Catalogue de poids pour la prochaine vente Artcurial à Monaco

Catalogue de poids pour la prochaine vente Artcurial à Monaco
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Catalogue de poids pour la prochaine vente Artcurial à Monaco
Benjaminhttp://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

À défaut de Rétromobile, Artcurial avait proposé une belle vente cet hiver, la bien-nommée “La Parisienne“. À défaut du Mans Classic, c’est à Monaco que la maison parisienne, on y revient, proposera une grosse vente en ce mois de Juillet.

La vente Monaco 2021 d’Artcurial

C’est le Lundi 19 Juillet à partir de 14h que se tiendra la vente. L’exposition se tiendra, elle, sur deux lieux à partir du 16 (sur rendez-vous), mais surtout à partir du 17 pour le grand public : la Collection de Voitures de S.A.S Le Prince de Monaco et un Chapiteau situé non loin.

Au programme : 15 jolis lots d’automobilia pour se mettre dans le bain, 4 motos pour les puristes et surtout un catalogue large de 121 voitures !

Les stars de la vente

On commence avec THE star de la vente. Pour le coup, ce n’est pas la plus grosse estimation mais c’est la plus belle histoire. Cette Mercedes-Benz 300 SL de 1957 a été livrée neuve à Cuba ! L’auto aurait pu appartenir à Raul Castro, en tout cas ce qu’on sait c’est qu’elle a été rapatriée en Angleterre dans les années 80 et que c’est une des rares autos à s’être chaussée de roues Rudge. Elle est estimée entre 1.1 et 1.4 million d’euros.

Ensuite les grosses estimations. On retrouve quatre autres autos pouvant viser des prix au dessus du million d’euros. D’abord, la plus grosse estimation, une Porsche 911 2.8L RSR de 1973, une des deux autos à être sortie d’usine peinte en noir. Avec un beau palmarès d’époque avec Brumos et Peter Revson aux commandes. Elle a été restaurée et a pris part à de belles courses historiques. Elle est estimée entre 1.5 et 1.8 million d’euros.

On passe ensuite sur une autre Porsche, une 3.0 RSR de 1975, en réalité un châssis supplémentaire qui fut utilisé par Kremer pour construire cette auto. Elle a surtout couru en DRM et en GT, puis en historique. Elle est estimée entre 800.000 et 1 million d’euros.

Maintenant, deux italiennes. La première est une superbe Lamborghini Miura de 1968. Cette P400 est toujours restée en France, a son moteur et sa couleur d’origine. Elle est estimée entre 850.000 et 1.2 million d’euros.

La dernière est une Ferrari. En fait c’est une réplique de 2015 d’une 275 GTB/4 Spider NART, fabriquée à partir d’une 300 GT 2+2. Une auto qui reste désirable et présente une estimation comprise entre 800.000 et 1.2 million d’euros.

Les françaises

Cette vente Artcurial à Monaco comporte peu de françaises mais elles sont plutôt variées.

Ainsi on commence avec du matériel classique de vente aux enchères : une Facel II de 1964 ayant appartenu au roi du Cambodge. Elle est estimée entre 270 et 340.000 €.

Les autres sont beaucoup plus jeunes ! Ainsi on retrouve une Alpine A310 monégasque puisqu’appartenant au Comandant des Carabiniers de la principauté ! Restaurée et en très bel état, elle est estimée entre 25 et 35.000 €.
On passe ensuite sur une Renault 5 Turbo “1” de 1981. C’est une auto peu kilométrée, à l’historique clair. Restaurée il y a quelques années, elle est estimée entre 100 et 150.000 €.

Les suivantes sont des autos du groupe PSA. On commence avec deux autos de “Serie 200”. La première c’est d’ailleurs la n°200, la Peugeot 205 T16 ex-Jacky Setton, d’où ces couleurs emblématiques. Une auto superbe et estimée entre 240 et 300.000 €.

La seconde est moins en vue, c’est une Citroën Visa 1000 Pistes de 1985. Une belle auto, en bon état, avec une estimation relativement basse : entre 30 et 40.000 €.

On retourne ensuite du côté des Peugeot 205. D’abord avec GTI 1.9 Gr.A de 1990. C’est une auto avec un beau palmarès qui a beaucoup couru en Italie. Elle est estimée entre 40 et 60.000 €.

La seconde est plus classique, c’est une CTI 1.9L de 1994, peu kilométrée et estimée entre 15 et 25.000 €.

On note aussi

Évidemment on ne va pas vous détailler les 121 autos à vendre (vous les retrouvez d’ailleurs par ici). Par contre on a sélectionné 5 autos.

D’abord une auto originale, une Fiat 600 Jungla, un modèle créé pour l’armée. Cette auto a ensuite été modifiée pour en faire une voiture de plage ! Elle est estimée entre 20 et 30.000 €.

On passe ensuite sur une magnifique Aston Martin DB5 de 1965, française d’origine qui a son moteur d’origine mais a perdu sa boîte manuelle. Elle est estimée entre 400 et 600.000 €.

Plus de luxe, plus de volume aussi avec l’Imperial (modèle de luxe de Chrysler) Sedan Custom. Aussi étrange que cela puisse paraître, c’est bien en France qu’elle a été livrée neuve en 1957 ! Originale, en excellent état, elle est estimée entre 20 et 30.000 €.

Dans le même genre, parmi les nombreuses Bentley et Rolls du catalogue, on a retenu cette Silver Cloud III Cabriolet réalisée par Mulliner-Park Ward en 1966. Peu kilométrée, rare, elle est estimée entre 315 et 425.000 €.

Enfin, un peu de fun avec un Fiat Fiorino de 1991. Ses peintures de guerre ne sont pas une moquerie : c’était un véhicule d’assistance de Pozzi ! Cette auto est bien kilométrée mais pourra dépanner quelques Ferrari et Maserati. Elle est estimée entre 15 et 25.000 €.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Catalogue de poids pour la prochaine vente Artcurial à Monaco

Sur le même thème

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles