Fiche technique : les pneumatiques

1st pneus

Peu d’automobilistes réalisent à quel point les pneus actuels sont un concentré d’innovations et de prouesses d’ingénierie, ne connaissant malheureusement pas leur longue histoire. On peut déjà très aisément noter de grandes différences entre les pneus de nos véhicules Oldtimers et les pneus de véhicules récents par exemple. Nous avons donc décidé de faire un petit rappel chronologique sur l’histoire du pneumatique et sur la succession d’innovations ayant mené ce morceau de caoutchouc à devenir aujourd’hui un alliage complexe issu de mois de recherche scientifique.

Bien que ce soit la société Goodyear qui ait découvert en 1839 le procédé chimique de vulcanisation du caoutchouc, la première chambre à air développée avec succès revient à l’écossais John Boyd Dunlop, qui en dépose le brevet en 1888. Trois ans plus tard les frères Michelin ajoutent leur pierre à l’édifice en inventant le pneu démontable manuellement.

En 1904, la société Continental ajoute aux pneus les fameuses rainures encore utilisées aujourd’hui, permettant d’en améliorer l’adhérence. Les années 1910 voient d’autres développements dans la structure des pneus, qui devient plus complexe, ainsi que dans leur composition qui intègre désormais du noir de carbone afin d’améliorer la longévité des pneus.

Après un relatif passage à vide durant les années 20, Michelin signe des innovations majeures durant les années 30 avec notamment les premiers pneus à clous et la première carcasse en acier – destinée aux poids lourds.

L’après-guerre est également le théâtre d’innovations importante dans le secteur des pneumatiques, avec la mise au point du pneu à carcasse radiale par Michelin en 1946, permettant d’améliorer le confort d’utilisation ainsi que de limiter les pertes de transmissions de la puissance moteur. Ces pneus seront ensuite développés pour les camions, bus et plus généralement pour un grand nombre de voitures particulières durant le début des années 1960 par Bridgestone. A cette même période, en 1962, les chercheurs de Dunlop identifient clairement le fonctionnement du phénomène d’aquaplaning. S’en suivra deux ans plus tard la sortie des pneus Mud & Snow (M+S) destinés aux véhicules fréquemment exposés à des conditions de conduite difficiles telles que la neige, la boue ou le verglas.

On constate clairement qu’à cette époque, la priorité principale est clairement la sécurité et la performance offerte pas les pneus. La création en 1965 du premier pneu à sculpture asymétrique par Michelin confirme cette tendance. Même si cette préoccupation restera une des visées principales de l’innovation dans le secteur pneumatique jusqu’à aujourd’hui – avec par exemple la création des pneus hiver, ou en 1999 du système de contrôle des pneus par Dunlop, prévenant le conducteur des pertes de pression des pneus via un signal sonore ou visuel – les deux chocs pétroliers et surtout l’arrivée des préoccupations écologiques dans l’opinion publique se feront également ressentir sur l’industrie pneumatique, avec notamment en 1992 l’invention des premiers « pneus verts » par Michelin, bénéficiant d’une efficacité énergétique et d’une longévité renforcées.

Pneu UHPDepuis d’autres innovations dans le domaine des pneumatiques sont apparues ou bien se sont généralisées, comme par exemple les pneus Runflat permettant de rouler après crevaison à une vitesse et sur une distance limitées – concept existant depuis 1983 avec les pneus « Bib Mousse » de Michelin – désormais équipés de série sur de nombreux modèles chez BMW par exemple, ou encore les fameux pneus UHP (Ultra Haute Performance) destinés aux modèles et marques haut de gamme, assurant un confort inégalable aussi bien du point de vue auditif qu’au niveau de la conduite.

Vous aimez ? Partagez !

Une réflexion au sujet de « Fiche technique : les pneumatiques »

  1. Ping : Vous cherchez des Pneus pour votre ancienne ? - News d'Anciennes

Laisser un commentaire