8ème Rallye de la vallée de Chevreuse : Caritatif et addictif

8ème Rallye de la vallée de Chevreuse : Caritatif et addictif
8ème Rallye de la vallée de Chevreuse : Caritatif et addictif
Paul Guy
Paul aime passer son temps à courir après les véhicules anciens. Au sens large puisque les autos côtoient les trains et les avions ! Il a rejoint l'équipe à l'été 2018.

À la une sur News d'Anciennes

Pourquoi les françaises sont-elles mal aimées à l’international ?

Il y a une certaine part de frustration à suivre les enchères des voitures anciennes les plus prestigieuses. On y retrouve rarement nos belles...

Le Top du Mois : 6 histoires insolites des 24h du Mans

Vous êtes peut-être habitués à retrouver des articles longs et très fouillés sur News d'Anciennes. Mais puisque c'est le week-end et que c'est la...

Simca Vedette, le dernier V8 français

Jamais Simca n'aurait étudié un modèle du genre. Pourtant c'est bien la marque à l'hirondelle qui commercialisa le dernier V8 "Made in France" entre...

Ronde des Bannies, ça déconfine sévère place Vauban !

Ayé enfin ! Après presque trois mois de disette, cause COVID19, c’est avec le rasso des Bannies que j’ai pu enfin re-goûter aux plaisirs des...

Pendant que Bertrand est allé vous pêcher des autos de folie à la Normandy Beach Race (reportage à venir), et que se tenait l’American Car Show sur l’Autodrome de Linas Montlhéry à huis clos, un rallye touristique animait les routes entre l’Essonne et les Yvelines ce samedi après midi : le Rallye de la vallée de Chevreuse.

La cause est louable puisque le but de cette balade est de reverser 10 % des engagements pour l’association Vaincre la Mucoviscidose. D’ailleurs au début du Rallye près de 450 € avait été récupérés !

La météo fut particulièrement clémente puisqu’entre un vendredi et un dimanche pluvieux, une journée ensoleillée permit aux propriétaires de décapotables de rouler cheveux aux vents sans prendre le risque de se faire rincer.

Si les autos présentes étaient de moindres rareté que celles vues le week end dernier lors de la première de l’Art Automobile, on vous a quand même déniché quelques pépites.

Les françaises à l’honneur au Rallye de la vallée de Chevreuse

Après tout ne boudons pas notre plaisir, et soyons chauvins, on a vu apparaître de nouveau, une magnifique Bugatti Torpédo avec la queue en pointe qui annonçait la couleur.

De couleur il en était aussi question avec cette jolie Alpine A110 qui avait le bon goût de ne pas être bleue (sic) !

Mais du bleu il y en avait aussi avec cette jolie Peugeot 504 coupé qui a également participé au Rallye du Coeur 2020.

Les Allemandes : la réunification n’est pas un vain mot

En effet si l’ex Allemagne de l’ouest est la patrie des Porsche et Mercedes bouffeuses d’Autobahn, elle est aussi celle de la Coccinelle dont cet adorable small windows au regard si expressif emprunté au film Cars.

Mais avant la réunification, il y avait aussi une drôle de bestiole qui roule au deux temps et une carrosserie presqu’en carton pâte. Eh oui Miss Trabi et ses volutes bleutées était aussi au départ du Rallye de la vallée de Chevreuse.

8ème Rallye de la vallée de Chevreuse : Caritatif et addictif

Les anglaises : My name is Lanvin, Gérard Lanvin :

Souvenez vous du film Camping 2, Gérard Lanvin s’offre une Aston Martin DB6 parce que c’est la voiture de James Bond, eh bien l’une d’entre elle était venue faire le déplacement dans la cour de cette ferme isolée de l’Essonne.

Bien sûr les Jags, Triumph MG et Mini n’étaient pas là pour faire de la figuration, et là encore une splendide Austin Healey d’un membre du loisir de conduire évoqué par ailleurs était également venu en découdre avec ses copines britanniques.

Chez les Italiennes du très très lourd :

Rien moins qu’une auto rarissime digne d’un bon western spaghetti était présente. Née de la folie d’un homme d’affaire argentin, c’est bien une De Tomaso Mangusta s’il vous plait qui nous a permis d’admirer son monstrueux V8 yankee sous son capot à l’ouverture si caractéristique. C’était incontestablement la star du Rallye de la vallée de Chevreuse.

L’Amérique, l’amérique

Cela nous offre une transition facile pour évoquer les productions d’outre atlantique, puisque sans compter la traditionnelle jeep menée rondement par un capitaine américain en tenue (On est en vallée de Chevreuse donc on a un certain standing), une gigantesque Chevrolet Impala 1959-1960 à l’arrière aux ailes de mouette si caractéristique étaient venu salir ses pneus à flanc blancs sur les étroites vicinales d’Ile de France.

Au programme du Rallye de la vallée de Chevreuse :

Après ce beau rassemblement, tout ce petit monde est parti se dégourdir les jantes pour une virée de 150 kilomètres qui devait les conduire à la ferme de Prédecelle à Choisel pour un cocktail dinatoire.

8ème Rallye de la vallée de Chevreuse : Caritatif et addictif

Merci aux organisateurs, qui doivent composer avec les consignes sanitaires pour maintenir des évènements automobiles de haute volée.

8ème Rallye de la vallée de Chevreuse : Caritatif et addictif

Sur le même thème

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Pourquoi les françaises sont-elles mal aimées à l’international ?

Il y a une certaine part de frustration à suivre les enchères des voitures anciennes les plus prestigieuses. On y retrouve rarement nos belles...

Le Top du Mois : 6 histoires insolites des 24h du Mans

Vous êtes peut-être habitués à retrouver des articles longs et très fouillés sur News d'Anciennes. Mais puisque c'est le week-end et que c'est la...

Simca Vedette, le dernier V8 français

Jamais Simca n'aurait étudié un modèle du genre. Pourtant c'est bien la marque à l'hirondelle qui commercialisa le dernier V8 "Made in France" entre...

Au Rasso Mensuel de Préfailles, c’est l’affaire de Patrick

Dimanche, à Préfailles, c’était un nouveau rendez-vous mensuel, et il a la particularité de perdurer. Il n'a été annulé que pendant les confinements de...