RM Auctions Sotheby’s aux Invalides : exposition et résultats (MAJ)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Depuis trois ans maintenant, on peut assister à une vente aux enchères organisée par RM Auctions Sotheby’s aux Invalides pendant la semaine de Retromobile. On est allé voir, et on en profite pour vous donner les résultats.

L’exposition des voitures par RM Auctions Sotheby’s aux Invalides

L’exposition elle-même est à voir. Cette année, la grosse nouveauté était l’ouverture au public le mardi après-midi. Le lieux est très bien, la maison américaine réutilise les trois chapiteaux installés pour le Festival International Automobile.
On est donc au pied des Invalides, dans un espace assez grand pour contenir toutes ces merveilles.

L’an dernier, Benjamin n’avait pu s’y rendre que de nuit, cette année, je m’y rend le mardi après-midi et la lumière est parfaite pour ces autos.

L’espace n’est pas trop serré et il n’y a pas foule. C’est l’idéal pour admirer les autos, tourner autour, voir le moteur et l’intérieur. L’espace est bien aménagé, les stars sont regroupées au centre, mais des regroupements par marque sont aussi visibles. Plutôt que des longs discours, on vous laisse admirer :

4 voitures sur 9 au dessus de 1 million pour RM Auctions

Pour le résultat de la vente, encore une déception pour RM Auctions. Si la vente de Scottsdale ne fut pas trop mal, cette vente avait un catalogue plus réduit et quelques erreurs ont été fait. Comme l’analyse très bien l’ami Morrissette Racing (article ici), la vente RM Auctions Sotheby’s aux Invalides échoue sur un problème tout bête : la volonté de mettre des prix de réserve trop élevés, qui font que des enchères bien hautes ne sont pas adjugées. Du coup 76 % de lots vendus.

L’estimation la plus haute était pour une Ferrari 400 Superamerica LWB Coupé Aerodinamico de 1962 habillée par une robe Pininfarina. La voiture estimée entre 3 et 3.3 millions d’euros ne s’est pas vendue malgré une enchère max à 2.875.000 € !

La seconde estimation était pour la Porsche 550 Spyder by Wendler de 1955, l’un des 75 exemplaires « compétition client » à avoir été construits. Estimée 2.2 et 2.6 millions d’euros s’est vendue 2.450.000 € (2.744 avec frais), performance honorable.

Troisième estimation pour RM Auctions Sotheby’s aux Invalides, une très rare BMW 507, estimée entre 1.9 et 2.2 millions d’euros, elle en arrive juste en dessous, 1.810.000 $ (2.016.000 avec frais)

Les deux supercars suivaient, la plus ancienne, une Ferrari F50 de 1997, estimée entre 1.3 et 1.5 million d’euros ne s’est pas vendue malgré une enchère à 1.2 million d’euros !
La Ferrari Enzo de 2004, estimée entre 1.5 et 2 millions d’euros part elle pour 1.4 million (1.568.000 avec frais).

Suivait une Mercedes 300 SL avec une estimation est fixée entre 1 et 1.4 million d’euros, elle se vend 1.050.000 € (1.176.000 € avec les frais). L’Aston-Martin DB5 de 1963, la première construite en conduite à gauche, estimée entre 1.1 et 1.3 million d’euros ne se vend pas malgré une enchère à 1 million d’euros !

La Ferrari F40 de 1989, estimée entre 1 et 1.2 million d’euros est adjugée à 925.000 € (1.036.000 € avec frais).
Dernière millionnaire potentielle de cette vente, l’Alfa Romeo Giulia Tubolare Zagato ou simplement TZ, de 1965 estimée entre 950.000 et 1.2 millions d’euros elle se vend pas avec une meilleure enchère à 880.000 €.

Mise à jour :

On a bien bossé après coup chez RM Auctions ! En effet après la vente, la Ferrari 400 Aerodinamico a été vendue pour 2.950.000 € et la Ferrari F50 est partie pour 1.275.000 € !

Les autres lots remarquables de RM Auctions Sotheby’s aux Invalides

On vous avait concocté une sélection, sous le million d’euros, et à ne pas manquer, voici leur résultats.

La Ferrari 250 GT par Pininfarina de 1960, estimée entre 400.000 et 475.000 € sous le marteau à 410.000 € (459.200 TFC)
La Mercedes-Benz 300 Sc coupé de 1957, estimée entre 450.000 et 550.000 € et vendue 445.000 € (498.400 TFC)
La Aston Martin DB6 de 1966, est. 400.000 à 475.0000 € adjugée 350.000 (392.000 TFC)
La Lancia Aurelia B24S Convertible de 1954, estimée entre 280.000 et 320.000 € vendue 250.000 € (280.000 avec frais)
La Porsche 356 pré-A transformée en Speedster par Reutter, est. 250.000 à 300.000 € adjugée 305.000 € (341.600 TFC)
La Raynaud Vis-à-Vis Prototype de 1896, estimée entre 220.000 et 250.000 € partie seulement à 120.000 € (134.400)
La Peugeot 601 Cabriolet, un modèle de 1934 estimé entre 90.000 et 125.000 € vendue à seulement 75.000 € (84.000)
L’Invicta 12/45 HP Tourer de 1934, est. 70.000 à 90.000 €, seulement 52.500 € sous le marteau (58.800)
Pour finir la petite Messerschmitt KR 200 Cabriolet de 1957 estimée entre 50 et 70.000 € vendue 50.000 € (56.000)

Pour voir l’intégralité des résultats de la vente RM Auctions Sotheby’s aux Invalides, c’est sur Morrissette Racing en cliquant ici.

Vous aimez ? Partagez !

5 réflexions au sujet de « RM Auctions Sotheby’s aux Invalides : exposition et résultats (MAJ) »

  1. Ping : Résultats de la vente Artcurial à Retromobile 2016 - News d'Anciennes

  2. Ping : Les Grandes Marques au Grand Palais par Bonhams, exposition et résultats - News d'Anciennes

  3. Ping : Modèles à la une : la BMW 507, finesse absolue - News d'Anciennes

  4. Ping : Les résultats de RM Auctions Sotheby’s à Amelia Island – Restauration voitures

  5. Ping : Vente aux enchères : RM Auctions Sotheby's à Amelia Island - News d'Anciennes

Laisser un commentaire