Visite de l’atelier Ares Restauration

Alors que le Tour Auto approche, on va vous faire découvrir l’un des protagonistes. Pas l’un des pilotes, mais l’un des préparateurs / restaurateur qui travaille une partie de l’année pour permettre d’engager des voitures fiables et performantes : Ares Restauration.

Ares (pour Atelier de Restauration de l’Essonne) se situe à Grigny. Ne cherchez ni la grande concession, ni le petit atelier. Le bâtiment ne se remarque pas, son parking par contre ne passe pas inaperçu.
On y trouve de tout, de l’Opel qui attend visiblement son tour à la XK 140 en passant par une rare Alfa Romeo 2600 et une Jaguar Type E dont l’arrière n’a pas pu éviter un mur…

On rentre chez Ares Restauration par la petite porte sur le côté et là c’est l’extase. Une Delage est en train de se faire une beauté, une Lamborghini Islero est sur un pont, tout comme deux Jaguar, une Mk I et une Mk II. Derrière on devine une Jaguar Type E avec sa capote en pleine réfection, une autre Type E qui vient de passer en carrosserie, les soudures sont encore visibles, une Aston Martin qui sera parfaite une fois son intérieur remonté… Bref un vrai atelier rempli de merveilles.

On m’explique alors l’origine du lieu. En 1985 deux frères se lancent dans la restauration de voitures anciennes. A l’époque on les prend pour des illuminés. Mais force est de constater que l’entreprise marche. Après avoir commencé, ils emménagent dans les locaux actuels. Leur savoir-faire est large. L’entreprise compte 7 personnes. On trouve une secrétaire, un sellier, un apprenti et quatre personnes à temps plein à l’atelier. Et on découvre même que c’est une histoire familiale. Les deux frères travaillent avec leurs deux fils. Si tous sont mécaniciens, ils sont trois à toucher en plus à la partie carrosserie.

Si Ares Restauration peut se charger de l’entretien courant d’une ancienne, les différents savoir-faire font que tout leur passe entre les mains. Du moteur à reconditionner à la restauration complète tout y passe. Chaque année une dizaine de voitures sont entièrement refaites à neuf dans l’atelier. Et le savoir faire est large, cela va de la De Dion Bouton de 1899 à la Ferrari 599 !
Si certaines voitures sont traitées rapidement, d’autres projets sont plus longs, une restauration complète peut ainsi s’étaler sur plusieurs années.

L’équipement est complet, cabine de peinture, marbre, plusieurs ponts, un atelier de mécanique, un atelier indépendant pour le sellier, une réserve avec de nombreuses pièces rares, bref tout ce qu’il faut dans un tel lieu.
L’atelier a aussi une réserve où sont stockées de superbes voitures, une sorte de caverne d’Ali Baba du collectionneur. On y trouve des voitures attendant patiemment leur restauration mais aussi des voitures attendant leur prochaine course où que leur propriétaire ait le temps de les reprendre en main.

Mais c’est en fait au niveau humain qu’Ares Restauration se distingue des autres restaurateurs. Tout est fait en interne avec les différentes compétences réunies, pas de sous-traitance et pas de travailleurs détachés. Les jeunes qui intègrent l’équipe sont formés en interne, et sont parfois durs à garder une fois tout le bagage technique assimilé.

Mais Ares, c’est aussi un préparateur pour les différentes épreuves dédiées aux voitures anciennes. Au calendrier des voitures passées par l’atelier, les épreuves organisées par Peter Auto, et bientôt une Jaguar à Goodwood et les 1000 Miglia !
Sur le Tour Auto, c’est une vraie machine logistique qui va se mettre en branle. L’équipe suivra cinq voitures : une Jaguar Mk I et une Mk II en compétition, et une Alfa Roméo GTV 1750, une AC Bristol et une Ford Escort Mexico en régularité. D’ailleurs, l’AC est en pleine préparation. Le pilote revient d’un tour de prise en main. Quelques modifications sont encore à apporter… mais la voiture est déjà superbe.
Pour suivre les pilotes, deux camions et quatre mécaniciens seront dédiés à l’assistance avec tout un atelier ambulant, des roues, des pneus des pièces, bref, tout ce qu’il faut pour amener les équipages jusqu’à Biarritz.

Vous retrouverez toutes nos photos de la visite dans notre album en cliquant ici.
Le site de l’entreprise est visible en cliquant ici.

Un grand merci à toute la famille Spetebroodt pour leur accueil et le temps accordé.

Vous aimez ? Partagez !

11 réflexions au sujet de « Visite de l’atelier Ares Restauration »

  1. Magnifique visite ! Un grand merci pour cette découverte, le parking extérieur est sublime, l’atelier magique et la réserve incroyable. Si en plus l’équipe familiale est sympathique et très certainement passionnée, c’est une adresse choix 🙂

    • En plus la personne qui devait me recevoir n’était pas là au départ et j’ai quand même été super bien accueilli et je suis resté presque 3h !
      Rdv la semaine prochaine pour une autre visite, folle elle aussi.

  2. Ping : Visite de l’atelier C2C | News d'Anciennes

  3. Ping : Tour Auto 2015 : les résultats de la deuxième journée | News d'Anciennes

  4. Ping : Dossier : comment acheter une voiture ancienne | News d'Anciennes

  5. Ping : Tour Auto 2016, les résultats de la quatrième journée - News d'Anciennes

  6. Ping : Tour Auto 2016, les résultats de la quatrième journée – Restauration voitures

  7. Ca à l’air d’être une excellente adresse! Merci de nous faire partager cela!

    Juste un petit détail au début de l’article: Essonne prend 2 ‘n’ 😉

  8. Personne n’a remarqué (non plus) que « force est de constater » s’écrit « ER » et non pas « force est de constaté » …

Laisser un commentaire