Rallye des Givrés 2020, c'était à Beaupréau, avec tambours et trompettes

Rallye des Givrés 2020, c’était à Beaupréau, avec tambours et trompettes

Fidèles depuis 2016, à cet événement de début d’année, nous avons suivi les Dérouillés des 3 Provinces à Clisson (44), Cholet (49), Montaigu (85), Vertou (44). Pour le Rallye des Givrés 2020, direction la région des Mauges, à Beaupréau (49).


Voitures, cycles, motos et utilitaires anciens, la liste est longue… 60 deux roues, 140 autos et 30 utilitaires au programme. Vous avez bien compté, ce sont 230 véhicules motorisés, qui sont engagés au Rallye des Givrés 2020. On peut ajouter 30 clubs participants et une centaine de bénévoles utiles à cette journée dite, “glaciale”… Ben oui, nous sommes chez les givrés, et ici les Dérouillés des 3 provinces ont une image à respecter.

Un p’tit tour, côté parkings, pendant que tout le monde se prépare

Les parkings d’accueil se remplissent tôt, et rapidement. Parmi cet éventail gigantesque, quelques trésors se dévoilent. Ce petit bijou tout rouge, m’a tapé dans l’œil, d’entrée. Sur base de Renault 4cv, ce cabriolet Brissonneau & Lotz, Rosier, datant des années 50 à fière allure. Les utilitaires sont en force et perso, la moutonnière Mercedes m’étonne à chaque fois que je la  rencontre. Côté cycles, il y a un choix difficile et probablement que mes années de cycliste, m’influencent, sur mon coup de cœur, le tamdem Derny. Quelques autres sympathiques mécaniques sont là au moment où le jour se lève.

C’est parti pour le Rallye des Givrés 2020

9h15 le ruban tricolore se sépare, afin d’officialiser l’événement. Le long chapelet d’anciennes, se forme rapidement sur la première vicinale du circuit matinal. Quelques cyclos ont déjà sorti la boite à outils, mais ça repart vite fait, pour rejoindre le cortège, qui se fait verbaliser, bêtement.

Le Rallye des Givrés 2020 en route pour « Les Mauges »

Terrain de prédilection pour les cyclistes affûtés, les routes pittoresques et accidentées des Mauges, ne sont pas sans déplaire à nos invités du jour. Histoire de musarder dans cette sympathique campagne avec les copains et en anciennes, l’entrée en matière est sympathique.

St Rémy en Mauges, pause casse-croûte…

Jusqu’ici, on aura apprécié d’être au sec, c’est déjà ça. Les gaillards délaissent leurs montures, pour remettre du charbon dans les organismes. Autour, le vignoble est bien implanté, côteaux de Loire et d’Anjou, c’est selon.

En pleine nature, les vieux pistons s’expriment

Plutôt hameau que bourgade, cette année. Mon choix s’est arrêté sur de l’instantané nature. Notre astre préféré a boudé l’événement, dommage. Faut faire et faudra faire sans, pour ce Rallye des Givrés 2020. Aux abords du point de ralliement de midi, à St Germain S/Moine, les essuie-glaces doivent s’actionner, le ciel s’assombrit et les rafales de vent se manifestent, rien ne va plus, mettons nous aux abris.

De quoi dérouiller n’importe quel « Givré »

On a eu vite oublié la météo et ses désagréments, quand une fois installés, la surprise du chef, fut de taille. Repas animé par ce groupe musical endiablé, Banda la 7ème, qui nous laissera aucun répit jusqu’au dessert « Givré » framboise. Une vingtaine de musiciens, “avec tambours et trompettes“, aux cuivres rutilants, qui feraient rougir nos restaurateurs d’avant guerre. Chaud bouillant, tout ce p’tit monde… Mais, on ne s’attarde pas autour du p’tit café, car il est l’heure de reprendre les machines… D’ailleurs, the président, Aurélien, est déjà en selle…

Rallye des Givrés 2020, dans l’ultime tourmente… et je pèse mes mots !

Bonjour, météo… pas de quoi fanfaronner, tout d’un coup… Le rythme endiablé s’effondre brutalement. Dehors, la grisaille est de plus en plus menaçante, fraîcheur, vent fort, puis cette maudite pluie, qui s’installe petit à petit, au menu de l’après midi. Vous avez dit  « glacial » on en est pas loin.

Un mimosa de bord de route me servira de dernier spot, la tempête « Ciara » tortille son léger feuillage dans tous les sens et ses fleurs s’égrainent au fil des minutes… Allez ! Je reste là, il est seulement 16h30, et déjà il fait si sombre, qu’il faut allumer les phares. Nous sommes dans les derniers kilomètres et rien ne va sécher d’ici le drapeau à damiers… surtout si on est motocycliste !

À Beaupréau l’arrivée est appréciée par tous les participants. On s’empresse dans les salles d’accueils, pour saluer les copains, car il faut prendre le chemin du retour. Celui-ci, s’effectuera pratiquement de nuit, pour bon nombre, car ce soir exceptionnellement, pour les Givrés, seulement, le noir est arrivé presque une heure plus tôt. Les anecdotes ne vont pas manquer… d’autant que la fanfare reprend du service.

On peut partir en douceur avec quelques clichés, d’autant que le temps y était propice.

Pour suivre les événements des dérouillés, c’est par ici.


Marc
Rédacteur et Photographe à News d'Anciennes
Jeune retraité, Marc, un ancien parmi les anciennes, ça ne dépareille pas trop, d'autant que sa deuxième matière grise, métallisée celle-ci, lui accorde de bonnes virées nostalgiques, une Renault R8 ragaillardie.

Il est sous le régime News d'Anciennes depuis depuis début 2016.

4 commentaires sur “Rallye des Givrés 2020, c’était à Beaupréau, avec tambours et trompettes”

    1. Merci, mais c’est surtout ce club des Dérouillés des 3 provinces qu’il faut remercier. Jeunesse, passion et créativité dans tous leurs évènements réalisés. Des beaux exemples à suivre…que j’essaie de faire connaitre.A bientôt sur news d’anciennes, Cédric

    1. Je suis tout à fait d’accord avec toi, André. A chaque fois personne…je pense n’est déçu, par ce que propose les Dérouillés. C’est très sympa pour vous, les Aigrefeuillais R.M.A, que se soit à motos et en autos de participer en nombre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.