Première sortie (uniquement) roulante pour l’Amicale Véhicules Anglais

Première sortie (uniquement) roulante pour l'Amicale Véhicules Anglais
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Première sortie (uniquement) roulante pour l'Amicale Véhicules Anglais
Henri Auriacombe
Henri Auriacombe a rejoint l'équipe de News d'Anciennes à l'été 2019. Belle occupation de retraite pour un photographe de presse dont la carrière a commencé en 1966 !

À la une sur News d'Anciennes

Ce dimanche se tenait la première sortie de l’année pour l’Amicale Véhicules Anglais. Forcément, comme pour toutes les sorties de clubs, le programme s’est adapté au contexte.

Après que certains se soient donnés rendez-vous au rassemblement de Pignerolle le matin (on en parle ici), le rendez-vous se faisait après le repas à Montreuil-Juigné.

Alain Lefaucheux commence par un petit discours qui annonce la couleur :
“La sortie fera environ 70km. Il y a un road-book mais nous pouvons aussi rouler tous ensemble pour voir les voitures des copains dans le rétro ! Par contre, pour ne pas prendre de risque sanitaire, cette année il n’y aura pas de café ni de pot final.”

Côté autos l’Amicale Véhicules Anglais a forcément rassemblé des anglaises. Jaguar XK8 et XKR, Austin Healey MG A, MG B et F étaient raccord. Mais les participants avaient aussi choisi quelques autos allemandes, des BMW notamment mais aussi une Hotchkiss, étaient au départ.

Le parcours menait les autos à La Meignanne pour passer une stèle érigée après la chute d’un bombardier le 1er Août 1944. Ensuite les routes secondaires avaient adapté le trajet pour rejoindre Challonnes tout en évitant les inondations.

Ensuite tout le monde prenait la direction de Bouchemaine par la fameuse corniche Angevine. Là encore le panorama superbe permettait de voir la Loire vraiment bien sortie de son lit. Ce n’était pas la seule chose à voir, on trouvait aussi un observatoire ou les vestiges de la mine de charbon des Malécots, une des plus anciennes de France, datant de 1945. Toute proche, la Chapelle Sainte-Barbe-des-Mines en imposait.

Le circuit devait passer par Béhuard et Savennière mais finalement le circuit a été modifié par la crue. Les concurrents sont quand même arrivés près des entrepôts de restauration des trains du Petit Anjou.

La fin du parcours était donc particulière. Pas de pot final et convivial, pas de clap de fin. Chacun reprend sa voiture.

Si on a pas pu s’arrêter outre mesure admirer les différents points d’intérêt, tout le monde est néanmoins ravi d’avoir pu sortir l’auto… et son conducteur. En attendant des jours meilleurs…

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Première sortie (uniquement) roulante pour l'Amicale Véhicules Anglais

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles