Grand Format : News d’Anciennes à Spa Classic

News d’anciennes était ce week-end à Spa Classic, en plus d’être à Ciney pour le Retromoteur (article ici), course réservée aux anciennes gloires des 24h de Spa et que dire, si ce n’est que le spectacle était au rendez-vous pour cette cinquième édition.

Par ce beau week-end de Pentecôte, rien de mieux qu’une petite balade en forêt pour profiter de la fraîcheur apportée par le couvert des arbres, du chant des oiseaux et… de la douce mélodie des moteurs poussés à plein régime !

Les sept plateaux ont ravi tous les amateurs de véhicules d’endurance de 1950 à 1989, quelle que soit leur préférence (GT, prototypes ou véhicules de tourisme, voir la liste sur la présentation de l’événement en cliquant ici) mais également les amateurs de voitures d’avant 1966 et des happy few, véhicules plus récents mais tout aussi rares, car les différentes séances d’essais et de courses étaient entrecoupés par des sessions réservées aux membres des clubs présents sur le circuit.

Car c’est également ça, un superbe rassemblement de clubs européens déployés entre la chicane de l’Arrêt de bus et le Raidillon. Cette année un nouveau record a été établi avec près de 1100 véhicules inscrits. On pouvait ainsi voir rassemblées de nombreuses BMW, Corvettes, Triumph, Lotus, Ferrari, Porsche, Mazda, Nissan/Datsun, Alpine, Aston Martin, Lancia, Alfa Romeo…
L’attention des visiteurs était tout particulièrement attirée dans le paddock par les 35 Viper de l’European Viper Club ainsi que par les 62 TVR du TVR Car Club qui a choisi Spa Classic pour célébrer à la fois ses 50 ans et les 10 ans du doublé des TVR Tuscan T400R aux 1000km de Spa 2005 (dans la catégorie GT2). Il faut également noter que les 80 équipages du Youngtimers Rallye, organisé par le Moniteur Automobile, ont rejoint Spa dimanche midi et ont clôturé le week-end avec leur parade.

Autre événement marquant du week-end, la vente aux enchères organisée par Bonhams, dont les modèles phares étaient une Porsche 959 affichant 25000 km  d’origine, une Porsche 962C ayant fini septième au classement général des 24h du Mans 1993, une Maurer-BMW C87, ou encore une Ferrari Daytona aux optiques « plexi ». Pour les résultats de la vente, cliquez ici pour voir notre article dédié.

Ayant pu discuter avec les membres de quelques clubs français présents, il apparaît que Spa Classic offre un côté beaucoup plus intimiste que son « grand frère » français, Le Mans Classic et ce pour différentes raisons. Tout d’abord, la topographie du Toboggan des Ardennes permet de profiter facilement de superbes points de vue sur de grandes portions du circuit, installez-vous au niveau du sixième virage, Kemmel, et vous pourrez profiter des véhicules sortant de la Source jusqu’à ce qu’ils attaquent le freinage des Combes, vous pourrez également voir les voitures passer Blanchimont, de l’autre côté de la forêt. D’autre part, Spa ne fait « que » 7km de long, et offre des accès spectateurs à l’ensemble du circuit (pensez à vous équiper de chaussures de randonnée, car ça monte !).
Pour les amateurs de sensations, les sessions clubs sont beaucoup plus fluides qu’au Mans, et le circuit plus court permet bien évidemment d’effectuer plus de boucles que dans la Sarthe. Dernier point, Spa Classic est un événement relativement récent, il n’en est qu’à sa cinquième année, et reste encore « peu » connu par les amateurs, c’est le moment d’en profiter !

Vous aimez ? Partagez !