Vente d’Automne 2019 d’Aguttes, du sport et des françaises

Comme chaque année il n’y aura pas qu’Osenat pour manier le marteau et vendre des autos anciennes à Lyon la semaine prochaine (leur catalogue est détaillé ici). On retrouvera également la Vente d’Automne 2019 d’Aguttes en centre ville. On a regardé de près le catalogue.

La Vente d’Automne 2019 d’Aguttes

La Vente d’Automne 2019 d’Aguttes aura lieu le Samedi 9 Novembre à partir de 14h. Pour voir les autos, ce sera à l’ancienne Gare de Brotteaux, quartier général lyonnais de la maison de vente Jeudi et Vendredi matin.

Au programme de nombreux lots d’automobilia et 63 automobiles.

Les stars de la Vente d’Automne 2019 d’Aguttes

Comme chez Osenat ce sont de belles italiennes qui ont les plus grosses estimation. On pousse même le rapprochement plus loin puisque si on met de côté la Lambo Murcielago (est. 250-350.000), c’est une Dino 246 GT qui est l’ancienne avec la plus grosse estimation : entre 250 et 360.000 €.

Les gros prix

Six autres autos de la Vente d’Automne 2019 d’Aguttes sont estimées à plus de 100.000 €. On commence par trois allemandes et une Porsche 911 2.0L de 1966 entièrement restaurée et estimée entre 180 et 220.000 €.
Ensuite deux Mercedes, une 190 SL bleue en parfait état et estimée entre 100 et 120.000 € et une 280 SE Cabriolet estimée entre 110 et 140.000 €.

On complétera avec une Jaguar Xk120 Roadster de 1955 couleur crème estimée entre 90 et 120.000 €.

On termine ces grosses estimations avec deux françaises. Tout d’abord une Delahaye 125 M Coach Gascogne, réalisé par Dubos. Cette auto ex-Charbonneau faisait partie de la collection du musée automobile de Reims et elle est estimée entre 80 et 120.000 €.
L’autre est la dernière survivante des trois cabriolet Renault Frégate ayant été produits. Une rare auto estimée entre 100 et 150.000 € !

Un festival de Françaises à scruter

La Vente d’Automne 2019 d’Aguttes comprend beaucoup de Françaises. Après avoir eu de nombreuses Citroën tout au long de l’année et avoir tenu une vente à La Ferté Vidame (on en parle ici), les chevronnées sont de nouveau présentes.

Côté Traction, on retrouvera une 11BL de 1956 (est. 10-15.000 €) et une 7C de 1936 (est. 15-25.000 €). Pour ce qui est des DS, on commencera avec une 19 de 1958 (est. 35-45.000 €), on retrouvera une DSuper de 1972 (est. 8-12.000 €) et une 23 Pallas de 1973 (est. 25-35.000 €).
Pour le haut de gamme, ce sont deux SM de 1971 qu’on retrouvera, une bleue estimée entre 35 et 45.000 € et une rouge Grenade estimée entre 45 et 65.000 €.

Les autres marques françaises de l’après-guerre sont également représentées. Chez Renault on retrouvera une R5 Turbo avec Kit Cévennes (est. 65-85.000 €) et un Avantime (est. 5-8000 €). Chez Peugeot c’est une 403 Cabriolet qu’on scrutera (est. 55-75.000 €) accompagnée d’une 205 GTI 1.9 avec moins de 6800 km d’origine ! Elle est estimée entre 28 et 40.000 €.

Et puis si vous aimez Panhard, une des 125 PL 17 Tigre Cabriolet de 1963 sera proposée (est. 60.80.000 €). Mais surtout on retrouve un coach D.B. HBR5 qu’on connaît bien pour l’avoir suivi lors du dernier Tour Auto et avant cela au Mans Classic. Il est proposé avec une estimation comprise entre 70 et 90.000 €.

Va y avoir du sport !

Il reste encore beaucoup de belles autos à voir, mais on a choisi de faire une sélection sportive. Pour la route dans un premier temps avec tout d’abord une Corvette C1. Tout comme la Delahaye, c’est une ex-Charbonneau et elle provient de la collection du Musée de Reims. Elle est estimée entre 40 et 60.000 €. Ensuite une 911, une 2.2 T de 1969 dans son jus, mais un beau jus, estimée entre 40 et 60.000 €. Enfin une Mini Cooper S 1275, préparée, et estimée entre 35 et 45.000 €.

Et pour terminer des sportives prêtes à prendre la piste. Les trois première proviennent de la même collection. D’abord une rustique Volvo PV544 estimée entre 15 et 25.000 €. Ensuite une Lancia Fulvia 1600 HF de 1973 estimée entre 35 et 45.000 €. Pour finir, une Austin Healey 100/6 coursifiée estimée entre 55 et 75.000 €.
En dehors de la collection on trouve un gros cube, une Plymouth Barracuda estimée entre 14 et 18.000 €.

Pour voir le reste du catalogue, c’est par ici. On ne manquera pas de vous donner les résultats au plus vite.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.