Technique : tout sur la bobine d’allumage

La bobine d’allumage, la plupart des voitures d’après-guerre en ont une, voire deux pour être sûr. Aujourd’hui on vous propose d’en apprendre un peu plus sur ce petit organe de la voiture, absolument indispensable.

Le rôle de la bobine d’allumage

Bobine d'AllumageComme son nom l’indique, la bobine d’allumage a un rôle important dans le circuit d’allumage des moteurs essence.

Pour schématiser, c’est la bobine qui va permettre d’accumuler une tension énorme, entre 6000 et 25000 V, à partir de son alimentation, assurée par la batterie, qu’elle soit en 6V ou 12V.
C’est le rupteur, qui a ensuite été remplacé par un capteur à effet hall, qui commande la bobine. Celle-ci alimente ensuite le distributeur. Le distributeur, c’est le « Delco ». On aura soit affaire à des vis platinées, si on utilise un allumeur « standard » soit des contacts électromagnétiques dans le cas d’un allumage électronique.

Comment fonctionne la bobine d’allumage ?

Schéma Bobine d'Allumage NGKLa bobine d’allumage est constitué de trois parties :
– Un cœur en métal ferromagnétique
– Un bobinage primaire avec des fils de cuivre de gros diamètre
– Un bobinage secondaire avec des fils de cuivre de plus petit diamètre, formant plus de « spires »

La bobine d’allumage est donc reliée à la batterie. Cette dernière, via le rupteur, fournit de l’électricité basse tension, 6V ou 12V en fonction de l’auto dont on parle. Le courant passe alors dans le bobinage primaire et crée alors un champ magnétique autour de ce bobinage.
Au moment où le rupteur stoppe l’alimentation de la bobine, le champ magnétique est interrompu et envoie une impulsion dans le bobinage secondaire. Cette impulsion est alors transmise au distributeur et renvoyée à la bougie via le distributeur.

Les types de bobine d’allumage

Les bobines d’allumages sont de plusieurs types. En effet, les bobines sont spécifiques aux autos en 6V et 12V.
Ensuite vous trouverez des bobines de différentes qualités, et de différents rapports d’enroulement. C’est ce rapport qui déterminera la tension de sortie de la bobine.
Le rapport d’enroulement correspond simplement au rapport entre le nombre d’enroulements, de spires, de la bobine primaire et de la bobine secondaire.

Ce rapport permettra donc de sortir une tension plus ou moins élevée. L’intérêt est de pouvoir fournir cette « force » à l’étincelle de la bougie. Plus celle-ci sera forte, plus le mélange explosera, permettant de réduire les parties non brûlées, donc d’améliorer le rendement du moteur.

Il faut cependant faire attention à la bobine que vous emploierez.
Quelques bases de physique : U (tension) = R (resistance) x I (intensité).
Si vous prenez une bobine d’allumage avec une petite résistance au primaire, vous augmenterez la tension de sortie. Par contre vous augmenterez également l’intensité. Et cela peut détruire vos vis platinées qui ne sont pas prévues pour une telle intensité.
Par contre si vous avez déjà adapté un allumage électronique sur votre auto, ou si elle en était équipée de base, vous pourrez prendre une bobine à plus faible résistance.

Où acheter une bobine d’allumage ?

Les bobines se trouvent chez tous les bons marchands.
On a un conseil cependant, rendez-vous chez un spécialiste de l’électricité qui déterminera parfaitement votre besoin.

Classic Auto Elec, notre partenaire, propose des bobines allant de 30 à 60 € en fonction de la qualité et des caractéristiques dont vous avez besoin.
Cliquez ici pour voir leur catalogue de bobines d’allumage.

En plus aujourd’hui, -10% sur cet article !

Vous aimez ? Partagez !

2 réflexions au sujet de « Technique : tout sur la bobine d’allumage »

  1. A noter que sur 2Cv et derivés, il n’y a pas de delco. La bobine possede 2 sorties et a chaque explosion une étincelle est produite mais non utilisé.

Laisser un commentaire