Dossier : Préparer l’hiver de sa voiture ancienne

Pour beaucoup, la voiture ancienne est une passion saisonnière qui se vit pendant les beaux jours. Le reste du temps, les voitures dorment au garage en attendant les prochains rayons de soleil. Mais certains roulent quand même malgré le temps. On vous donne quelques conseils pour les deux cas.

Préparer l’hivernage de sa voiture ancienne

Pour l’hivernage, chacun a sa petite recette et des solutions qui peuvent aller du simple arrêt à une préparation complète pour que le stockage se passe dans les meilleures conditions.
On vous propose une petite revue des choses à entreprendre, toutes ne sont pas forcément de bonnes idées.

Attention à la batterie

Coupe Batterie à RobinetEn fait, là c’est le conseil qui s’applique à chaque période d’immobilisation, même de deux jours seulement : débranchez la batterie ou au moins occupez vous en. Les faux contacts sont vites arrivés, et une batterie ça se vide vite !
Le risque est simplement de ne plus pouvoir démarrer au retour des beaux jours. Il serait bête de rater le début de la saison pour ça.
En fait vous n’êtes pas obligez de débrancher la batterie complètement, il existe de nombreuses solutions de coupe batterie, certains s’installant dans l’habitacle, d’autres sous le capot… Et vous avez aussi la possibilité de brancher un chargeur CTek sur la batterie. En plus de la rechargée, il maintiendra la charge de la batterie tant qu’il reste branché.

Nous on a choisi un coupe batterie à robinet, vous en saurez plus par ici, qui a en plus l’intérêt de pouvoir servir d’antivol face à une personne non-initiée.

Pneus

Normalement, ce n’est pas en un hiver que vos pneus vont s’abîmer… s’ils sont déjà en bon état. Mais s’ils sont usés ou légèrement sous-gonflés, gare au méplat. Il existe des petites solutions toutes bêtes, des cales en mousse, ou courbées, à mettre sous les pneus.
La charge de la voiture sur le pneu est réparti du plus de surface ce qui atténuera les problèmes engendrés par un dégonflage.

Vider son réservoir

Tout le monde n’y voit pas d’intérêt mais pensez simplement que les carburants sont pleins d’additifs. Et si certains ne vont pas bouger, d’autres peuvent générer un dépôt. Et on comprend aisément le soucis de ces dépôts au moment du redémarrage de la voiture, lorsqu’ils viendront boucher votre durite et faire crachoter la voiture.

Par contre, une fois vidangé, il est conseillé d’appliquer un produit anti-corrosion à l’intérieur du réservoir pour éviter que la condensation, naturelle dans cet espace clos, n’attaque progressivement votre réservoir.

Vérifier le liquide de refroidissement

Testeur Anti GelCe n’est pas parce que vous avez mis un liquide de refroidissement avec anti-gel que celui-ci va durer éternellement. Idem pour le bidon que vous stockez depuis plusieurs années. Il faudra penser à vérifier que le liquide ne s’est pas altéré.
Il existe des testeur d’anti-gel si besoin, de petite objets qui vous diront jusqu’à quelle température peut descendre le liquide que vous avez.

Couvrir votre belle

Enfin simplement, vous pouvez la couvrir afin de lui tenir chaud… Non en fait, c’est surtout pour éviter les petits accidents. Ce n’est pas parce que vous coupez le contact pour l’hiver que vous n’allez pas approcher votre voiture.
Et encore moins aller chercher le vélo du petit fiCouverture Alfals, pile derrière la voiture… C’est surtout pour éviter de l’abîmer lorsque vous tournerez autour (voire, poserez des choses dessus), qu’il est conseillé de couvrir sa voiture.

Attention cependant : utilisez une housse adaptée. Il faut qu’elle ne soit pas hermétique pour éviter la condensation à l’intérieur et aider la rouille à ronger encore plus vite votre voiture. A l’inverse, il faudra éviter les couvertures épaisses en coton ou en laine qui pourraient retenir de l’humidité, qui serait directement en contact avec la carrosserie !

Rouler en voiture ancienne l’hiver

Pour certains ça peut sembler aberrant. Pourquoi risquer sa belle sur des routes glissantes, ou avec du sel, alors qu’on peut tranquillement attendre le printemps ?
Parce que pour certains, on a trop hâte de rouler, quel que soit le temps, et pour d’autres c’est simplement le choix fait d’utiliser sa voiture ancienne au quotidien.

Dans tous les cas, on peut prendre quelques précautions l’hiver, afin d’éviter d’encastrer l’arrière d’une 208 et faire une rayure sur votre pare-choc (essayez c’est effectivement très déséquilibré).

Serpentine_009©Romain Massola

Gardez la batterie en forme

Non, on ne se répète pas, la batterie doit être chouchoutée à l’arrêt, mais pour d’autres raisons lorsqu’elle fonctionne l’hiver.
Déjà le froid. L’électricité et le froid ne font pas très bon ménage, une histoire d’excitation d’électrons, bref, votre batterie n’aimera pas les températures trop basses. Là il n’y a pas 25 solutions, il faut la couvrir.
En plus il faudra qu’elle soit performante, car souvent les alternateurs le sont un peu moins. Du coup, avec les contraintes de la conduite hivernale on va plus tirer sur la batterie. Les contraintes ? Chauffage, phares plus souvent allumés, en fait ça suffit déjà !

Aidez votre démarreur et le starter

Déjà que votre batterie va avoir un peu de mal, le démarrage est souvent la phase qui va vous poser le plus de problème en utilisation hivernale.
Vous pouvez aider votre voiture avec diverses bombes de démarrage. Le principe est toujours le même : jouer sur le mélange air-carburant, déjà aidé par le starter.

Ensuite, l’humidité n’aidera pas votre allumeur à lancer correctement les premières explosions. C’est là qu’avoir installé un kit d’allumage électronique aidera votre auto.

Utilisez des chaînes !

Qui dit roulage en hiver, dit probabilité de neige. Certes vous ne sortirez pas votre voiture ancienne pour le plaisir si la route est devenue une patinoire, mais on est jamais à l’abri de se faire piéger.
Alors le conseil est le même que pour une moderne : utilisez des chaînes ! Ce n’est pas parce que vous avez une ancienne que vous n’en trouverez pas. Comme pour bien des fournitures, grâce à internet on trouve de fournitures pour toutes les montures. Un petit exemple à voir par ici.

Voici nos petits conseils, et vous, vous en avez d’autres ? Partagez les !

002

Vous aimez ? Partagez !

4 réflexions au sujet de « Dossier : Préparer l’hiver de sa voiture ancienne »

  1. Lors de l’hibernation, je laisse ma voiture sur des chandelles afin de ne pas déformer les pneus. Il faut pour cela juste la soulager. Il suffit pour cela de mettre une chandelle en dessous et de lever la voiture à la main pour que le chassis repose dessus sans que les amortisseurs soient en butée.

  2. Pour ceux qui roulent l’hiver, la bonne idée est aussi de poser une protection carrosserie : cire synthétique/sealant. Ça permet de limiter l’agression du sel, et son accroché à la carrosserie pour la garder belle plus longtemps 😉

  3. Ping : Dossier : Préparer l’hiver de sa voiture ancienne - Mascotte Assurances vous propose sa revue de presse retro !

Laisser un commentaire