L’Atelier du Temps, se baladait en Nord Loire

L'Atelier du Temps, se baladait en Nord Loire
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
L'Atelier du Temps, se baladait en Nord Loire
Marc
Passionné d'autos sportives et de photos. Ancien parmi les anciennes, ça ne dépareille pas trop, d'autant que sa deuxième matière grise, métallisée celle-ci, lui accorde de bonnes virées nostalgiques, une Renault R8 ragaillardie. Il est sous le régime News d'Anciennes depuis depuis début 2016.

À la une sur News d'Anciennes

Quinze jours après l’organisation de son grand rendez-vous Nantais « Chez Bénureau », à revoir ici, l’Atelier du Temps se donnait un peu d’air, pour une balade bucolique dimanche. Celle-ci se déroulait sur un itinéraire en Nord Loire, menant les participants jusqu’à Chateaubriant, ville étape, où visites et restauration étaient le but de cette journée Club.

Les obligations de civisme du jour, les retrouvailles familiales, les vacances pour d’autres et pourquoi pas la période d’examens, ont pesé lourd dans le peu de participation des équipages… J’ai rejoint ce petit comité de passionnés durant une bonne partie de la matinée, d’autant que le cortège passait pratiquement à ma porte.

Elles ont répondu à l’appel

Ce ne sera pas trop compliqué d’énumérer les participants. La balade s’effectuera, pour cette fois, en petit comité…Mais peu importe.

Honneur, tout d’abord à une hirondelle, pas si courante. Cette Aronde Six, première du genre, qui sera la doyenne du groupe. On trouvait aussi deux autres modèles de la seconde moitié des années 50, une MG A et une Renault Floride.

Voilà également, une Triumph Herald (la petite anglaise dessinée par Michelotti), ici en version cabriolet, et puis ce très beau coupé des seventies Alfa Romeo GTV 2 L, série 2.

Notons également, ces deux coquettes Citroën 2cv 6, mêlées au cortège. Ce qu’il y a d’intéressant entre ces deux autos, c’est qu’une se qualifie, d’ancienne, par rapport à sa sœur tricolore, datant de 1986 qu’on peut appeler youngtimer.

Notre ancienne du jour est un modèle 2 cv 6 Spécial Club, de couleur jaune cédrat et phares chromés. Quand à l’autre c’est  une série « Cocorico » construite à 1000 exemplaires entre 86 et 87. Pour son histoire, cette version tombe à pic dans l’actualité. Citroën, la réalisa pour célébrer l’engagement de l’Équipe de France de Football, à la Coupe du Monde de 1986.

Elle aurait dû arborer en supplément, des ballons en autocollants… mais la défaite des Français, face aux Allemands, en finale de ce mondial, donna lieu au retrait des strippings. C’est un modèle qui n’a pas eu beaucoup de succès, et certains revendeurs ont même retiré la déco tricolore, pour les vendre plus facilement…

Des youngtimers dans l’assemblée ?

En effet, deux françaises se remarquaient, dans cette catégorie, et terminaient d’ailleurs l’éventail de ce petit train matinal. Un beau coupé Peugeot 406 2L, puis une petite GT Citroën, un modèle AX, en très belle présentation.

Il serait temps de démarrer tout ce p’tit monde, non ?

Un dimanche, sur les routes du Nord Loire, c’est plutôt sympa et tranquille. La circulation fluide permet de flâner sans soucis avec ces mécaniques qui n’ont rien d’autre à faire que d’entretenir leurs articulations d’un âge certain.

Le rassemblement s’effectuait à Carquefou et dès 9h30, alors que le soleil écrasait encore l’oreiller, le cortège prit la direction du Nord. Direction Mars… Euh, pas tout à fait, mais plus précisément le village de Petit Mars. D’ailleurs au passage, pas d’homme bleu, ni vert, ni… mais plutôt de rares Martiens, ce dimanche matin. 

Ils voulaient être, au bord de l’eau

Si les équipages sont passés à travers les gouttes, ils ont pu approcher le bord de l’eau. Dès le départ, le parcours côtoyait déjà l’Erdre. Si cette rivière devient de plus en plus étroite en remontant son cours, des jolis réservoirs de proximité, qui alimentent notamment, le Canal de Nantes à Brest, autorisent de jolies promenades.

L’Atelier du Temps aura choisi celui de l’Étang de Vioreau, afin de profiter pleinement du circuit forestier, qui en effectue le tour complet. C’est une sympathique route tracée au milieu des bois, permettant de découvrir par moment, des espaces animés par de belles espèces d’oiseaux aquatiques.

C’est le moment de nous séparer

Si le tour de l’étang s’effectue dans la sérénité… les aiguilles, quand à elles, tournent. Chateaubriant, le but du périple, demande encore un peu de route, bordée de belles vues à découvrir. Personnellement je les abandonne, au Village de La Meilleraye de Bretagne… Alors Bonne route à vous tous…Bon resto, et bonnes visites, avec  notamment celle du Château, si « briant » soit-il.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
L'Atelier du Temps, se baladait en Nord Loire

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles