Top Gear France : je ne suis pas fan, et pourtant…

Top Gear France a commencé la diffusion de la deuxième saison, le deuxième épisode sera diffusé ce soir, et il faut bien admettre que cela a fait couler beaucoup de pixels (à défaut d’encre, on verra ce que la presse écrite en dira, si elle se penche sur le sujet) sur les réseaux sociaux ! Et il faut dire que le bashing y est allé bon train (de pneus ?) !

Et pourtant, je ne vous comprends pas, vous les téléspectateurs qui avez incendié ce nouvel épisode. Si cela avait été vraiment aussi terrible à regarder, il vous restait toujours la possibilité de changer de chaîne, on est loin du temps de l’ORTF ! S’il n’y avait que ça qui potentiellement vous intéressait,  vous pouviez également passer à autre chose, regarder un DVD, allumer votre console de jeu, lire un livre et que sais-je encore ! Mais moi le premier, qui n’ai pas été charmé par la première saison de Top Gear France, j’ai voulu regarder jusqu’au bout, malgré les alertes incessantes des réseaux sociaux (ça m’apprendra à vouloir suivre un peu ce qui allait en découler), mais je l’ai fait du point de vue purement analytique, faisant fi de mes a priori.

Top Gear France

L’émission n’est pas exempte de défauts, il serait stupide de le nier, mais plutôt que d’alimenter une tempête dans un verre d’eau, en vous plaignant dans divers groupes sur les réseaux sociaux, n’aurait-il pas été plus constructif de porter vos plaintes sur les comptes Facebook ou Twitter de RMC Découverte / Top Gear France ?

Bref, une fois encore, vous l’aurez compris, je vais vous offrir un petit coup de sang, comme ça, parce que je suis un grincheux, et que surtout je n’aime pas assister à une exécution en place publique lorsque son bien-fondé reste discutable, voire douteux, y compris chez certains confrères.

Commençons par là où le bât blesse, comme l’année dernière. Les présentateurs de la version française peinent effectivement à trouver leurs marques, ce qui nous laisse l’impression de regarder une émission trop scriptée, où les présentateurs récitent leur réplique, sans âme. Pour enfoncer une porte ouverte, oui Top Gear France est scriptée, c’est même une de ses marques de fabrique, et un de ses plus gros handicaps lors de son démarrage, quelle que soit la mouture !
Prenez le temps de visionner les premiers épisodes de la version anglaise, américaine ou même australienne pour les courageux, le même malaise est présent, y compris chez les « historiques » Jeremy Clarkson et Richard Hammond. La mayonnaise peine à prendre en 2002 alors que James May n’a pas encore rejoint l’équipe, et même l’année suivante, celui qui deviendra Captain Slow semble peu à son aise. Et je pense qu’objectivement, on ne peut pas demander à une équipe la même connivence en un an qu’une autre en 14 !

On peut également reprocher à l’émission de trop se calquer sur son grand frère anglais. C’est indéniable, mais je vais me permettre de citer Wikipedia : « Une franchise (ou franchise médiatique) est une propriété intellectuelle incluant personnagesendroits fictionnels et marques commerciales d’un projet médiatique original (souvent dans le domaine de la fiction), tels qu’un film, un projet de littérature, un programme télévisé ou un jeu vidéo. De multiples suites sont généralement prévues lors de la commercialisation d’une franchise ». Le principe est donc, pour lancer le nouveau programme de s’inspirer, voire de reprendre, ce qui a marché auparavant, histoire de s’assurer des parts de marché. Du coup, s’il faut blâmer quelqu’un, puisque c’est la mode, ne faut-il pas plutôt se tourner vers la BBC ?

Revenons maintenant sur l’épisode de lancement de la nouvelle saison. Certains d’entre vous se sont sentis floués lorsque les présentateurs se sont ouvertement moqués de messages d’internautes (réels ou non, je ne porterai pas de jugement, mais assurément réalistes quand on voit ce qui avait été posté à l’époque). Je le conçois tout à fait, mais c’est malheureusement un des ingrédients clés de la franchise : vous souvenez-vous de ces courriers lus par Jeremy Clarkson qui démarrent généralement par « Cher soi-disant Top Gear » ? C’en est la parfaite retranscription en français et en 2016 !
Top Gear France 2Top Gear France a même poussé le vice jusque démolir une 204, (une voiture que Benjamin avait adoré en version coupé) car on leur avait demandé de ne pas le faire. Diantre mais ces vils faquins ne reculeront donc devant aucun sacrilège ! Je comprends que certains en aient été émus, mais deux choses m’ont frappé à ce sujet. Tout d’abord la dite 204 était quand même en bien piteux état, ensuite, elle a subi le même sort que la Morris Marina, donc je ne vois pas en quoi, pour l’une c’est drôle, et pour l’autre non. Ah si, je crois que je sais, ça se passe pas chez nous ! (oui, je fais aussi dans la méchanceté gratuite, voyez ce que ça donne !)

Mais apparemment, le désintérêt de la chose automobile ne s’arrête pas là, puisqu’après un reportage sur une Lamborghini Aventador SV (au passage, un petit coucou pour l’accent italien de Bruce Jouanny, so frenchie ! mais pour le coup, c’est qui aime bien châtie bien) sur lequel peu de gens ont fait la moindre remarque (en effet, la technique de prise de vue et de montage était largement dans les clous par rapport à ce qu’on pourrait attendre d’un Top Gear), un TWIZZY, non mais vous vous rendez compte ! En plus pour foutre le brin dans une bibliothèque ! Mais où est donc l’intérêt de la chose automobile ? Eh bien… Même si c’est une Renault, et même si c’est un truc à brancher sur le trottoir, ça a quatre roues et un volant, donc a priori, on appelle ça une voiture, et même que l’administration le dit aussi, et toc !
Alors est-ce parce qu’il y a un losange sur la calandre que ce n’est pas drôle ? Parce que personnellement, je n’y ai vu qu’une reprise des conneries du gorille (et ce n’est pas moi, c’est Hammond et May qui l’appellent comme ça) anglais avec sa P45. Bref retour à la case départ, ce programme est une franchise, je ne vais pas me répéter.
Bon, ok, le Twizzy a quatre roues, mais après ? Une course de tricycle ? On se fout de qui là ? Il est vrai qu’aucune des autres franchises Top Gear n’a JAMAIS utilisé autres chose que des voitures !

Passage obligé, et souvent lancinant dans les versions étrangères, car on ne connait pas la star en question, le tour chrono de la star dans la voiture petit budget et là, mon Dieu, le virage « Clarkson » a été censuré ! Mais pourquoi ont-ils fait ça ? C’est juste stupide, c’est lui qui est à l’origine de tout ça !
top-gears-jeremy-clarkson_100301898_mJe vois que vous êtes de vrais fans de l’émission, donc vous n’êtes pas sans savoir que Jeremy Clarkson s’est fait virer en 2015, suite à un incident sur un tournage où il a frappé un des producteurs. Je vous l’apprends ? Ah, au temps pour moi (ou autant pour moi, les deux sont acceptées a priori et on est pas là pour un débat d’étymologie, hein, ou alors on vous autorise à relancer des débats sur la toile) j’ai dû vous prendre pour ce que vous n’êtes pas. Trêve de divagations, le chef de file de Top Gear UK s’est fait virer, du coup, la sacrosainte Beeb a décidé d’effacer toute trace de son passage, voire de ce qu’il a apporté, à la franchise. Quand je vous dis qu’on se trompe peut-être d’ennemi, vous ne me croyez pas, mais pour le coup, je salue les équipes de Top Gear France d’avoir juste censuré le nom, sans complètement le retirer. A moins que vous n’ayez préféré un virage Chris Evans (que vous allez sûrement détester dans quelques mois).

En effet, qui faut-il blâmer ? RMC Découverte d’avoir acheté une licence très restrictive qui les pousse à faire du réchauffé pour pouvoir payer les droits ? ou plutôt la BBC, qui a décidé de faire d’une pauvre émission diffusée dans le pays de Galles, la plus grosse vache à lait de l’histoire de la télévision ?

Je ne cherche en aucun cas à défendre absolument Top Gear France car je suis leur fan numéro un. Pour tout vous dire, je ne croche pas, mais comme je n’ai pas croché à la version américaine, ni à l’australienne, je n’aime pas ce type d’humour à la télévision. Mais si je ne l’apprécie pas, c’est peut-être parce que l’adaptation à NOS références culturelles est de suffisamment bonne qualité. Je vous laisse juges de votre réflexion finale, mais cette émission est loin d’être mauvaise, même si elle ne sera jamais l’originale, et dieu nous en préserve, je ne souhaite pas voir deux fois la même émission !

P.S : Ceci n’est que mon avis, en partie partagé par toute l’équipe de News d’Anciennes.

Vous aimez ? Partagez !

14 réflexions au sujet de « Top Gear France : je ne suis pas fan, et pourtant… »

  1. J’ai bien aimé le coup du nouveau nom du virage !

    La saison 2 sera dans la veine de la saison 1.
    Personellement, je trouve que Top Gear France n’a pas encore trouvé sa propre identité. Pour l’instant c’est juste une traduction de la version Original, pourtant il y a tellement de chose à faire.

    J’attend de voir un épisode « spécial » de Top Gear France.

  2. « Tu ne cherche en aucun cas à défendre absolument Top Gear France » …. mais tu fais un papier entièrement consacré à la défense de TGF… bon.
    Le truc se met en place, mais pour moi il y a une erreur de casting majeure : Lellouche qui n’est absolument pas crédible. Acteur spécialisé dans les comédies sentimentales de série C, il dénote à coté de Tone et de Jouanny, qui ont au moins, eux, une véritable culture automobile. Pour donner de l’épaisseur à son rôle de leader, il en fait des tonnes dans la gestuelle, dans la vulgarité, …. mais ça manque cruellement de crédibilité. A un moment, c’est comme prendre une miss France pour présenter Auto-Moto, les limites sont très vite atteintes.

    Autre point :, le manque d’épaisseur en général au niveau de la production. Des animateurs au choix des invités en passant par les décors, le circuit …. tout fait très « cheap ».

    Au delà du ressenti (subjectif) de chacun, je ne suis pas certain que l’émission atteigne ses objectifs malgré l’enthousiasme de façade : l’audience de la saison 1 s’est écroulée à partir de l’épisode 4 et les 10 épisodes prévus ont été réduits à 7, les 3 derniers ayant été constitués de « best-of ». Et la deuxième saison ayant pourtant vu son budget augmenter démarre moins bien … malgré le battage médiatique dont elle bénéficie.

    • Top Gear, c’est un programme puéril, stupide et parfois moralement condamnable… mais drôle.
      Hors, effectivement, Lellouche n’est pas drôle. Il est lourd.

    • Juste une chose concernant le nombre d’épisodes, il était prévu d’en faire 10, mais les épisodes tournés ont tous été diffusés. Alors peut-être que les 10 incluaient dès le départ les best-of…

    • Ce n’est pas TGF en tant que tel que je défends, mais le fait que l’émission est globalement dans les standards de la formule Top Gear.
      Quant aux soucis de casting, honnêtement, je suis incapable de prendre le recul nécessaire pour émettre un jugement objectif.
      Pour le reste, seul l’avenir nous dira si la formule française arrivera à décoller ou pas !

  3. hello, bonne analyse à mes yeux…. mais on est Français alors ca n’ira jamais…..
    tu peux te contenter de « au temps »
    ce n’est pas parce que la langue française est salement détournée par une jeunesse incapable de respecter les règles car trop mollassonne intellectuellement pour les comprendre et les retenir, au point d’en accepter des dérives innommables dans le langage courant, qu’il faut les utiliser
    « au temps » est parfait ! 😉

    • C’était juste un exemple de débat qui peut dégénérer, je préfère la version académique. même si sémantiquement, elle est moins cohérente

  4. Belle analyse de TGF. J’ajoute que cela reste une émission de TV et non émission sur les voitures. Eh oui c’est ça la télé, le divertissement est juste une question de montage. Je préfère moi aussi la version anglaise pour leur humour. Laissons le temps à TGF d’atteindre le même niveau d’autant que les moyens accordés ne sont pas comparables.

  5. Ping : Vintage Garage arrive, et ce n'est pas le "Wheeler Dealers français !" - News d'Anciennes

  6. Petite précision, certes assez inutile, le gars que Clarkson a cogné est un régisseur, et non un producteur au sens français du terme.

    Pour le cas TGF, Philippe Lelouche qui se devait de prendre la place de Clarkson à confondu le côté grande gueule – nonchalant, et couillon – simplet, dans lequel il se complaît à en déformer les traits. J’en viendrai presque à dire que le Tone à pris tellement d’épaisseur comparativement qu’il en deviendrait le leader. Bruce Jouanny a pris ses « marques » face à la caméra et cette saison devrait être celle de l’éclosion. La saison 3 sera t elle celle de la maturiré? J’espère bien que non, car c’est justement l’immaturité des présentateurs de TG UK qui fait marrer.

    • En effet, sur le point « traduction » il y a une erreur de ma part.

      Sur le côté maturité, je ne suis pas tout à fait d’accord mais d’une manière complètement schizophrène ! Je m’explique. En effet, c’est l’immaturité des 3 affreux qui nous a fait rire à l’écran sur ce point je suis parfaitement d’accord avec vous. En revanche, c’est leur maturité devant la caméra, y compris pour les sujets les plus stupides, qui les a rendus aussi bons.

  7. Ping : Top Gear UK, une bonne surprise - News d'Anciennes

  8. Ping : Top Gear USA, c'est fini - News d'Anciennes

Laisser un commentaire