Une belle nouvelle chez MG ?

Une belle nouvelle chez MG ?

Et oui, tout peut arriver, même lorsqu’une marque anglaise à la forte identité passe sous contrôle chinois !


Depuis 2005, la Nanjing Automobile Corporation (NAC), filiale de la Shanghai Automotive Industry Corporation (SAIC), est propriétaire de la marque anglaise Morris Garage, et des voitures de sport MG. Mais depuis, cette date, rien… Une fin de règne pour le MG TF jusqu’en 2011, et un abominable SUV, le MG ZS en 2017 et sa version électrique EV en 2019. Rien, quoi.

MG voitures de sport

Pourtant, lorsque l’on regarde dans le rétroviseur de la marque anglaise, on trouve de bien jolis modèles depuis 1924. Et notamment dans les années 60, celle qui symbolise pour beaucoup l’archétype des roadsters à l’anglaise : la MG B.

Bref historique de la MG B

La MG B, comme vous pouvez le relire ici, est plus qu’une simple évolution de la MG A. De conception moderne avec sa caisse autoporteuse, elle reçoit en cours de carrière une boîte aux rapports synchronisés. Ses moteurs, du 4 cylindre 1,8L aux V8 de 3,5L, et son allure sportive en ont fait un « must have » de 1962 à 1980, même si les versions à pare-choc plastique à partir de 1975 ont clairement moins de sex-appeal.

MG “B20 Fishtail”

Et oui ! La semaine dernière, perdue au milieu des informations liées au Coronavirus, la presse chinoise en a parlé : une MG B, entre Restomod et retrofit électrique, est à l’étude. Nom de baptème : MG “B20 Fishtail”.

Selon ces sources, l’assemblage se ferait en Angleterre dans sur le site de production historique MG à Longbridge. Ce site aurait été racheté par la SAIC. En vue de la production, une joint-venture aurait été établie avec un autre constructeur anglais : Marcos. Un show-room et une piste d’essais sont d’ailleurs d’ores et déjà prévus.

Côté moteur

Ce serait un moteur moderne, mais non « downsizé » qui servirait de cœur à la belle : la NAC aurait retenu un moteur d’origine Seat. Un choix peu surprenant puisque dans les années 2000, Soyat, filiale de la NAC, fabriquait sous licence Seat la NJ1020 équipée de moteurs « system Porsche » 1.2L et 1.5L.

Ce serait donc sur le moteur VR6 de 2792 cm3, que MG aurait jeté son dévolu. À ce bloc seraient adjoints 2 moteurs électriques pour tenir les valeurs d’émission de CO2. C’est d’ailleurs du fait de ces 2 moteurs que cette MG B20 doit son surnom de Fishtail. Leur positionnement dans les ailes arrières a conduit les ingénieurs à travailler les lignes en “queue de poisson”.

Côté look

Pas de photo, mais il semblerait que la belle renaissante reprenne la caisse des MG B GT de 1973, en intégrant cet arrière modifié “Fishtail”. Pour vous faire une idée, notre essai est ici. Pour les puristes du roadster, désolé, ce ne sera pas pour tout de suite même si c’est, semble-t-il, bien engagé.

L’objectif d’un poids inférieur à la tonne, pour respecter la philosophie initiale du modèle, serait tenu d’après les informations fournies.

Bientôt sur nos routes ?

Aucune information de nos contacts de Wuhan. Si les informations majeures sont là, rien d’a filtré quant à une éventuelle date de mise en production. Mais il est probable que l’on ne verra pas cet engin arpenter nos routes avant le 1er avril 2021 !


Fabien
Reporter-Photographe à News d'Anciennes
Un lion et un cheval cabré m'ont fait aimer les voitures de mon enfance... Un livre, «La maîtresse d'acier» de Pierre Coutras, et des légendes, Fangio-Moss-Hawthorn, m'ont conduit à me passionner pour des bolides plus ancien.
A mon tour de partager avec vous.

5 commentaires sur “Une belle nouvelle chez MG ?”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.