On a lu : 200 Aston Martin qui firent l’histoire

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
On a lu : 200 Aston Martin qui firent l'histoire
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

On vous avait déjà parlé de la souscription lancée pour ce beau livre. Ça y est, 200 Aston Martin qui firent l’histoire est sorti d’impression et on a pu le découvrir.

200 Aston Martin qui firent l’histoire, le livre

Il est donc sorti. Les éditions Reuben nous gratifient d’un ouvrage plus gros que les précédents dédiés aux berlines Jaguar et à la Mercedes W124.

Avec 24 cm sur 22, 180 pages, une couverture cartonnée, c’est du beau livre qu’on nous propose.

À l’écriture on retrouve Hubert Baradat, déjà auteur des deux ouvrages précédemment cités. Du côté des illustrations, il y a eu un sacré travail puisqu’elles sont 600 et combinent à la fois des photos d’archive, des photos récentes et des photos de Lauren Duchène qu’on a déjà pu apprécier dans le magazine British Motors.

Un bel objet, maintenant on va le lire.

Le contenu : riche et visuel

Le titre annonce la couleur : 200 Aston Martin qui firent l’histoire. Et ça peut faire peur. Un listing illustré des Aston ? Non, le livre comprend bien plus que ça.

On pourrait retourner le titre puisqu’on nous raconte l’histoire du constructeur mythique à travers 200 automobiles. Toutes ne sont pas connues, en particulier quand l’auteur aborde les toutes premières années, quand la marque vivote en vendant très peu d’autos et connaît plus de propriétaires que de nouveautés techniques.

Viennent ensuite les premiers résultats en compétition, la montée en puissance puis l’arrivée de David Brown et un réel nouvel essor pour la marque.

200 Aston Martin qui firent l’histoire ne se contente pas de nous lister les autos. C’est donc très contextualisé. Les concepteurs, les techniques employées sont bien mentionnés. Et puis on ne s’arrête pas aux autos de route. Si les DB4 sont bien détaillées, on oublie pas les DBR1 et DP contemporaines qui s’illustrent en piste.

Dans le même temps, le titre est presque trompeur puisque le peu d’autos sorties par Lagonda est également au programme de 200 Aston Martin qui firent l’histoire. Les réalisations des différents carrossiers sur base d’Aston Martin sont également répertoriées… et imagées.

Le livre retrace les autos des premières Aston aux dernières Virage et Vantage, avant que Ford n’appose définitivement sa patte sur la production du constructeur anglais.

Ce que j’en pense

Le risque des livres spécialisés, c’est de tomber trop facilement dans le livre de spécialiste. Mais on a l’habitude et Hubert Baradat sait éviter cela.

On déroule vraiment une histoire au fil des pages de 200 Aston Martin qui firent l’histoire. C’est détaillé, évidemment, le contraire eut été reproché, mais on évite de tomber dans l’avalanche de chiffres, d’anecdote. On reste dans l’histoire et on s’attarde sur les faits vraiment importants. On retrouve ici 200 automobiles et ceux qui veulent plus de détails peuvent toujours aller chercher dans des ouvrages spécialisés sur telle ou telle auto.

En plus du texte, on retrouve donc beaucoup d’images. Elles sont de qualité, qu’elles soient récentes ou d’époque. Pour ces dernières, elles sont nombreuses, que l’on parle de la course automobile (et quelle que soit l’année) ou des autos de route et prototypes, rien ne manque.
Pour les photos récentes, on en manque pas non plus, y compris concernant des autos à carrosserie spéciale.

Si vous aimez les photos récentes, vous pourrez prendre un « shoot » régulier au fil des pages avec les photos de Laurent Duchène. Comme elles sont belles, elles se passent de mots.

En bref : un très bon livre pour apprendre l’histoire d’Aston Martin. Bien qu’ayant potassé de nombreux historiques pour écrire des articles sur les DB4 ou DB5 par exemple, certains détails m’avaient échappé. Et ils sont dans 200 Aston Martin qui firent l’histoire.
Un bon livre pour les amateurs de la marque… ou d’automobile en général.

À retrouver sur notre boutique en ligne
Cliquez ici

Prix de vente : 45€ en France, port compris.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles