourde qui grèverait leur budget.

      Les passionnés que nous sommes ne représentons qu’une infime partie des automobilistes sur les routes, il serait vain de vouloir prendre notre cas pour une généralité. Mais comme dit dans la conclusion de l’article, rien n’est encore arrêté à ce jour. Il est donc encore temps de suivre les négociations qui vont débuter sous peu, et le cas échéant d’agir.

    • D après un ami qui a fait le nouveau stage pour les contrôle trois jours même un voyant électronique en défaut sera pénalisé le but de ces nouvelles lois et tout simplement de faire retiré les véhicules de plus de 10 ans de la circulation les jeunes qui n ont pas les moyens de ce payé un auto à plus de 3000 milles euros vont ce retrouve hors la loi .
      Vous nous parlé de ces bateaux qui polluent que dire de la flotte aérienne sur ce je me dit que l écologie responsable ne concerne que le petit et que les gros industrielle ne sont concerné par aucune de ses lois profité bien de votre barbecue il a du plomb dans l aile

      • Le but est d’empêcher de circuler les véhicules qui ne sont pas en état, pas de forcer je ne sais quoi…. Même sans contrôle, je vous rappelle que tout conducteur se doit, avant de prendre le volant, de faire le tour de son auto et de s’assureur de son bon état de fonctionnement. La notion de « bon père de famille » vous impose de ne pas rouler dans un véhicule au fonctionnement imparfait… Le contrôle vient là-dessus justement parce que les gens n’agissent pas comme ils le devraient. Si tous les contrôles étaient à 0 défauts, la question de l’existence même du contrôle se poserait. C’est loin d’être le cas… Et quand le contrôle est apparu en 85 ou 6, on a découvert de sacré cas!!! Donc oui, le contrôle est utile!

        • le soucis est qu’il y a toujours des cas… bientôt 20 ans que je contrôle et franchement y a des fois j’en ris mais c’est effoyable ce que l’on peut voir…

    • Bonjour à tous
      Je suis contrôleur technique en formation actuellement pour préparer les changements du contrôle
      Ne vous inquiétez pas les lois ne sont pas retroactives. .. et pas dénorme modification sur le contrôle. …
      Cordialement

  10. C’est drôle comme c’est tjs la voiture d’autrui qui pollue ou qui va poser problème au CT ….

    Par ailleurs quand on ne connait rien à l’automobile en général et à l’automobile ancienne en particulier on s’abstient d’écrire des inepties soutenant un CT poussé par les lobbies … sauf à vouloir devenir le Monsieur Perrichon de la voiture de collection dont elle se passe encore fort bien !!

    • Je prends la défense de Pierre, mais il ne me semble pas qu’il soutienne, mais il dédramatise.
      Et qu’est ce qui permet de dire qu’on ne connaît rien à l’automobile ?

    • J’avoue ne pas vous suivre… Mais alors pas du tout.

      En quoi suis-je en train d’incriminer la voiture d’autrui ?

      Après, puisque vous semblez vous y connaitre bien plus que moi, je vous en prie, écrivez un article corrigeant mes erreurs, je vous en saurai gré.

      En revanche, je ne cherche en aucun cas à soutenir cette réforme, contrairement à ce que vous pensez, mais à dédramatiser, face à certains de nos « confrères » qui ont tiré des conclusions putassières qui semblent être celles que vous attendez.

      • Dire que les moteurs et boites à vitesses des autos -surtout anciennes – peuvent faire l’objet d’une contre-visite s’ils sont « gras » est un non-sens , de par leur conception ils ne peuvent être autrement … quant à changer ces joints fuyards soit-même , sourtout pour un citadin ,pure chimère !! Et tous ces points sont du même tonneau ; un seul but :rentabiliser les centres de contrôle et audelà faire de la place sur les routes pour les voitures neuves …
        Si toute cette énergie gaspillée à pourrir la vie des automobilistes de tous poils était employée à régler le problème du chômage en France, il y a belle lurette qu’on serait revenu au plein emploi !!

        • On a parlé de fuite, pas de « gras » (suintement en terme plus technique).. Il y a justement une différence… Pour quelqu’un qui annonce s’y connaitre en automobile, ça fait peur… Quand à votre vision de l’économie française, je ne suis pas sûr qu’éliminer le contrôle technique créerait de l’emploi… Vous oubliez peut-être que le secteur automobile est un des principax employeur en France…que ce soit en neuf ou en occasion pour l’entretien et la réparation, l’assurance,…

    • Un peu dure votre commentaire, et manquant singulièrement d’argumentation.. Cet article a l’intelligence de parler de ce qui va exister et de mettre à plat ce qui va changer, en s’appuyant sur du concret. C’est loin d’être stupide, et bien mieux que d’être contre parce que…on est contre par principe… Si vous y connaissez quelque chose en auto et véhicules de collection, vous avez peut-être connu les premiers contrôles techniques, et vu ce qu’on avait l’occasion de voir passer.. Sans parler de la mortalité qui y était directement liée… Heureusement qu’on a un contrôle technique, car l’Homme n’est pas raisonnable par nature quand de l’argent est en jeu, et on voit trop d’économies engendrant une dangerosité par appat du gain ou tout simplement par négligence….

  11. Ping : Juillet, on est prêts pour la Grand'Messe - News d'Anciennes

  12. Vous êtes rigolos vous, « les joints de carter ça coûte rien » j’ai une 205 de 88 avec moteur TU avec toutes les fuites bien connues sur ce moteurs, vous voyez les gens faire tout changer pour ne plus avoir de gouttes ???

    • Je suis bien d’accord avec vous. Changer un joint spi de sortie de vilebrequin ou un joint de sortie de boite ? Ce serait l’affaire de quelques euros si on le fait soi-même selon l’auteur de cet article….Ben oui, sauf que souvent il faut déposer la boite ou le moteur selon les voitures et que cela n’est pas vraiment accessible à tout le monde….

      D’autant plus que si le vilebrequin est marqué, cela fuira de nouveau en peu de temps……

      Sans compter que j’ai vu des contrôleurs qui me mentionnaient des fuites d’huile alors qu’il ne s’agissait que de traces noires sur le carter ou la boite et que je n’avais aucune tache d’huile sur le sol de mon garage…..
      Du coup j’avais fait cette remarque au contrôleur: « Si pour vous ça c’est une fuite, alors toutes les voitures ont des fuites d’huiles ?  »
      « Oui » m’avait -il répondu sans sourciller !!!

  13. Souvenez-vous de la policière qui a dressé un procès verbal à un conducteur de deux chevaux parce que celle-ci « penchait exagérément » dans un giratoire !
    Inculture et abus de pouvoir mélangés !

    Et des PV pour porteur de casques intégraux, de voiture ayant un troisième feu stop, de moto avec des semi-slicks dans les années 75 !

    Le législateur tellement heureux de mettre son nom sur une loi serait prêt à tout pour ce faire. Quant à ceux qui appliquent la Loi parfois, (j’écris bien parfois) soit ils ne donnent pas l’exemple, soit ils en font encore une autre interprétation à leur bénéfice.

    Bref, l’Europe et la France en particulier n’ont pas fini de « torturer », humilier celui ou celle qui possède un véhicule à partir du moment où il est identifiable et solvable !

  14. DU calme sur les traces d’huiles on vas enfin pouvoir différencier un moteur gras ou sale (mineur) d’une véritable passoire (contre visite) qui laisse un verre d’huile sur la route à chaque feu ou sur les passage piétons.
    Pensons aux conducteur de 2 roues qui eux peuvent embrasser le bitumes de façons très brutales.
    Pour les anciennes pas de panique le CT reste adapter à l’age du véhicule.(pollution, éclairage, puissance de freinage……….)
    ZENNNN…….

Laisser un commentaire