Décès de Georges Martin, père du Moteur Poissy et du V12 Matra

Décès de Georges Martin, père du Moteur Poissy et du V12 Matra
Décès de Georges Martin, père du Moteur Poissy et du V12 Matra
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Pourquoi les françaises sont-elles mal aimées à l’international ?

Il y a une certaine part de frustration à suivre les enchères des voitures anciennes les plus prestigieuses. On y retrouve rarement nos belles...

Au volant d’une Panhard PL 17, l’addition gagnante !

Panhard et Levassor c'est une marque automobile aux nombreux qualificatifs. Doyenne de l'Automobile, sportive, ingénieuse... Ses automobiles sont aussi réputées pour leur confort et...

Le Top du Mois : 6 histoires insolites des 24h du Mans

Vous êtes peut-être habitués à retrouver des articles longs et très fouillés sur News d'Anciennes. Mais puisque c'est le week-end et que c'est la...

Jean Alesi et René Arnoux dans des Ferrari 312, on fait un point sur les engagés du Grand Prix de Monaco Historique 2021

À deux mois du Grand Prix de Monaco Historique 2021, et trois ans après la dernière édition, le voile est enfin tombé sur la...

C’est un grand motoriste qui nous a quitté ce samedi. Georges Martin, né en 1930 est décédé après une superbe carrière marqué par deux grands moteurs.

Cet ingénieur formé à l’École spéciale des Travaux Publics, spécialité Mécanique-Electricité. En 1959 il rentre au bureau d’étude de Simca. C’est là qu’il va concevoir le moteur Poissy. On en parle plus en détail dans cet article.
Ce moteur moderne a été à la fois fiable et performant. Certes pas dans ses versions de base, mais il est arrivé jusque dans les Simca 1000 Rallye et les Matra Bagheera et Murena qui lui ont donné une belle légitimité sportive !

Georges Martin n’est déjà plus chez Simca lorsque sort la voiture. Il a suivi son collègue Philippe Guédon chez Matra. Là il va travailler sur ce qui va devenir la marque de fabrique de l’aventure Matra : le V12. Conçu pour la F1 il n’a jamais connu le succès espéré. Ce 3L au son si envoûtant sera pourtant la pierre angulaire des années Matra au Mans. Monté dans les Matra MS650 victorieuses au Tour Auto, dans les Matra MS660mais surtout dans les triple gagnantes du Mans les MS670 et même dans la MS680 finale, il s’est construit un joli palmarès.

En F1, malheureusement, que ce soit dans les châssis Matra, Shadow ou Ligier, il n’a jamais été aussi victorieux…

Son dernier grand projet sera celui du moteur Turbo de F1, un V6 1.5 litres qui aurait du permettre à la marque de rivaliser avec les meilleurs. Las, Peugeot-Talbot, partenaire historique de Matra ne veut pas en assumer le coût et Renault, nouveau partenaire industriel ne veut pas entendre parler d’un moteur rival si performant… en son propre sein.

Georges Martin quittera Matra en 1992. Il est décédé ce samedi 29 Juillet à 87 ans. Nos pensées vont à sa famille.



Via : The Automobilist

Décès de Georges Martin, père du Moteur Poissy et du V12 Matra

Sur le même thème

2 Commentaires

  1. Comment ça le moteur n’aurait jamais gagné en F1 ??? Jacques Laffitte a remporté une belle victoire 100% tricolore au GP de Suède au volant de sa Ligier-Matra !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Alfa Romeo Giulietta, une légende construite par ajouts

Giulia par ici, Giulia par là. On oublierait presque qu'avant elle, l'idée qui a fait le succès de la Série 105 avait été introduite...

Au volant d’une Panhard PL 17, l’addition gagnante !

Panhard et Levassor c'est une marque automobile aux nombreux qualificatifs. Doyenne de l'Automobile, sportive, ingénieuse... Ses automobiles sont aussi réputées pour leur confort et...

Jean Alesi et René Arnoux dans des Ferrari 312, on fait un point sur les engagés du Grand Prix de Monaco Historique 2021

À deux mois du Grand Prix de Monaco Historique 2021, et trois ans après la dernière édition, le voile est enfin tombé sur la...

Pourquoi les françaises sont-elles mal aimées à l’international ?

Il y a une certaine part de frustration à suivre les enchères des voitures anciennes les plus prestigieuses. On y retrouve rarement nos belles...