Le Retromobile 2018 de Benjamin, des sportives… aux monospaces !

Deux semaines pour digérer Retromobile 2018 ! Essayer d’enchaîner les repas de fête entre noël et le jour de l’an et voyez combien de temps il vous faut pour pouvoir approcher un autre repas de fête ! Et bien ce salon gargantuesque donne cet effet ! Voilà donc deux autos et mon stand préféré du salon.

Salon Automédon 2018

La Ferrari 512 M, prête à prendre la route !

En grand fan des courses d’endurance, j’étais servi à Retromobile 2018. Les prototypes et GT ayant marqué l’histoire des 24h du Mans, des 1000km du Nürburgring, Mille Miglia et autres Tour de France sont nombreuses. Mais une d’entre elle m’aura un peu plus attiré que les autres. C’est une Ferrari 512 M. C’est le châssis 1028 (merci Arthomobiles) qui a pour elle trois grandes courses : les 24h de Daytona 1970, les 12h de Sebring 71 (deux abandons) et les 24h du Mans 1971 où Craft et Weir finirent 4e. L’autre particularité c’est devant que ça se trouve. Elle est immatriculée cette auto ! Prête pour aller faire ses courses ? Peut-être pas. Le Tour Auto ? Peut-être…

L’Aerodjet d’Artcurial

Je ne lui ai pas porté chance, l’auto ne s’est pas vendue. Les résultats de la vente sont à voir ici. Alors le catalogue dit que c’est une vraie, les puristes disent le contraire. En tout cas ce dérivé de la Djet, prévue pour les lignes droites des Hunaudières et propulsé par un moteur Renault est une auto très atypique qu’on ne croise pas tous les jours.

Le stand Renault : des Alpine au Scenic

Le stand qui m’a marqué envoyait du très lourd. On a pas 120 ans tous les jours, du coup Renault a mis le paquet. 120 ans de mobilité d’un côté, 40 ans que les Alpine A443 et surtout l’A442 ont brillé au Mans de l’autre. Un stand qui permettait de voir des autos populaires, allant de la R5 au Scenic. Car cette auto fait partie de l’histoire du Losange et n’oubliez pas que dans quelques années, l’auto entrera en collection. Ne soyez pas horrifié, vous l’avez déjà été pour la 205 !



Bonus : le stand Lukas Hüni, autour 250 GT SWB

Bertrand vous parlais dans son article debrief, à relire ici, du stand Lukas Hüni pour les 10 Ferrari 250 GT SWB qu’on y trouvait. Moi je vais vous montrer ce qu’il y avait autour. Des autos de rêve également. Bugatti, Alfa, Monoplaces, Voisin, du rêve, même sans un cavalino.

 

En conclusion de ce Retromobile 2018.

Le salon a annoncé 105.000 visiteurs. Alors, oui c’est moins qu’en 2017. Mais vu les allées désertes des premiers jours, ce n’est pas si mal. La météo neigeuse a certainement été la première raison de ce chiffre.

En tout cas ce Retromobile 2018 a été encore une fois un magnifique salon. Avec des autos superbes, un vrai musée, mais aussi des centaines de personnes sympathiques à rencontrer !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.