Grand Format : News d’Anciennes au Techno Classica Essen

Le salon allemand, plus grand salon européen, au décompte des visiteurs, a fermé ses portes hier après 5 jours grandioses. Nous y étions, voici nos impressions.

Si la date change au fur et à mesure des années, il y a certaines choses qui ne changent pas : le Techno Classica reste un superbe salon qu’il faut voir au moins une fois.

Le salon est énorme, sur 11 halls, sans compter les sous sols et les étages. Malgré le côté grandiose, le salon reste très tourné vers les collectionneurs et n’est pas devenu élitiste (le prix de l’entrée est élevé, mais vous allez voir qu’il est mérité).
On trouve donc, directement pour les collectionneurs, un hall dédié à une bourse aux pièces. En complément, deux grands halls accueillent des commerçants plus professionnels avec une large gamme de pièces et d’accessoires. Les vendeurs sont assez nombreux et on trouve de tout au niveau des pièces. On trouve assez peu d’automobilia et encore moins de vendeurs de miniatures, c’est la différence avec les salons français !

Ensuite, les clubs, bien installés sur un etage complet. Même si leur nombre reste limité (d’autres sont disséminés un peu partout), le concours de stand permet de voir de belles mises en scènes. On trouve aussi des clubs insolites, du moins pour nous français, comme le club Dino regroupant les voitures équipées du V6 Ferrari.

Enfin, les cours extérieures avec voitures à vendre ne sont pas réservées aux pros. Quelques particuliers sont aussi de la partie.

Pour le reste, ce sont les pros qui font que le salon de Essen est ce qu’il est. Les constructeurs eux mêmes dans un premier temps. Le groupe BMW, Mercedes-Benz et le groupe VAG occupent chacun un hall complet.

Opel, Jaguar, Ford, Citroën, Volvo, Peugeot et Ferrari sont aussi de la partie sur de grands stands, digne d’un mondial de l’auto. Souvent les stands mettent en avant un thème bien particulier, c’est devenu un vrai vecteur de communication.

Enfin les vendeurs de voitures font le show. Allemagne, Italie, France, tous les grands vendeurs européens ont fait le déplacement. Les voitures exposées sont superbes. Si l’an dernier la 300 SL dominait le salon, cette année on a l’impression que ce sont les Aston Martin qui sont venues en force. Evidemment on ne compte pas les Porsche 356 et 911, qui deviendraient presque banales dans un tel environnement.
Le nombre d’italiennes est remarquable, presque aussi nombreuses que les anglaises. Quelques françaises sont présentes, surtout des Citroën, quand il ne s’agit pas de Delage ou de Delahaye.
Particularité du salon : pour certains vendeurs, il faut optimiser la place au maximum d’où l’apparition de stands surchargés, où les autos ne sont pas du tout mises en valeur !

Pour résumer le Techno Classica Essen était un très bon cru. Tous les exposants jouent le jeu pour en faire LE salon à ne pas manquer en Europe, devant Retromobile. Attention, Stuttgart arrive, et même si la fréquentation est plus basse, surface et nombre de mètres carrés sont en faveur du second !

Vous trouverez l’intégralité de nos photos en cliquant ici.

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

11 commentaires sur “Grand Format : News d’Anciennes au Techno Classica Essen

Laisser un commentaire