Une belle vente aux enchères arrive le 26 Mai autour d’une sortie de grange

En ce mois de mai les collection s’enchaînent dans les ventes aux enchères. Après celle du musée de Barcelone, on en parle ici, c’est du côté de Rouen que 86 autos et motos seront bientôt dispersées.

La vente du 26 mai

C’est Maître Guillaume Cheroyan qui sera au marteau pour cette vente dans une quinzaine de jours, le 26 Mai. Le lieu est pour le moment tenu secret.

86 lots seront proposés. Une bonne part provient d’une seule et même collection et beaucoup sont en état “sortie de grange”. Par contre on retrouvera aussi des lots prêts à rouler en bel état.

La star de la vente

Plus gros prix de cette vente, une Aston Martin DB MkIII de 1958. L’auto a été bien soignée et se présente dans un bel état de présentation. On ne parle pas d’une auto de concours mais d’une très belle auto tout de même. Le prix est estimé entre 180 et 220.000 €.

Les sorties de grange

Dans cette vente du 26 mai on retrouvera donc des autos sorties de grange. Des bases de restauration ou des donneuses en fonction des états.

Un des lots les plus marquants porte la griffe de Bugatti et de Gangloff. Mais on ne retrouve en fait que la carrosserie de cette Type 44. On sait qu’elle a été montée sur le châssis 44518 mais il faudra ensuite réassembler le tout. Elle est estimée entre 15 et 25.000 €.

Ensuite on retrouve d’autres belles françaises. On notera par exemple une Salmson S4D dans une configuration proche de celle qu’on avait essayé. Il ne manque qu’une partie de l’intérieur et les ailes arrières. Elle est estimée entre 10 et 12.000 €.

Côté Delage une D6-70, complète est estimée entre 14 et 17.000 € quand une Type DE de 1925 est estimée entre 15 et 20.000 €.
Plus populaire, une Rosengart LR4SAI est aussi proposée (est. 200-300 €)

Du côté des marques françaises encore existantes, on retrouvera une Traction 7C (est. 6-8000 €), une Renault Torpédo NN (est. 100-200 €), une Dauphinoise (est. 500-700 €) ou une Peugeot 190 S (est. 1500-2000 €).

On ajoutera aussi la présence de plusieurs Austin A40, Sunbeam Alpine, bref des possibilités de beaux projets.

Les autres autos en bon état

On ne trouvera donc pas que des sorties de grange et l’Aston n’est pas la seule concernée. On notera par exemple la présence de deux Jaguar Type E, un cabriolet Serie I de 1967 (est. 50-60.000€) et un coupé Serie III V12 de 1972 (est. 50-60.000 €).

Quelques belles françaises de toutes gammes de prix ensuite. Cela va de la Facel Vega Facel III en bon état, estimée entre 32 et 38.000 € ou une 404 Cabriolet estimée entre 38 et 45.000 € à la Dauphine dans un très beau jus estimée entre 1500 et 2000 €.

Entre les deux on retrouvera une Peugeot 504 Cabriolet (est. 20-23.000 €) et une Simca 1000 Rallye 2 Groupe 2 (est. 25-30.000 €).

Pour ce qui est des étrangères, on trouvera aussi des lots qui sortent de l’ordinaire. Côté allemand, la BMW 502 est en effet plutôt rare. Elle est estimée entre 20 et 30.000 €. Elle est complétée par une Porsche 924 Carrera GT en bon état estimée entre 35 et 45.000 €. On terminera avec une italienne, une Bertone X1/9 elle aussi en bon état et estimée entre 10 et 15.000 €.

Tous les lots sont à retrouver en cliquant ici.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.