Roadbook d’Anciennes Episode 20 : La route des Crêtes des Vosges, puis la route des Vins d’Alsace, part. 1

Roadbook d’Anciennes Episode 20 : La route des Crêtes des Vosges, puis la route des Vins d'Alsace, part. 1
Alexandre Pierquet
Alexandre est un passionné de véhicules anciens et des belles routes de notre chère France. Il est auteur de plusieurs livres qui vous aideront à les découvrir : le Guide de Voyages en Voiture de Collection et les Belles Routes de France.

À la une sur News d'Anciennes

Certificat d’Immatriculation de Collection (ancienne Carte Grise Collection) : quelques rappels

En France on adore les lois. Et on en a tellement, qui sont amendées tellement souvent qu'on peut s'y perdre facilement. Du...

Acheter Une Voiture Ancienne : attention aux restaurations « made in USA »

Qu’elles semblent belles certaines anciennes venues d’Amérique. Des véhicules rutilants à prix très concurrentiels. Une Ford Mustang GT de 1967 à 16.000...

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

Essai d’une Motobécane 50, la mobylette des 70’s

Impossible de faire l'impasse sur la mobylette quand on aime les anciennes. Synonyme de jeunesse et de liberté, la mob a autant...

Alexandre Pierquet est l’auteur de plusieurs guides qui permettent aux collectionneurs de voitures anciennes de vivre de beaux voyages en voiture ancienne. On en parle d’ailleurs dans ces articles. Dans Roadbook d’Anciennes il nous fait découvrir des routes remarquables. Par leur tracé, avec les paysages traversés, ces routes sont à faire absolument, que ce soit en faisant un crochet dans notre voyage, ou son but tout simplement. Et évidemment, c’est en anciennes qu’il faudra les apprécier !

La route des Crêtes est un classique dont on ne se lasse pas, tant elle cumule d’intérêts. Route panoramique, avec des paysages à couper le souffle. Route gastronomique, la table est généreuse, les produits des terroirs gourmands et la cuisine très variée. Route de dégustations en rouges ou en blancs et même en pétillants. Enfin route historique, aussi, si l’on emprunte les itinéraires bis à suivre dans la 2e partie le mois prochain.

En route !

La route des Crêtes de Gerardmer (88) à Cernay (68) : 73 km

On prend le départ de Gerardmer, dans les hautes Vosges. Lieu connu pour son magnifique lac de montagne. On prend la D417 dite “route de Colmar” qui va vous faire grimper vers les sommets.

La route des crêtes (la D430) est indiquée par un panneau au Col de la Schlucht (la carte est visible ici). C’est une route panoramique qui vous mène vers le paradis Alsacien. 73 km d’une des routes de belvédères les plus belles de France. Nous la prenons direction le sud et Cernay.

Même l’été, prévoyez des vêtement chauds, car la route des Crêtes passe par le Grand Ballon le plus haut sommet des Vosges à 1424 m. En chemin attablez vous dans une des fermes auberge, elles proposent des produits de production locale, un goût de l’authentique, l’occasion de déguster le fameux repas Marcaire. Des produits du terroir avec un rapport qualité prix imbattable, que ce soit pour le couvert et même pour le gîte.

La Route des Vins d’Alsace

Après l’ivresse des cimes, l’aventure de la route des Crêtes s’enchaîne… sur La Route des vins d’Alsace. Nous voilà arrivé à Cernay, la citée des cigognes, dont on visite l’ancienne ville fortifiée.

Impossible de ne pas vous faire faire le détour par la N66 qui mène tout droit à Mulhouse. Un aller retour pour visiter sa fameuse collection automobile : La collection Schlumpf qui est simplement la plus belle collection d’Europe !

Avant de repartir si vous avez encore un peu de temps la Cité du Train vous transportera dans l’histoire des locomotives.

De Cernay (68) à Strasbourg 170 km

Retour à Cernay par la même N66.

On va maintenant prendre la Route des Vins d’Alsace dans le sens inverse de celui qu’avait emprunté Benjamin lors de son Road-Trip en Alsace, à lire ici.

De Cernay remontez vers le nord par la D5 en direction de Guebwiller, le plus grand vignoble de la région. Puis c’est au tour de Eguisheim un village à visiter à pied et le Château de Hohlandsbourg, qui le jouxte.

Arrivé à Colmar, vous êtes dans la capitale des vins d’Alsace, aussi surnommée « la petite Venise » à cause des ses canaux. La ville se visite aussi en 2cv avec Chauffeur.

Puis une succession de villages répertoriés pour êtres des plus beaux de France sont autant d’étapes à faire à pied : Kaysersberg, Riquewihr, Zellenberg, Hunawihr, Ribauvillé, des ambiances romantiques qui vous plongent en plein conte de fée.

De la fée au prince charmant il n’y a qu’un pas ! Voici le Château du Haut Koenigsbourg, le monument le plus visité d’Alsace, et si vous voulez tenter une expérience époustouflante assistez aux démonstrations de la volerie des aigles au Château de Kintzheim non loin, et pour un moment de franche rigolade, la Montagne des singes, toute proche, vous comblera de pitreries !
Au pied du mont St Odile, Mittelbergheim, vous accueil avec son grand cru « Zotznberg » et ses maisons vigneronnes labellisées.

En poursuivant la route des vins, nous arrivons à Obernai, ses remparts, son beffroi et ses maisons typiques de la région.

Poursuivons par le D500 pour arriver à Molsheim la ville de Bugatti où l’on peux visiter le petit musée de la Chartreuse et faire le ludique parcours dédié à la marque automobile, qui traverse la ville.

Enfin, dernière étape de la route des vins, Strasbourg la capitale Alsacienne mais aussi de l’Europe et sa cathédrale millénaire où l’on peut grimper pour admirer toute la ville du haut des ses tours.

À ces pieds la Maison Kammerzell, la plus belle brasserie du monde, ( ui est malheureusement trop touristique, préférez une brasserie environnante), mais aussi le quartier pittoresque du vieux Strasbourg dénommé « la petite France ». La ville se découvre le long des rives par des ballades en bateau qui vont vous ravir.

La route des vins d’Alsace s’accompagne très bien de ses traditions culinaires servies dans les Winstubs, car nulle par ailleurs en France on vous servira des Bretzels, de la choucroute, des saucisses communément appelés Knacks, mais des Späetzle, des Flammekueche, du Munster ou du Kugelhopf. Et au menu, il y a aussi la bière artisanale brassée par 35 maîtres brasseurs, de la région.

Cette route panoramique et gastronomique de 240 km, est recommandée avec modération, elle vous fera « Vivre la route comme au cinéma, avec comme écran votre pare-brise ». On vous l’avait promis !

Longueur

Roadbook d’Anciennes Episode 20 : La route des Crêtes des Vosges, puis la route des Vins d'Alsace, part. 1

 Road-Trip à faire en plusieurs jours en prenant le temps de se “perdre”

Qualité du revêtement

Roadbook d’Anciennes Episode 20 : La route des Crêtes des Vosges, puis la route des Vins d'Alsace, part. 1

Panorama

Roadbook d’Anciennes Episode 20 : La route des Crêtes des Vosges, puis la route des Vins d'Alsace, part. 1

Époustouflant des hauteurs des crêtes aux vignobles vallonnés

Difficulté

Roadbook d’Anciennes Episode 20 : La route des Crêtes des Vosges, puis la route des Vins d'Alsace, part. 1

Fréquenté en été, la saison idéale est au printemps ou en automne pour ces couleurs jaunes, orangées.

Budget

Roadbook d’Anciennes Episode 20 : La route des Crêtes des Vosges, puis la route des Vins d'Alsace, part. 1

Pas cher, méfiez vous des attrapes touristes

Note totale

Roadbook d’Anciennes Episode 20 : La route des Crêtes des Vosges, puis la route des Vins d'Alsace, part. 1

Ma Route préférée !

Rendez-vous dans un mois pour la seconde partie !

Roadbook d’Anciennes Episode 20 : La route des Crêtes des Vosges, puis la route des Vins d'Alsace, part. 1

Sur le même thème

5 Commentaires

  1. Avec route des Vins d’Alsace, tu m’as déjà conquis Alexandre. Et connaissant tes choix de routes, il va vraiment falloir que j’aille suivre ton roadbook !

  2. Merci pour ce reportage, je suis alsacien et confirme tout votre parcours, de la route des crêtes depuis lesquelles on aperçoit le Mont Blanc, aux fermes auberges et winstubs en passant par le musée de l’automobile à Mulhouse, où il y a aussi le musée d’impression sur étoffes et le musée du train !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Vu dans la rue : un “Coupé” Rover P5

Dans la série "au marché", après l'ID Break, l'Amazon Break et la Daimler Double Six c'est une autre anglaise que j'ai dénichée....

Acheter Une Voiture Ancienne : attention aux restaurations « made in USA »

Qu’elles semblent belles certaines anciennes venues d’Amérique. Des véhicules rutilants à prix très concurrentiels. Une Ford Mustang GT de 1967 à 16.000...

Technik Museum Sinsheim : l’empire de la locomotion

En Allemagne au milieu de nulle part, coincé entre Mannheim et Stuttgart, s’étend sur 50 000 m², une collection de 3000 engins...

Matra MS650, Ferrari 512, ces protos qui ont couru le Tour de France

Cette année le Tour Auto faisait la part belle aux Porsche de compétition et surtout aux protos de Stuttgart qui ont couru...