Un premier point sur les engagés du Tour Auto 2021

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Un premier point sur les engagés du Tour Auto 2021
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Après avoir révélé le parcours de la prochaine édition (c’est par ici si vous l’avez manqué) qui se déroulera du 19 au 25 Avril, on jette maintenant un œil aux engagés du Tour Auto 2021.

En compétition

Pour le moment la répartition entre les plateaux n’est pas encore faite. Elle sera importante car si les années comptent, les performances aussi. Ainsi la Simca 1000 Rallye de l’an dernier était dans le plateau 3 avec des autos qui avaient entre 15 et 20 ans de plus qu’elle… mais dans le plateau 5, avec des Porsche RSR ça aurait pu être compliqué !

Ils visent les premières places

Reprenons déjà le classement VHC de l’an dernier. L’équipage vainqueur, Favaro-Nicolet, sera de nouveau au départ. Ils auront eu le temps de peaufiner leur connaissance de leur auto (une Jaguar Type E, ils nous en parlaient ici) pour tenter une quatrième victoire d’affilée. Lajournade et Bouchet, eux aussi sur une Type E, seront bien au départ, tout comme Kohler et Laboisne sur leur Cobra. Pour le podium ils devraient avoir un concurrent supplémentaire : l’équipage Berchon – Bordier, 4e l’an dernier (engagé en plateau 3) qui laissent leur Austin-Healey pour une Type E ! Delachaux et Peter, 5e sur leur Type E en Septembre dernier sont bien engagés… mais cette fois sur une MkII et en régularité !

Du côté des autres concurrents, Mr John of B., animateur à l’automne dernier sur sa Porsche 906 n’est pour le moment pas engagé. Stanislas Gurdjian, qui avait été un animateur du plateau 3, particulièrement sur circuit, repart avec son copilote habituel, Gonzague Ruchaud, sur leur Morgan +4.

On notera aussi que les Cobra de Caron (sans copilote annoncé pour le moment) et celle de Jousset – Miliotis sont bien engagées et devraient pouvoir jouer les avant postes. En 2020 c’était un accrochage qui avait ruiné les chances des deux équipages. Autre Cobra qui devrait jouer les avant-postes, celles de Christophe Van Riet, animateur régulier des meetings Peter Auto.

Enfin Didier Sirgue n’aura pas eu le temps de remettre sa Pantera en état. Mais au lieu de briller en H/I il sera engagé en VHC sur une Ford GT40 !

Concernant les engagés en H/I, ceux qui visent le scratch, Florent et Yves Jean (sur Ferrari 308) ne figurent pas sur cette première liste. Brigand-Albert sont eux déjà engagés sur leur 911 RSR 3.0 litres tandis que Rey-Eberhard, qui couraient eux aussi sur 911, ne sont pas encore inscrits.

Il faudra les suivre

Évidemment il y a d’autres autos à suivre. Du côté des pilotes, on retrouvera Thierry Boutsen au départ, avec sa Porsche 911.

Côté autos, il faudra scruter la Cobra Daytona du duo Ellerbrock-Pourcher… une VRAIE Daytona ! La BMW M1 Procar (Leroy-Fleurio – Audibert) sera de nouveau au départ pour le plaisir de nos tympans.
Plus fluettes, on retrouvera plusieurs françaises en compétition. Pour le moment ce sont toutes des Alpine, avec trois A110 1800 Gr. IV (Besson-Besson Dours, Breittmayer-Vilmot et Chambord-Baschiera), une 1600S (Duval-Mayer), une A310 V6 Gr. IV (Besson-Besson).

Pour ce qui est des doyennes, elles viseront le classement à l’indice, deux Porsche 356 Pre A de 1954 : une 1500S pour Couraudon-Couraudon et une 1300 pour Jean-François Penillard.

Amateurs de Ferrari ? Outre les 308 (elles sont 3 pour le moment) on retrouvera trois 250 GT SWB (une reconstruction pour Allemann-Allemann et deux d’époque pour Meier-Amoroso et Van der Lof-Bouman). On retrouvera d’ailleurs un V6 Ferrari dans une Stratos Gr. IV en H/I (Breittmayer-Breittmayer).

Un beau plateau qui fait vraiment envie !

En régularité

Là encore on ne connait pas la composition des différents plateaux. Néanmoins la catégorie est fidèle à sa réputation puisqu’on trouvera une belle diversité d’autos au départ.

Pour la gagne

Si on reprend le classement de l’an dernier, on retrouvera bien Jean-François et François Nicoules au départ. Tenant du titre, ils ont déjà deux autres trophées sur leur étagère commune (2015 et 2013) et Jean-François Nicoules ajoute même la victoire en 2012 ! Il ne repartent pas sur leur Mustang et auront une auto qu’on remarquera vite : une Mercedes 300 SL de 1956 !
Rigondet et Souillard, vainqueurs 2018 et 2e l’an dernier, repartent sur leur 356 mais les Bonnardel, 3e l’an dernier, sont passés en compétition (sur une Type E). Eric Hamoniau vainqueur 2019 et 4e en 2020 repart avec sa magnifique 250 GT Lusso, tandis que Servant et Rabbe ne sont pas engagés.

On retrouvera d’anciens vainqueurs avec Hinrichsen-Mayo (2017) et leur Maserati 200 SI ainsi que Sucari-Sucari (2016) sur leur 356.

Pour la suite, difficile de vraiment lire le plateau régularité à l’avance. Les pronostics résistent rarement à l’épreuve de la course !

Ils feront plaisir à voir passer !

On l’a dit ce plateau sera varié et on trouvera de belles autos. Les amateurs de Ferrari y retrouveront sept (!) 275 GTB (Baccanelli-Salimei, les Besse, Bossut-Haas, les Ingram-Hill, Kovaliker-Gallo, Oxenford-Celada, Zubillaga-Dibur), cinq 250 GT SWB (Balcaen-x, Dauchin-x*, Dumolin-Deplancke, Meier-Holzer, Roemmers-x), trois autres GT Lusso (Bel-Fischmeister, Nataf-x, Osborne-Smith) plus une Dino 246 GT (Bordais-Soun). Sacré plateau !

Côté françaises, on retrouvera une Renault 5 Turbo Cévennes (avec dérogation) pour Schmaltz et Dunon, la Renault Dauphine de Mouret et Cardon et des Alpine. On trouvera ainsi une autre A110 1800 Gr. IV (Meylan, vainqueur 2014, associé à Clivio) une 1600 (Peculier-Cancel), une 1300S (Ricci-Garavaglia).

Du côté des autres autos remarquables on notera une seule Porsche 906 au départ (pour le moment du moins), en régularité donc avec Peculier-Peculier. On retrouvera une Stratos, HF cette fois, avec Zubillaga-Zubillaga. Une autre 300 SL sera emmenée par Tabacchi-Foscari.

Les deux doyennes datent de 1951 : une Nash-Healey (Graham-Graham) et une Austin A90 Atlantic (Patenotte-x).

Enfin on notera que l’équipage féminin Priam-Pauwels (2e en H/I) repart sur son Opel GT.

Comme on vous l’avait dit pour le parcours, rendez-vous le 31 Mars avec un parcours plus détaillé et une liste des engagés plus définitive. Ce sera notre guide du Tour Auto 2021.

*les x signalent que le copilote est, pour le moment inconnu.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles