Rallye Monte Carlo Historique : le point de passage de Bar sur Aube

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Si les premiers concurrents du Rallye Monte Carlo Historique sont partis il y a quelques jours déjà, le gros des départs avaient lieu aujourd’hui et comme d’habitude, les passionnés sont au bord des routes pour voir passer les voitures.

Les premières voitures sont parties Mercredi, de Glasgow et Oslo qui sont les points de départ les plus éloignés de ce Rallye Monte Carlo Historique 2016.
Jeudi, les voitures partaient également de Bad Homburg en Allemagne, direction Langres pour rejoindre les concurrents qui se sont élancés de Reims hier. Comme à son habitude, la ville champenoise est l’un des plus gros points de départ du rallye, les concurrent de Glasgow y passant également.

Presque deux heures après ces départs reimois, les concurrents du Rallye Monté Carlo historique arrivaient à Bar sur Aube, qui accueille depuis plusieurs années déjà (voir notre reportage de 2015 ici) les participants avec un point de passage avec pointage.

Arrivant en retard, et les premières voitures en avance, on en a manqué. Mais il y avait quand même du très beau, et il y avait de toutes les nationalités. Les français sont présents en nombre, mais les Belges, Anglais et autres nationalités de l’Est sont aussi au rendez-vous.

Du côté des véhicules, là on trouve aussi une belle diversité. Les Porsche 911 et les Mini sont très très nombreuses, mais le nombre de Saab 96 et de Volvo Amazon est également surprenant. Les Opel et les Golf GTI, souvent aux avant postes ces dernières années, sont au rendez-vous. Les Renault 5 Alpine et R8 Gordini sont là, les Alpine également.
Dans l’insolite on notera quelques raretés, comme une Vespa 400, une Lagonda (pas vraiment dans le Monté Carlo Historique, mais dans le Monté Carlo Classique, en parallèle, ça demande plus d’explications), une Lancia Aurelia, une imposante Ford Mustang…

Les fortunes aussi sont diverses. Tandis que les premiers ont mis moins d’une heure trente pour arriver la Vespa en plafonnant à 80 en a mis un peu plus. Idem pour ce Taxi Londonien, parti de Glasgow et l’un des derniers à se présenter.
La mécanique joue parfois déjà des tours, les phares ne s’allument pas toujours, certaines chauffent ou ont déjà besoin de l’assistance.
Pour une Porsche 924 c’est un accrochage qui lui vaut la réparation de fortune de la vitre conducteur.

Enfin les équipages sont d’humeurs différentes. On voit de tout, du concurrent très pressé de repartir dont le copilote avec le carnet à l’extérieur prêt à être tamponné avant qu’on ne l’envoie à l’intérieur où il acceptera la pause café avec plaisir, à ceux qui prennent plus de temps, discutent avec les copains, ou avec le public nombreux. Certains sont contents d’être ici, comme ces deux écossais en Opel qui posent avec leur voiture et demande les acclamations du public.

Les voitures sont reparties et sont maintenant arrivées près de Saint André les Alpes pour les premières épreuves. On vous donnera les classements complets de la journée au plus vite.

Toutes nos photos sont dans la galerie visible en cliquant ici.

Vous aimez ? Partagez !