Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la Corvette de Patrick

Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la Corvette de Patrick
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la Corvette de Patrick
Benjaminhttp://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Aujourd’hui Patrick vous présente une américaine, mythique, sportive et dont l’âge la place dans la catégorie des Youngtimers.

Ma Chevrolet Corvette en quelques mots

Ma voiture est donc une Corvette convertible C4 de 1990. Elle possède une belle combinaison de couleurs, blanche avec intérieur rouge. Par là elle rappelle un peu de celle de 1953 (NDLR : la Corvette C1 dont on vous parlait ici). Elle embarque le célèbre L98, un V8 de 5,7 L de cylindrée qui sort ici 250 ch et il est accouplé à une boîte auto.

C’est un modèle hybride entre la phase 1 pour la carrosserie et la phase 2 pour le tableau de bord. La Corvette a eu un compteur digital jusqu’en 1989… à la fiabilité aléatoire. À partir de 1990 elle reçoit un nouveau tableau de bord. En fait la mienne représente le meilleur des deux mondes.

Pourquoi elle ?

Ma passion pour les voitures américaines, commence lors de mon enfance, j’ai grandi Avenue des États-Unis à Toulouse à partir de l’âge de dix ans, c’était déjà un signe. Mon père ancien marin de la marine nationale avait fait une escale d’un mois à New-York en 1957 ! Il y avait des souvenirs de cette époque à la maison.

Il faut savoir dans les années 75, l’avenue était occupée par une multitude de concessionnaires auto de part et d’autres et beaucoup n’avait pas d’enseignes de marques officielles et faisaient de la revente. Là j’ai découvert les Pontiac, Buick, Ford… En tant que gosse l’idée était de regarder le compteur pour savoir laquelle allait la plus vite. Je compris plus tard que la notion de puissance et d’accélération n’avait rien à voir avec les inscriptions sur le compteur et d’autant plus que c’était en miles…

Les dimensions en longueur et largeur me faisait d’autant plus rêver alors que nos rues toulousaines étaient fréquentés de 4L, Renault 6, et 504. En parallèle je regardais Kojak, Mannix ,Les rues de San Francisco, Drôles de dames (Mustang 2 Cobra) et en voyant les rues dans ces séries, je me disais que, un jour, j’aurais The Car of American Way of life !

La vie faisant son chemin, travail, famille, maison ; je ne perdais pas de vue ma passion des voiture US. J’ai parcouru des centaines de km pour aller voir des concentres, des courses historiques ou elles étaient au rendez-vous.

Et puis à la suite d’une inoubliable sortie avec un copain propriétaire d’une Cobra Réplica en 2016, il me dit “alors quand franchis tu le pas ?“. En fait j’étais tellement passionné que je lui avais indiqué des détails sur sa voiture qu’il ignorait ! J’avais répondu “c’est pas le moment“, mais en fait le déclic s’est fait à ce moment là car on ne sait pas comment demain est fait.

La Corvette est celle qui représente la voiture de sport américaine, je l’avais vu dans un magazine Auto-journal en 1984 avec la présentation de la C4 qui m’avait éblouie par sa ligne. Je consulte donc les annonces, les sites web, je m’inscris sur le forum Corvette Passion et je cherche.

Et puis un jour je tombe sur MA pépite, un article de Auto Classics avec LA Corvette ! L’article parle de throwback faisant référence à celle de 53 white convertible et intérieur rouge des origines ! Le lien pour l’annonce est dedans. Je rentre le contact avec l’importateur à Miami, ensuite elle part en conteneur… et me voila propriétaire d’une Corvette !

Donc elle est arrivée juste avant le confinement début mars et j’ai fait plusieurs fois le tour de la voiture avant de faire un tour de voiture !

Ce que j’ai fait dessus

Pour l’instant j’ai juste fait un bon nettoyage, et un contrôle des organes de sécurité. Elle est arrivée saine et je ne l’ai pas encore “usée” !

Quelques souvenirs à son volant

Les premières impressions : on ne monte pas en Corvette, on descend. À tel point qu’on peut toucher le pneu arrière avec sa main et aussi le sol en étant assis !

Quand on croise une autre américaine, on se salue facilement, et quelques fois les autres voitures vous laisse tourner à gauche pour admirer la ligne.

Évidemment la musique du V8 à bord est un nectar pour les oreilles, à chaque instant et j’ai pu le tester sur les (petits) 1300 km que j’ai fait avec. Avec le Covid les occasion de sortir la Corvette se font rares…

Et maintenant ?

Vu qu’elle vient à peine d’arriver, pas question de m’en séparer ! Mais j’ai quelques travaux en projet de travaux. D’abord refaire la cosmétique des jantes, ensuite rafraîchir les cuirs et enfin poser de nouveaux échappements.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la Corvette de Patrick

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles